Tuilage et osb

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour,

Précédemment j'ai ouvert un sujet sur l'utilisation d'osb en revêtement définitif sur un plancher existant (30m2) en ctbh sur lambourdes avec ouate de cellulose en vrac entre lambourde (les lambourdes sont fixées sur l'ancien plancher)
La mise en œuvre conseillée par Boisphile était :
Phaltex5 comme sous couche
Osb vissé
Vis d5 à filetage partiel d'une longueur au moins égale à l'ensemble. Et bien sur une partie non filetée au moins égale à l'épaisseur du revêtement.

J'ai rentré de l'osb3 ( fabriqué à sully sur loire, vu qu'on ne peut pas citer de marque) 12mm en début de semaine.
Le phaltex5 mercredi.
J'ai commencé la pose hier.
Le plancher en ctbh à plus d'un an, et n'a jamais travaillé.
J'ai par acquis de conscience vérifier sa planéité, c'était ok.

J'ai mis le phaltex5, pose décalée, 5mm de joint de dilatation en périphérie, léger jeu entre les dalles.
Je ne l'ai pas posé à 45°, les dalles sont grandes et j'ai fait un calepinage, il n'y a pas de joint de dalless osb qui tombe sur les joints entre phaltex5

J'ai donc posé une partie de mon osb hier. 4 vis seulement, mastic colle pro 11fc sur rainure, 1cm de joint de dilatation en périphérie.
Je vérifie ma planéité au fur et à mesure, ok.

Aujourd'*** je continue un peu de poser, et je m'aperçois que toutes les dalles posées hier sont bombées en leur milieu. 5mm environ.

Ne sachant pas quoi faire, j'ai dévissé, toutes les vis dans l'espoir qu'en les laissant flottantes, elles retrouvent une planéité normale. Ai je eu tord ?

Je me pose des questions. J'ai fait 3 planchers grâce au blog de boisphile, 1 en ctbh sur lambourdes, 2 en osb directement sur solives, et je n'ai jamais eu de problèmes de ce genre.

Je me pose donc des questions et j'aimerai bien comprendre ce qu'il s'est passé

Est ce que c'est en continuant la pose aujourd'***, et en tapant sur les dalles pour faire entrer la languette, que j'ai tout fait bouger ?

Je me trouve dans le Sud, en bord de mer. Il a fait très sec toutes la semaine, et aujourd'*** pluie toute la journée. Ce changement de temps a t il modifier à ce point l'hygrométrie des dalles ?

Les vis de 5 sont elles trop grosses pour un osb de 12mm ? Et l'empêche donc de travailler.

En partant hier j'ai stocké sur la partie déjà faite les dalles restantes. Est ce que c'est cela qui a entrainé le tuilage ?

L'osb3 12mm est il trop fin ?

Y a t il les solutions qui s'offrent à moi ?
Agrandir le trou des vis dans l'osb pour laisser un jeu dans le but de facilité les mouvements des dalles ?
Comment les redresser ? Visser en premier au centre de la première dalle pour l'aplatir, puis les 4 vis,périphérique, et ainsi de suite dans l'ordre de pose ?

En espérant que les solutions existent,

Cordialement,







Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour,

Aujourd'***, apparemment le gonflement est à peine moins prononcé. Mais les dalles posées hier font également la banane en leur centre.
Même celles laissées flottantes sans vissage.
Dans des proportions plus faibles cependant en rapport aux dalles posées samedi.

Hypothèse : problème d'hygrométrie et de variation de temperature ?

Je laisse en stand bye.
Dans l'attente des conclusions de Boisphile et de ses conseils.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Résumons : le Phaltex est posé flottant et les dalles OSB 12 également, simplement collées entre elles par leurs assemblages.

Si tel est le cas il y a manifestement un problème d'équilibre hydrique. Cet équilibre doit comme pour du parquet, être vérifié entre la pièce et l'OSB. Le taux d'humidité de l'OSB doit se situer au environ de 10 à11 %, si tel est le cas celui de la pièce ne doit pas excéder 55%. Comme pour le parquet, il faut laisser les dalles se stabiliser dans la pièce au moins une semaine et si possible en ne les laissant pas les unes sur les autres pour que les deux faces s'équilibrent. Si les plaques sont bombées sur le dessus, cela veut dire que la face coté pièce a repris plus d'humidité que celle qui est coté Phaltex. Je pense que la situation va se stabiliser petit à petit.

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour

Merci pour votre intervention.
Donc si je vous suis :
J'arrête la pose pendant une semaine
J'essaie d'entreposer les dalles indépendamment pour
Equilibrer leur surface.

D'ici une semaine je reprend la pose vissée.

Je reviendrai ici pour l'évolution des dalles déjà posées

Bonne journée

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Dévissez ce qui a été vissé et mettez un peu de chauffage pour aider.

Publié par mgo il y a 4 ans

Oui dévisser c'est déjà fait.
Je vais mettre le chauffage.

Merci

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour,

Je reviens vers vous après 3 semaines.

Hélas la situation ne s'est pas améliorée autant que je l'aurai espéré.
Les dernières dalles, posées flottantes, ont retrouvé une planéité presque normale (cintrage de 1mm voir moins), mais les premieres dalles, qui présentaient un gonflement de 5mm ne se sont que très peu redressées. Le cintrage reste aux alentours de 4/5mm.
Mais je sais que l'ensemble du plancher a travaillé, car sur 2 murs sur 3 le joint périphérique a fortement diminué, jusqu'à 5mm voir moins. En 2 endroits, les dalles touchent même le mur.

Il faut dire que sur les 3 dernières semaines, on a alterné le temps très humide et des chaleurs presque estivales la journée. Les radiateurs avec un thermostat à 19°c, n'ont pratiquement jamais déclenché. La VMC auto réglable tourne toute la journée.

Je ne sais pas quoi faire.

Attendre encore

Effectuer une pose flottante sur la surface totale, et effectuer le vissage plus tard, en commençant par les dalles les plus déformées.

Effectuer un vissage des dalles déformées en commençant par le centre des dalles pour les redresser. Puis reprendre le vissage total.

Tout démonter et refaire avec de l'osb neuf. J'avoue que j'aimerai éviter d'en arriver là.

Est ce que cela peut venir de la qualité des dalles ? En effet, elles sont différentes des autres dalles d'osb que j'ai précédemment utilisé.
Si la "face dessous" me semble normale, la "face dessus" semble moins homogène.
Difficile d'expliquer. Normalement les dalles françaises, présentent de lamelles de 9 à 20cm me semble t il avoir lu sur un des posts de boisphile. Hors celles ci, présentent également en de nombreux endroits des "blocs" de copeaux très fin. Comme si des trous avaient été bouchés avec de la sciure grossière.
Du coup les 2 surfaces présentent un aspect différent. Et peut être qu'elles ne réagissent pas de la même manière hygrométriquement.
J'avais pris une photo avec mon smartphone, mais la qualité n'est pas bonne et on ne voit pas bien ce que je décris.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Il y a un marquage à le surface des dalles, pouvez-vous me donner ce marquage ?

Publié par mgo il y a 4 ans

Désolé je ne l'ai pas relevé. Je le posterai sur le forum demain ou lundi. Peut être avec une photo de meilleure qualité également.
Mais je confirme que c'est de l'osb3 français. Le marquage avec le numéro de lot, permettrait il de vérifier un hypothétique problème de fabrication ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Et de confirmer le format également.

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour

Le marquage
Kronoply osb3 E1 CE 0380-CFR-0164 EN 13986 CTB-OSB3-n 57 BBA/04/4093 CETTE FACE DESSOUS 12MM 15 203 16:43

Dimension 2500mmx675mm
J'en ai mesuré un non posé au hasard il faisait 2504x675. J'ai pas eu l'idée d'en mesurer un autre.

Publié par mgo il y a 4 ans

Voici également une photo d'une partie d'un panneau présentant autres chose que les lamelles habituelles.

http://1drv.ms/1Ozayla

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Il s'agit bien d'une fabrication de Sully sur Loire, contrôlée par le FCBA (0380) et OSB 3.

En ce qui concerne la photo, ce type de paquet de "paille" peut effectivement arriver, en particulier après un arrêt de chaîne, il s'agit d'un paquet resté collé dans un conformateur et qui tombe sur le mat ou sur le tapis. Cela ne change rien aux propriétés du panneau et normalement cela ne doit se retrouver qu'occasionnellement. En tout cas cela n'explique pas le tuilage qui ne peut provenir que d'une différence d'hygrométrie entre les deux faces. Cela devrait rentrer dans l'ordre petit à petit. Par ailleurs, je n'ai pas compris la nécessité du Ph****x dans la mesure où le plancher est fixé par des vis.

Publié par mgo il y a 4 ans

C'est vous mêmes qui me l'aviez conseillez pour éviter les grincements

http://www.bois.com/forum/sujet/doublage-ctbh-par-osb-fixation-73364#74415


Pour l'effet paille, les 22 dalles sont comme ça. Je suis assez déçu car le rendu n'est vraiment pas aussi beau qu'avec les lamelles et j'ai des doutes sur la résistance aux piétinement à moyen terme, même avec le traitement à l'huile.

Pour la pose, puis je la reprendre ? Il me reste un tiers de la surface à poser.
De quelle manière ? Flottante avec un vissage plus tard ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Certes mais il s'agissait d'un plancher de doublage, donc posé flottant, sans fixation.

Curieux que tous les panneaux soient comme cela ………… mais cela doit se trouvez en-dessous, coté marquage ?

Publié par mgo il y a 4 ans

Je comptai le poser flottant, mais vous me l'avez déconseillé à cause du traitement de surface à l'huile, qui créerai une différence entre les 2 faces. À terme, risque de "banane" comme vous le dites souvent.

D'ailleurs dans votre message, vous parler d'abord du phaltex pour les grincement, et ensuite vous me donner le type de vis à utiliser pour le fixer.

Et non, les faces dessous, ne sont pratiquement pas touchées. Du moins pas dans les proportions des faces dessus. Certaines ont jusqu'à une dizaine de "plots" de paille. Vraiment déçu car lorsque je vais poncer au 180 ou 240 pour "déglacer" le film de colophane de surface, je pense que ça va être la cata. Toute la paille va partir et je vais avoir un trou.
Je boucherai certainement avec du mastic spécial mais bon, c'est quand même un mauvais concours de circonstance :(

Désolé d'y revenir, mais pour la pose ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Oui, bien sur et je ne peux pas me rappeler de toutes mes réponses et c'est vrai que l'OSB n'est pas un panneau décoratif, mais un panneau de structure avec des inconvénients comme celui-là. Par contre ne poncez pas trop, si non vous allez diminuer l'épaisseur des lamelles de surface qui peuvent du coup se relever.

Publié par mgo il y a 4 ans

Oui, vraiment léger, juste pour enlever cet effet verni et permettre l'impregnation de l'huile.

Mais au risque d'être rébarbatif, je me permet de reposer la question encore une fois.
Comment puis je continuer la pose ?
Dois je attendre la stabilisation du plancher déjà posé ?
Puis je continuer en flottant ?
Ou d'une autre manière ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Puisque tout a été dévissé, le plancher posé est libre de mouvements donc vous pouvez continuer la pose en flottant.

Publié par mgo il y a 4 ans

Ok
Merci je vais poursuivre la pose flottante.
Et je verrai comment les dalles déformées évoluent.
Merci

Publié par mgo il y a 3 ans

Bonjour,

Je reviens vers vous une fois de plus.
Ayant eu d'autres obligations, je viens à peine de finir de poser entièrement l'osb flottant. Il a pratiquement retrouvé une planéité "normale" sur toute la surface (1mm entre le centre des dalles et les rainures, sur quelques unes), donc c'était bien un problème d'hygrométrie.

Pour ce qui est des plots de paille : comme je le craignais, ces plots ont une faible résistance au piétinement, cela crée de la sciure, voir un décollement des "micro copeaux". J'ai d'ailleurs pris contact avec Krono, je leur ai donné le marquage, j’attends leur retour.
J'espère que le traitement à l'huile agira un peu comme un fixateur. Pour les trous les plus profond ou les plus larges, j'essaierai un mastic à parquet sans conviction.

Vu les soucis de déformations, je me pose des question sur la fixation définitive.
Dois je attendre pour visser ?
Si je visse : d'abord 4 vis par panneaux puis la fixation définitive ? ou puis je faire une fixation définitive d'entrée.
Enfin, combien de vis par dalle ? comme un plancher porteur (entraxe de 15 en périphérie, puis 30) ou moins ?

Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Pour la fixation définitive, plus vous attentez meilleur c'est, donc c'est à vous de juger par exemple si vous avez d'autres choses à faire ou si non fixez-les maintenant qu'elles sont équilibrées.

La fixation des dalles de plancher est précise, entraxes des vis sur les petites rives d'extrémités 150mm sur les solives intermédiaires 300mm avec des vis 5 x 60 à filetage partiel.

L'huile ne fixera rien.

Publié par mgo il y a 3 ans

Pour la fixation définitive, plus vous attentez meilleur c'est, donc c'est à vous de juger par exemple si vous avez d'autres choses à faire ou si non fixez-les maintenant qu'elles sont équilibrées.

ok, pas besoin de le faire en 2 fois, avec un premier vissage "léger" de 4 vis par plaque, puis la fixation complète.

La fixation des dalles de plancher est précise, entraxes des vis sur les petites rives d'extrémités 150mm sur les solives intermédiaires 300mm avec des vis 5 x 60 à filetage partiel.

Je pensais que vu que ce n'était pas une pose sur lambourde mais sur plancher continu en ctbh, je n'étais pas obligé de faire une fixation habituelle pour plancher sur solive. Pour les vis, c'est du 5x45 à filetage partiel puisque c'est du 12mm

L'huile ne fixera rien.

J'imaginais qu'en séchant, elle agirait un peu comme une colle entre les copeaux et augmenterait, même faiblement leur cohésion. Tant pis

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Le vissage en deux temps, c'est pour laisser le temps aux panneaux de se stabiliser. Mais dans votre cas ils le sont donc pas de problème.

Faites la fixation conventionnelle, non pas pour le coté structure, mais pour les risques de déformation.

Publié par mgo il y a 3 ans

C'est bien noté.
Merci

Publié par mgo il y a 3 ans

Bonjour,

Je ne pensais pas avoir à revenir. :(
Hélas, les dalles se sont à nouveau déformées après 3 jours de temps très humide.
Les premières posées, qui avaient été vissées puis dévissées, présentent un léger gonflement.
Par contre, à mon grand étonnement, parmi les dernières dalles, qui ont été stockées (séparément, 2 faces ventilées) plus de 3 semaines avant d'être posées et posées flottantes, la plupart subissent une déformation aussi importante que celle que j'avais relevé la première fois, presque 5mm en leur centre. D'autres un peu moins.

J'avoue que je ne sais vraiment plus quoi penser.
C'est quand même bizarre, que malgré la VMC et le chauffage, à la moindre variation d'hygrométrie due à la météo, les dalles se déforment si rapidement.
C'est pour cela que j'en reviens à me poser la question de la qualité des dalles, surtout qu'après quelques échanges, je n'ai plus eu aucune nouvelle du fabricant.

Je réfléchi donc aux différentes options qui se présentent :
- les visser malgré le gonflement, au risque de créer une contrainte, à la fois sur les vis et sur les plaques, le vissage n'étant pas fait pour redresser des dalles mais pour les fixer.
- les visser dès que le temps est sec et qu'elles présentent une planéité raisonnable. Mais alors, y a t'il un risque de déformation ultérieure malgré le vissage, à chaque fois qu'il fera humide ?
- attendre encore ? Mais jusqu'à quand.......?
-En ultime recours, tout démonter. Mais à l'heure actuelle c'est une option que je souhaiterais très fortement éviter

Qu'en pensez-vous ? et que me conseillez-vous ?

Je pensais peut être louer un testeur à pointe, pour tester l'hygrométrie de l'osb, ainsi que le support en ctbh. Pour ce dernier, j'essaierai de trouver un accès au niveau des joints de dilatations périphérique


Dans le cas ultime, par quoi remplacer l'osb pour un tarif raisonnable ?
La contrainte qui me coince depuis le débaut étant que le plancher doit respirer, puisque je n'arrive pas à savoir si lors de la rénovation  de l'appartement sous-jacent, un pare vapeur a été mis.
J'avais pensé, sachant que c'est pour une SAM/Salon/cuisine, à un parquet massif en douglas avec un traitement à l'huile, cloué sur le ctbh, sans sous couche, tant pis pour les grincement bois sur bois.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 ans

Il est tout-à-fait certain qu'il s'agit d'un problème d'équilibre hygrométrique. La faible épaisseur de l'OSB, la proximité de la mer avec une humidité ambiante importante et la pose sur un panneau sec font que la surface supérieure prend l'humidité alors que la face inférieure est protégée, d'où ce phénomène de bilame.

Il faut donc fixer et petit à petit, l'OSB va s'équilibrer dans toute son épaisseur. Il n'y aura pas de contrainte particulière, le 12mm est suffisamment flexible.

Publié par mgo il y a 3 ans

Bon, ben je vais malgré tout attendre un temps plus sec (par acquis de conscience), et dès que les dalles auront retrouvé une planéité acceptable j'effectuerai le vissage.
Merci encore une fois pour votre intervention.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Tuilage des planches

Publié par oliv1

1 réponse
1206 vues
0 like

Tuilage de bardage. Avis d'expert?

Publié par gribouille

3 réponses
1763 vues
0 like

Tuilage parquet en rez de jardin

Publié par robby1

9 réponses
442 vues
0 like

tuilage dès la pose sur suport sec

Publié par dany974

0 réponse
1583 vues
0 like

Tuilage parquet 20mm - 240mm de large

Publié par vinc1

2 réponses
1347 vues
0 like