Parquets

Chape allégée sur vieux plancher

Publié par oune il y a 6 jours

Bonjour


Je rénove une vielle maison de famille. ( plus de 200 ans).


Sur une partie de la maison, à l'étage, sur environ 45 m2 ( 4, 4 m x 10 m) , j'ai découvert sous le lino qui marquait des irrégularités une vielle chape.

Elle est légèrement fendue au milieu.


D'après les informations recueillies, cette chape (allégée) date d'environ 30 ans. L'épaisseur varie entre 8 cm et 5 cm après sondage.

Elle a été coulée à l'époque a priori pour compenser des différences de niveaux du plancher qui était celui d'une ancienne étable. On trouve dessus une petite cloison légère, et surtout les rails de placo de l'isolation intérieure des murs extérieurs. Cette chape n'est d'ailleurs pas plate avec des écart de niveaux important ( 3 cm).


L'idée première était de recouvrir le tout de granulés et de dalle mais je me demande si je devrait pas tout simplement enlever la chape pour alléger la structure et refaire le tout ( soit granule et plaques, sois plancher sur lambourdes vissées perpendiculairement aux solives )

Quels sont les risques de supprimer une telle chape 30 ans après ? peut-elle avoir une effet stabilisateur sur l'ensemble ?




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 jours

Il faut bien intégrer que les construction de cette époque ne correspondent plus à nos us d'aujourd'hui et même à ceux d'il y a trente ans puisque vous évoquez cette époque pour le chape.

Il y a trente ans, il est fort probable que les personnes qui ont habité cette maison, ont déjà constaté à cette époque une certaine déformation du plancher car sous-dimensionné par rapport à cette époque. Sans doute après conseils (malheureusement pas éclairés) il ont fait couler une chape dite allégée pour rattraper les niveau. Piège classique, dans la mesure où en ajoutant de l'humidité dans les bois et une charge supplémentaire, les bienfaits immédiats se sont transformés petit à petit en déboires en retrouvant une déformation inévitable d'où bien sûr les fissurations.

Cela est "l'état des lieux", le constat. Ensuite il y a des choix à faire, évidemment démonter cette chape.

La solution qui vient à l'esprit ce sont les billes et le placo sol par dessus, mais c'est rapidement 40 - 

45 kg/m². 

Donc, la première chose à faire c'est l'évaluation du solivage actuel, portée, entraxes et section. Parce que s'il est trop faible, c'est le remake d'il y a 30 ans, super au début et dans 5 ou 10 ans c'est de nouveau la cuvette. En résumé, la balle est dans votre camp pour les décisions.

Publié par oune il y a 6 jours

Merci pour cette réponse rapide et complète..

Pour le solivage, une partie est visible par en dessous, le reste est caché par un plafond placo.

C'est vraiment pas terrible évidemment. On a une alternance de poutre chêne de 15 x 15 pour les plus petites avec des poutres 30 x 30 toutes les deux poutres, donc deux petites pour une grosse.. L'entraxe est d'environ 70 cm, pour une portée de 4,3 mètres. Tout ce qui est visible semble en bon état ( sondage du bois OK, pas d'attaque apparente).

J'ai bien conscience que tout ça est léger et que les pièces (chambre) recevront un minimum de mobilier.


La chape actuelle doit peser au minimum du 40 kg/m2. si on part sur une hypothèse basse de 500 kg/m3. Donc en refaisant avec bille et placo, on rechargerait pas plus pour une résultat plus correct en planéité.


Un sol sur labourdes 63x75 calées et OSB me semblerait plus léger, non ? la solution granule et placo est préférable à long terme ?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 jours

S'il s'agit bien d'entraxes et non d'espacement, théoriquement le solivage doit être correct. Je pense que ces solives Chêne ont été posées à l'origine pas suffisamment sèches, à l'époque on ne s'occupait pas vraiment de cela. Elles se sont donc déformées naturellement au cours des années. Il y a une trentaine d'année, la chape dite aujourd'hui allégée (minimum 650 kg/m3) ne l'était pas autant à l'époque et l'eau contenue dans cette chape a été en grande partie absorbée par le bois, ce qui n'a rien arrangé.

La solution actuelle de tout démonter et de poser des lambourdes en bois sec (14% maxi) qualité menuiserie sans nœud ou petits nœuds attachés en 75 x 75, avec calage à chaque solive est la meilleure solution. Cela étant, bon courage car caller des lambourdes de telle sorte qu'elles soient toutes alignées et de niveau dans les deux sens n'est pas une mince affaire. Entraxes 417 ou 500 pour OSB 2500 x 675 x 22 mm, petites rives posées et fixées sur les lambourdes et assemblages collés.

Publié par oune il y a 5 jours

Merci encore pour cette réponse complète.


Une dernière précision, les lambourdes sont bien à poser (sur les cales) et à visser au niveau de chaque solive existante à travers l'ancien plancher. C'est bien ça ?

Pas de pose flottante.

Je vais m'attaquer à la chape et je vous remercie encore pour vos précieux conseils.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 jours

les lambourdes sont bien à poser (sur les cales) et à visser au niveau de chaque solive existante à travers l'ancien plancher. C'est bien ça ? OUI, mais vous pouvez aussi retirer l'ancien plancher qui n'aplus rien à y faire.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 jours

les lambourdes sont bien à poser (sur les cales) et à visser au niveau de chaque solive existante à travers l'ancien plancher. C'est bien ça ? OUI, mais vous pouvez aussi retirer l'ancien plancher qui n'aplus rien à y faire.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Espace lames vieux plancher

Publié par rlh24

0 réponse
16 vues
0 like

Charge admissible vieux plancher

Publié par Marco22

18 réponses
0 vue
0 like

renovation totale tres vieux plancher

Publié par yan

0 réponse
0 vue
0 like

Chape seche sur plancher bois disjoint

Publié par Loic

5 réponses
101 vues
0 like

question chape sur OSB

Publié par Sylve

4 réponses
0 vue
0 like