dimensionnement du solivage

Publié par thomas33 il y a 10 mois

Bonjour à tous,

Je dois créer un étage total au dessus de mon salon/salle à manger en remplacement d’une mezzanine.

Cet étage recevra 2 chambres et une mini sdb « légère » (cabine douche, lave main), avec une cloison placo dans le sens des solives, un sol en dalles osb 18 mm et un stratifié en finition.
Le plafond du rdc sera en placo posé entre solives pour des questions de hauteur avec de la ouate de cellulose déversée en vrac.
Soit des charges, si j ;ai bien compris les conseils de Boisphile de 240 kgs/m2 (120 + 120).
Les dimensions de la pièce sont de 477 x 757.

Après potassage et deux consultations de spécialistes (un indépendant et AC Bois en Gironde), on me propose 2 solutions :

1- Solives en Douglas de 240 x 100, (entraxe de 500), puis dalles osb 3 (ép 18).
2- Solives en lamellé-collé de 200 x 200 (entraxe de 600 mais 100 d’appui sur chaque solive), puis osb3 (ép18).

Sachant que la hauteur exploitable dont je dispose est faible (2m70 entre sol fini rdc et sol fini étage), la seconde solution me conviendrait d’avantage.

Voici mes questions existentielles :

1- Qu’en pensez-vous ?
2- Pourquoi une section 200 x 200 en lamellé-collé ? n’y a-t-il pas d’autres dimensions moins importantes qui conviendraient ?
Je n’arrive pas à trouver d’abaques claires pour le lamellé-collé ?
3- Quelles section pour les solives de bord de mur, sachant que je compte les sceller au mur tous les 80 cm et qu’elles supportent une charge deux fois moins importante ?
4- J’ai pensé à une autre solution :
Poutres en lamellé-collé de section plus importante (mais laquelle ?) espacées tous les 1m50, soit deux contre chaque mur, et 4 intermédiaires.
Puis solivage (150 x 38) aligné en haut sur les poutres (pour ne pas perdre en hauteur) et posé sur un tasseau (40 x 40) fixé aux poutres. Je crois que cette technique est utilisée.
Dans ce cas, quelle serait la section de ces poutres sachant que la charge supportée serait très importante : 1,5 x 4,77 x240 = 1717 kilos
Les poutres seraient un peu trop basses mais le faux plafond serait fait entre les poutres, et fixé à partir des solives. Ce qui permettrait d’avoir 2 m 50 sous plafond (entre poutres).
5- Pour « fixer » les solives, je pensais creuser les murs (briques alvéolaires de 400 x 200 x 200 d’épaisseur) et faire un lit de mortier sous chaque solive, avec un appui de 100.
Qu’en pensez- vous ?

J’avoue que le lamellé collé présente à mes yeux deux avantages : le bois est sec et le tombant moins important que pour du bois massif. J’ai un peu peur du prix…

Voili-voilà, j’espère avoir été à peu près clair et concis.
Merci d’avance pour vos conseils.

Toto33

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 mois

1) OK pour 100 x 240 avec entraxes de 500 ou BLC 110 x 225 avec entraxes de 500.
2) Parce que le mec a trouvé des poteaux en stock en provenance de je ne sais où en 20 x 20.
De toute façon les entraxes doivent être de 500, même avec un appui plus large, les petites rives doivent être supportées et fixées.
3) Vous pouvez vous faire plaisir en les faisant déligner à 50 x 240, mais avec du Douglas pas sec et vont se tordre de rire !!! Traditionnellement on met les mêmes sections.
4) Oubliez les solivettes en 38 qui finiront en 36 alors qu'il faut un repos de 42.
5) Un appui de 50 suffit, mais des muralières sur corbeaux scellés sont plus pratiques avec des solives sur sabots.

Publié par thomas33 il y a 10 mois

Bonjour et merci Boisphile pour ces éclaircissements.

Je vais abandonner l'idée des poutres avec solivettes en intermédiaires.
Il me reste donc le choix entre le Douglas ou le BLC (en gros prix contre bois sec)avec entraxe de 500.

J'ai encore quelques questions complémentaires :

1-Les muralières sont traditionnellement de la même taille que les solives ? 110 d'épaisseur ça me parait beaucoup pour les corbeaux.

2-La solution des corbeaux me parait effectivement la plus simple à mettre en oeuvre.
Mais quel est l'espacement à prévoir entre les corbeaux, sachant que ce sont eux qui supportent l'effort de cisaillement, si j'ai bien suivi ?

3- Les corbeaux sont ils suffisants ou faut-il prévoir des fixations en partie haute des muralières ?


Merci d'avance.
Cordialement
Toto33

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 mois

1-Les muralières sont traditionnellement de la même taille que les solives ? 110 d'épaisseur ça me parait beaucoup pour les corbeaux. Non, ce n'est pas une obligation, elles peuvent être faites avec du LVL en 50 x 250 par exemple.

2-La solution des corbeaux me parait effectivement la plus simple à mettre en oeuvre.
Mais quel est l'espacement à prévoir entre les corbeaux, sachant que ce sont eux qui supportent l'effort de cisaillement, si j'ai bien suivi ? 
Des tubes carrés de 40 x 40 tous les 800 mm conviennent très bien

3- Les corbeaux sont ils suffisants ou faut-il prévoir des fixations en partie haute des muralières ?
Non, ce n'est pas utile, les solives étant fixées sur les flancs des murailères en maintiennent le déversement, et une pointes torsadée de 110 lardée à 45° de l'arase supérieure de la solive vers la muralière complètera l'ensemble.

Publié par thomas33 il y a 10 mois

Bonjour,

Un grand merci pour toutes ces infos.

Bonne semaine
Cordialement,
Thomas

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Dimensionnement solivage

Publié par nico29

0 réponse
1819 vues
0 like

dimensionnement du solivage

Publié par alexspp

4 réponses
1244 vues
0 like

Dimensionement solivage

Publié par speuks

0 réponse
1102 vues
0 like

Dimensionnement solivage

Publié par gregP

1 réponse
1217 vues
0 like

Dimensionnement solivage

Publié par TREZA

1 réponse
1776 vues
0 like