Mezzanines Aménagement intérieur

Solivage insuffisant?

Publié par Lulu il y a 1 mois

Bonjour, je rénove une vieille maison. J’aimerai enlever un mur cloison en pierre (Épaisseur 13 cm) qui partage une pièce de 6,6m le long au Rez de chaussee. La maison a un étage.  Le mur cloison est perpendiculaire au solivage. Les solives De portée 6,6 m anciennes font : 18 de haut, 7,8 de large et un espace entre solive de 23,9 ce qui fait l entraxe a 31,7 cm. Je n’ai pas trouvée les mesures de charge pour cette distance d entraxe. J’ai plusieurs questions:

- le solivage est il suffisant pour la portée de 6,6m? (C’est à dire, puis-je enlever le mur cloison?)

- si ce n’est pas suffisant, je souhaiterai trouver une solution qui évite la pose d un ipn  (et baisserai le plafond). Est il possible de rajouter des solives entre les solives? Ou de faire du chaînage? Ou autre? Afin d’obtenir la capacité de charge nécessaire...


pout information je n interviendrait que par le dessous car actuellement un plancher que je souhaite garder est cloué sur les solives. Le plancher a des lames qui font la longueur de la Piece (6,8m).

je vous remercie par avance pour les conseils que vous pouvez me donner.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

- le solivage est il suffisant pour la portée de 6,6m? (C’est à dire, puis-je enlever le mur cloison?)  Non ! Pour cela vous pouvez oublier, le taux de flexion serait à 113 % et la flèche à L/80 au lieu de 300.

- si ce n’est pas suffisant, je souhaiterai trouver une solution qui évite la pose d un ipn  (et baisserai le plafond). Est il possible de rajouter des solives entre les solives? Ou de faire du chaînage? Ou autre? Afin d’obtenir la capacité de charge nécessaire...  Non, même si vous faisiez un plancher "massif" en collant à touche-touche la même section de solive, cela ne suffirait pas, le rapport de la hauteur à la portée est trop important. Il faudrait de solives en 100 x 300.

Vous n'aurez d'autre choix que de poser un IPE, mais avec une bande de chargement de 3m30 ce sera une grosse section, que je ne peux pas déterminer, n'ayant pas sa portée, mais qui sera de toute façon très sportif de poser en intervenant par-dessous. 

Publié par Lulu il y a 1 mois

Merci beaucoup pour ces réponses claires. La portée de l’ipe serait 6,8m. La pièce fait 6,6x6,8, les solives faisant 6,6 de portée.

Sinon je pensais un autre moyen, toujours dans le but d éviter de rabaisser le plafond: est il possible de couper les solives au milieu , d’enlever la largeur de ,l ipe, et de le glisser entre les solives ainsi coupées qui seraient tenue par des sortes de sabots?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Vous pouvez oublier, c'est infaisable.

Avec une portée de 6m80 l'IPE ou HEA ou HEB va être énorme et peser un âne mort !!!


Juste pour information, il faudrait soit :

1) IPE H.330 L.160 poids 340 kg Réactions aux appuis 3140 kg

2) HEA H.230 L.240 poids 410 kg Réactions aux appuis 3200 kg

Publié par Lulu il y a 1 mois

Ok merci. L ipe n’est donc pas la solution. De chaque côté il s’agit de gros murs porteur en pierre dans lesquelS l ´appuie peut bien être de 30cm.

Autre solution: je coupe le solivage perpendiculairement en deux, j insère une poutre bois (Ou autre type lamellé collé) sur lequel je fixe des sabots pour soutenir les demi-solives qui auront du coup une portée de moins de 3m30.  Vous pensez que ça pourrait être plus faisable?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Je pense que vous ne vous rendez pas bien compte ! Vous ne pourrez jamais couper 18 cm de solive par dessous sans démonter le plancher. Pour autant qu'elle soit de fabrication française en GL24 il faudrait une poutre en lamellé-collé de section 160 x 585, Poids 320 kg - Réactions aux appuis 3130 kg - Surface d'appui 160 x 100 mm soit 19.6 kg /cm², je doute que des vieux murs acceptent cela sans un renfort béton et je doute aussi qu'un lamelliste accepte de faire une telle poutre à l'unité.

La solution possible serait un appui milieu sous forme de poteau. Du coup la section de la poutre diminue et passe à 135 x 270, mais l'appui milieu devra reprendre à lui seul 3770 kg et là il faut une méga fondation pour reprendre cette charge.

Publié par Lulu il y a 1 mois

Encore merci pour votre réponse claire et rapide!et de prendre le temps de m’aider.  Oui je ne me rend pas vraiment compte, d’ou toute mes interrogation ... Donc si je comprends correctement, c est le solivage initial qui pose problème. Du coup si je ne veux pas de poteau je peux faire les solutions suivantes?

- soit changer le solivage (et du coup sacrifier mon parquet) et mettre des solives 100x300

- soit mettre un nouveau solivage perpendiculaire à l existant qui supporte le solivage existant (en gros multiplier les poutres pour Éventuellement (?) diminuer leur charge individuelle, l´appuie et leur section par rapport à une seule poutre/ipe au milieu)


Cette dernière solution pourrait elle être viable? 



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Sur le papier, oui, mais la réalité du chantier et tout autre. Il est quasiment impossible de réaliser cela pour plusieurs raisons :

1) Vous ne pouvez pas être certain que les arases inférieures des solives actuelles soient à la fois sur leurs longueurs et entre elles, toutes au même niveau.

2) pour que toutes les solives soient portées par les poutres il faudrait légèrement soulever l'existant pour poser les poutres et laisser redescendre ensuite.

3) Essayez de vous imaginer que pour entrer une poutre dans les murs de 10 cm, il faut la faire entre de 20 cm d'un bout pour ensuite la faire entre de l'autre et donc créer un percement qui permet le débattement de la poutre puisqu'elle est plus longue de 20 cm que l'espacement entre les murs.


En conclusion :

1) Abattre un mur porteur est la plus belle co*****e qu'on puisse faire sans être une entreprise spécialisée et surtout sans vouloir démonter l'existant.

2) Remplacer un plancher existant avec une portée de 6600 est bien sur possible, mais il ne faut pas compter sur du bois massif qui, dans la section nécessaire ne sera pas sec et causera des déboires dans le temps.

3) Trois possibilités :

3 a) Solives en lamellé-collé GL24 de fabrication française et de section 110 x 315 - Poids unitaire 115 kg - Réactions aux appuis 390 kg - Surface d'appui 110 x 60 mm - Entraxes 417 mm pour OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm.

3 b) Solives en LVL Kerto S - de section 75 x 360 - Poids unitaire 94 kg - Nécessité d'une entretoise à mi-portée - Réactions aux appuis 376 kg - Surface d'appui 75 x 50 mm - Entraxes 417 mm pour OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm.

4 c) Solives en poutre "I" - de section 89 x 360 - Poids unitaire 37 kg - Nécessité d'une entretoise à mi-portée - Nécessité de renforts d'âme aux appuis et au niveau de l'entretoise - Réactions aux appuis 360 kg - Surface d'appui 89 x 50 mm - Entraxes 417 mm pour OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm.

Faites le bon choix, les autres solutions plus ou moins bâtardes tenant plus du "bricolage de haut vol" sont à plus ou moins long terme illusoires.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Solivage

Publié par Michmich

5 réponses
85 vues
0 like

Dimensionnement solivage

Publié par caboyot

8 réponses
430 vues
0 like

Dimension du solivage

Publié par ncf42

2 réponses
427 vues
0 like

Elaboration solivage

Publié par Sophie

3 réponses
62 vues
0 like

Calcul solivage

Publié par Willow02

3 réponses
157 vues
0 like