Zoom sur le bois dans les Jeux de Paris
Rénovation d'un plancher IPN

Rénovation d'un plancher IPN

il y a 1 jour

Bonjour à tous, Je rénove une maison des 1920. Le plancher du rez-de-chaussée est de type voutain, constitué d'IPN de 140mm et de voutes en mortier. Je souhaite virer le mortier pour faire un complexe s'apparentant à un plancher bois où les solives seraient remplacé par les IPN. De cette manière je peux isoler le plancher et y faire passer mes réseaux. J'ai une contrainte de hauteur il n'est donc pas possible de faire un plancher bois ou un plancher poutrelle hourdis. Si j'ai besoin d'aide c'est pour m'assurer de ne pas faire d'erreur. L'entraxe entre le centre des poutrelles est variable mais la moyenne est de 68cm. Il n'y a pas d'entretoise comme ce pourrait être le cas sur une plancher bois. D'après le livre "Construction de maisons à ossature bois" de Yves Benoit & Thierry Paradis, pour un entraxe des solives de 70cm et une charges de 150 daN/m² un OSB3 de 25mm d'épaisseur serait suffisant. J'ai cru comprendre que 150 daN/m² est la norme dans les habitations. Pensez-vous que du fait des spécificités de ce plancher une épaisseur de 25mm soit suffisante ou faut-il croiser la croiser avec osb de 9 ou 12mm ? Je vous remercie par avance.

6 réponses

1-6 sur 6 réponses
1/1
1. Rénovation d'un plancher IPN il y a 11 heures

Depuis la rédaction de ce livre, beaucoup de choses ont changées et notamment la révision du DTU 51-3 planchers bois. Pour cette révision, des essais en labo ont été réalisés, faisant apparaitre notamment les limites des assemblages de dalles en panneaux dérivés du bois.

Concernant l’OSB, les valeurs d’entraxes maxi des supports sont les suivantes :

OSB 3 – 22mm = 600mm – 25mm = 650mm

OSB 4 – 22mm = 650mm – 25mm = 700mm

Mais ATTENTION, les petites rives des dalles devant OBLIGATOIREMENT être supportées. En conséquence, les entraxes doivent être optimisés pour répondre à cette obligation ce qui modifie le tableau comme suit pour des dalles dont la longueur UTILE est de 2500mm :

OSB 3 – 22mm = 500mm – 25mm = 625mm

OSB 4 – 22mm ou 25mm = 625mm

En conclusion, dans votre cas avec des entraxes de l’ordre de 680, la pose directe n’est pas envisageable et il vous faudra donc nécessairement passer par un lambourdage en BMA (Bois Massif Abouté) de section 60 x 80 posés à chant avec des entraxes maximum de 500mm pour un OSB 3 en 22mm.

Il convient ici de préciser que les 150kg/m² de charges ne représentent que et seulement que les charges d’exploitation d’un plancher. Cette valeur ne peut pas être prise en compte pour le solivage sous-jacent qui reprend en plus toutes les autres charges permanentes que sont les plafonds, les isolants, le plancher, les cloisons et les revêtements de sol. Ce qui revient à dire que dans la plupart des cas, les charges à prendre en compte pour un plancher habitable de type A (habitation) sont de 90kg/m² en charges permanentes et 150kg/m² en charges d’exploitation dont une partie est compté comme charges permanentes dans le calcul.

Par ailleurs et pour répondre à votre dernière question, on ne croise JAMAIS des dalles de plancher, la résistance et le module d’élasticité variant du simple au double dans les panneaux dérivés du bois, hormis le CP. Dans certains cas, notamment pour du stockage avec charges roulantes on peut être amené à doubler les dalles, mais dans ce cas elles sont posées dans le même sens mais décalées dans les deux sens et de la même épaisseur.


2. Rénovation d'un plancher IPN il y a 10 heures

Bonjour et merci pour votre réponse. J'évite ainsi une fausse piste.


J'ai une contrainte de hauteur puisque je ne peux descendre les IPN et je ne veux pas me retrouver avec des plafonds à 2m30. Ce qui serait le cas avec des lambourdes en 60x80.

Si je comprend bien pour que la pose directe soit possible il faudrait que je rajoute des IPN pour arriver à un entraxe idéal de 625 ou 500. C'est bien ça ?


Voici une photo pour vous aider à mieux visualiser le projet :


3. Rénovation d'un plancher IPN il y a 9 heures

De toute façon, le mélange bois et métal pose toujours des problèmes à terme dans la mesure ou leurs variations dimensionnelles sont contradictoires.

Vu la grandeur de la pièce posez des solives bois avec des entraxes de 313, 357, 417 ou 500 et ce sera réglé. Plus les entraxes sont réduits, moins les solives seront hautes. Ne connaissant pas la portée, je ne peux pas vous conseiller. A vous de voir.

4. Rénovation d'un plancher IPN il y a 8 heures

J'imaginais poser un ragréage fibré puis une natte de désolidarisation type ditra 25 pour les pieces accueillant du carrelage. Quels seraient les problèmes à long terme ?


J'ai plusieurs portées sur tout le plancher du RDC.

La porté dans la pièce en photo est sur trois points car les poutrelles continues dans la dalle béton encore en place à l'image. Au total, elles ont une portée de 8,20m sur trois points. Ensuite j'ai des portées de 4m partout. S'il faut faire une plancher bois j'aimerais que la hauteur des solives soient équivalente à celle des IPN c'est à 140mm.

5. Rénovation d'un plancher IPN il y a 7 heures

""J'imaginais"" ??? Un plancher ne s'imagine pas, il se calcule et se construit en tant qu'ouvrage structurel porteur. Il répond à des règles de base, que l'on respecte ou non, mais lorsqu'on ne les respecte pas il en résulte toujours des inconvénients qui peuvent aller de la simple gène de craquements ou grincements à des déformations.

En rénovation, il faut s'adapter et surtout réfléchir avant de démolir.

Pour des portée de 4 mètres, il faudrait du BMR (Bois Massif Reconstitué ou Contrecollé) en 140 x 140 avec des entraxes de 313mm. 

En bois massif vous passez avec du 75 x 175 avec entraxes de 357mm.

6. Rénovation d'un plancher IPN il y a 1 heure

La maison a tenu 100 ans avec une dalle béton en voutain. La zone que j'ai cassé était en béton armé. Pendant 50 ans des tonnes on été supporté par les IPN alors je crains pas pour le poids de l'osb, de la cloison en placo et cetera. Surtout si je rajoute des IPN.

Par "j'imaginais" je ne comprends que la phase de revêtement, c'est à dire le meilleur procédé pour que les variations des matériaux ne viennent pas endommager ce qui est posé sur le plancher. En aucun cas je ne prends à la légère la structure du plancher. C'est d'ailleurs pour cette raison que la dalle en béton armé m’effrayait.


Je vous remercie pour votre précieuse aide.

1-6 sur 6 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion