besoin d'avis

Publié par david72650 il y a 4 ans

bonjour à tous,
Nouveau sur ce site j’espère obtenir des informations qui pourront m'aider dans mes démarches.
Veuillez tout d'abord m'excuser si les thermes employés ne sont pas les bons mais suis novice.
Voilà j'explique la situation : suite à une transformation de charpente et à un aménagement de combles réalisé par un "pro" je me suis rendu compte que le montage laissait à désirer puisque les petites rives ne reposaient sur rien ce qui a entrainé la casse de plusieurs angles de panneaux.Son assureur m'a proposé de réaliser un plancher osb sur l'existant ce qui me convenait comme solution sur le principe.Sauf qu'en grattant un peu plus loin j'ai mesuré les solives posés par cet artisan et elles me semblent un peu juste (c' est un plancher vissé directement sur solives). Ces solives ce sont des 140*65 pour une portée de 360 à 370 cm .
N'est ce pas un peu juste comme dimensionnement ? Quels sont les risques ?
Il était bien stipulé à l'artisan que la destination était 3 pièces dans cet espace , cloisonnement.... 
Merci à tous

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Que voulez-vous dire par "stipulé" ? Est-oral ou écrit ? Quelle demande précise avez-vous faites ? Quel de vis vous a été proposé et que vous avez signé ? Et par exemple :

Monsieur l'entrepreneur, je souhaite aménager cet espace en pièces habitables avec cloisonnement et revêtements de sol de tel type. Les matériaux employés devront être décrits précisément, le choix des sections attestés par note de calculs et la mise en œuvre conforme aux normes en vigueur à ce jour. (Ca, c'est pour les aspects juridiques de l'histoire)

N'est ce pas un peu juste comme dimensionnement ? Non, si les entraxes ne dépassent pas 15 centimètres, ce qui m'étonnerait Quels sont les risques ? Je ne peux pas vous répondre puisque vous de donnez pas les entraxes de solives et je précise bien "entraxes".

Dans ce genre d'affaires que je vis au quotidien, il faut savoir être précis et prudent, parce que l'économie que l'on croit faire dans un premier temps, devient très vite une galère qui coûte cher.

Publié par david72650 il y a 4 ans

Bonjour, merci d'avoir commencé à me renseigner et voici quelques infos complémentaires. J 'ai retrouvé le descriptif signé des parties. Il prévoyait une transformation de combles inaccessibles en combles habitables et était joint un plan de l 'aménagement final.
Pour le côté plus technique l'entraxe est de 400 entretoise en son milieu.
Effectivement à certains endroits nous avons une flèche bien supérieure à celle recommandée...
Des avis ????
bien cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Bon, on va prendre les choses dans l'ordre, parce que là, je flaire l'arnaque. Pouvez-vous m'expliquer précisément en quoi consistait la transformation de combles. Descriptif de l'existant et descriptif de ce qui a été fait et photos ce serait bien.

Par ailleurs, est-ce que vous vous êtes renseigné sur la capacité ce cette entreprise à réaliser ce travail et de savoir si elle était bien assurée pour le faire.

Publié par david72650 il y a 4 ans

Déjà premièrement je vous remercie de vous intéresser à mon dossier même si je commence de plus en plus à douter du travail effectué.
Donc je fais essayer de répondre le plus précisément possible avec les infos que j 'ai car effectivement rien n 'est clair et détaille sur le devis.
A la base mon pavillon avait des combles en w. J 'ai contacté ce charpentier pour comme l indiquait le descriptif transformer ceux-ci en habitables plan détaillé à l 'appui.
Il m 'a indiqué qu' il était apte à réaliser ce travail puisque charpentier... Aucune note de calcul ne m à été fourni.

Pour le côté technique d 'après ce que je sais la longueur de la maison a été divisée par 3 Et à ces endroits ont été passées des fermes dont je ne connais pas la section mais elles ont été doublées.En leur milieu soit environ 4 m des poteaux posés au rdc soutiennent les fermes.
IL y a un solivage complètement indépendant de celui qui tient le placo du plafond qui a été créé avec les portées et dimensions citées dans les précédents messages et en entraxe de 400.
l'expert en assurance s 'est focalisé sur les dalles son cassées mais nous n 'avons pas regardé le solivage vu que caché par le plancher.
effectivement après avoir consulté votre forum j'ai vu qu il n était pas normal qu' à un endroit au droit des cloisons j 'ai une pente de plus de 5 cm sur 2 m....

Petite précision les dalles osb sont des krono 16 plus qui étaient comme on peut s 'en douter mal montées

Désolé c 'est un peu long mais à la vue de tout ça, dois je recontacter son assureur en décennal?

J 'ai pêché par ignorance et naïveté... On ne m 'y reprendra plus.

Bien cordialement

Publié par david72650 il y a 4 ans

Quelqu'un a t 'il un avis sur la question ?
Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

OK ! je commence à comprendre ……………. Malheureusement pur vous, la réponse est NON, n'importe quel charpentier n'est pas en mesure d'effectuer ce travail. Seules des entreprises très spécialisées, possédant un BE intégré ou travaillant avec un BE peuvent le faire, mais elles sont très peu nombreuses. S'il y en a une par département, c'est le bout du monde.

Où vous trouvez-vous?

Je n'invente rien, lisez ceci :  http://boisphile.over-blog.com/categorie-895720.html

Et voici ce qu'en pense l'agence Qualité construction (AQC) qui est une association loi 1901, financée par une participation volontaire de ses membres collectée par les assureurs. Elle regroupe toutes les organisations professionnelles de la construction autour d'une même mission : prévenir les désordres dans le bâtiment et améliorer la qualité de la construction.

Combles perdus :

Les risques d’une transformation 

> LE CONSTAT

Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.

Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...

Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.

> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES 

Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.

Défauts de renforcement

> Des éléments porteurs :

Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble

Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.

La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir

> Aux points singuliers :

Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.

Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Malfaçons diverses :

• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.

• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.

• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.

L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.

> LES POINTS SENSIBLES 

• La conception.

La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.

• Les assemblages sont fortement sollicités.

Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.

• La qualité des bois doit garantir leur tenue 

> LES CONSEILS DE PREVENTION

 • Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d';origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;

• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.

Contrôler la bonne exécution de chaque phase avant de passer à la suivante ;

• Les bois et panneaux de plancher utilisés doivent être secs et préservés des reprises d'humidité en cours de chantier. N'utiliser que des produits de qualité ;

• Veiller de très près à la bonne exécution des assemblages.  

 

Le décor est planté et j'en suis désolé pour vous, parcourrez ce forum, le cas a été traité 100 fois, dont certains dramatiques.

Non, il n'est pas obligatoirement habilité et assuré pour faire ce travail, avez-vous contacté son assureur ?

A quel assureur faite-vous référence ? C'est toute la technique de modification de la charpente qu'il faut remettre en question, pas seulement le plancher.

Il faut vous renseigner au plus vite, demander au charpentier chez qui il est assuré et appeler son assureur, déjà pour vérifier s'il est bien couvert pour ce type de travaux. En parallèle, vous allez devoir prendre un expert, (là non plus pas n'importe qui) qui devra faire lui-même appel à un BE charpente qui fera une étude complète de stabilité. Et je pense qu'à la suite de cela vous aurez peut-être à vous lancer dans une procédure, mais nous n'en sommes pas là.

Pouvez-vous prendre des photos de ce qui a été fait, des fermes, de la façon dont ont été modifiées les fermettes etc …? Où en êtes vous dans cette transformation ?

 

Publié par david72650 il y a 4 ans

Effectivement ce n 'est vraiment pas rassurant tout ça. Je connais son assureur puisque je l 'ai déjà contacté pour le plancher osb qui se casse par endroit. Pouvez-vous m 'indiquer des éléments indiscutables de malfaçons que je puisse avancer des arguments suffisamment convaincants pour le faire revenir comme par exemple le dimensionnement du solivage décrit dans les messages précédents.
Encore merci même si tout ceci n 'est pas très encourageant.

Publié par david72650 il y a 4 ans

Pour rappel, silice 140 par 65 environ et entraxe 40
pour une portée de 370 cm
est-ce suffisant dans un premier temps pour redemander à l expert de se déplacer ?
merci beaucoup

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Portée 3700 - Entraxes 400 - Section 65 x 140 - Flèche sous charge 1/160 - Déformation sous charges 15mm - Déformation à terme après fluage 23mm - Taux de flexion 77%.

Voila pout le calcul brut des solives, mais là n'est pas la question. La question est de savoir sur quoi et comment sont fixées ces solives et comment ont été modifiées les fermettes, le contreventement, les antis flambement etc … C'est cela qui est fondamental.

Mais ne vous trompez pas d'interlocuteur vous interrogez son assureur, pensez-vous une seule seconde qu'il va noircir le tableau au risque de devoir payer un maximum ? En faisant cela, vous lui beurrez la tartine, car il va s'empresser de voir son client de charpentier et de lui dire que ça chauffe pour ses plumes, comme cela il aura tout le temps de préparer sa défense, ce qui à priori sera facile à faire puisqu'à priori vous avez été quelque peu laxiste sur la mission confiée et la vérification des pièces, l'absence de note de calculs etc …  Je ne devrais pas vous dire cela, mais un expert peut aussi bien vous enterrer que vous défendre selon pour qui il roule. La seule chose à lui demander et rien d'autre : Le charpentier était--il assuré au moment des travaux pour effectuer la transformation d'une charpente industrielle en "W" non accessible en charpente pour combles habitable, point final.

Ensuite il faut vous adresser à un expert indépendant qui roulera pour vous et pas pour l'entreprise. Je sais que c'est souvent difficile à comprendre, mais c'est comme cela.

Si vous voulez allez plus loin et m'envoyer des photos, il faut passer par mon blog.

Publié par david72650 il y a 4 ans

Je sens que nous sommes dans une belle galère... Non je n 'ai malheureusement pas pris de fotos du chantier

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Mais où en êtes-vous aujourd'*** ? Vous pouvez voir ces transformations ou non ? Parce que ce n'est pas quand la maison est en cendres qu'il faut appeler les pompiers !!!............

Publié par david72650 il y a 4 ans

Non tout est fini depuis maintenant 2 ans "placo, peinture... " .En revanche j 'ai fait intervenir l 'assureur en décennal puisque des angles de plancher se cassaient...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Maintenant il vous faut choisir ce que vous voulez faire, c'est-à-dire, soit vois continuez dans cette voie et cela se terminera à minima avec une proposition de réparation sommaire à l'issue de laquelle vous signerez une mise en conformité, sans possibilité de recours postérieur (même si on vous dit le contraire), soit vous souhaitez savoir si l'ouvrage est conforme ou non et s'il représente un danger potentiel dans l'avenir. Dans ce cas il vous faudra prendre un expert qui sera obligé de pratiquer à des démontages partiels pour effectuer un état des lieux précis afin de rédiger un rapport qui servira dans un premier temps au BE charpente qui, lui établira un bilan structurel de l'ouvrage.

Ensuite, selon le bilan, il vous faudra prendre un avocat spécialisé en droit immobilier, qui assignera le charpentier qui, lui fera appel à son assureur pour désigner un expert. Une première réunion de chantier se fera sur place. Selon ce que dira l'expert de l'assurance vis-à-vis des rapports de votre expert et du BE, l'assureur peu accepter une remise en état, mais ce sera étonnant. Il vous faudra alors demander à votre avocat de demander au juge de nommer un expert judiciaire qui, lui, mènera ses propres investigations assisté ou non d'un Sapiteur selon ses propres connaissances. A partir de là, il faut vous attendre à un minimum de trois ans de procédure.

La première phase est cruciale, car c'est elle qui vous informera sur les travaux exécuté et les risques potentiels.

Maintenant, c'est à vous de décider et je sais que ce n'est pas facile et je vous souhaite bon courage car quelque soit votre décision, les risques ne sont pas anodins.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

besoin de votre avis

Publié par wimbowe

8 réponses
1840 vues
0 like

Besoin d'avis pour muraliere

Publié par DibDib

1 réponse
1171 vues
0 like

Besoin d'aide et d'avis sur panne pour toi

Publié par ster

1 réponse
2264 vues
0 like

Besoin d'un avis expert

Publié par lamilka

12 réponses
2253 vues
0 like

Besoin d' avis sur terrasse bois

Publié par manu17

1 réponse
1740 vues
0 like