Projet construction : Essence de bois, classe, résistance, sec ou frais...

Projet construction : Essence de bois, classe, résistance, sec ou frais...

il y a 5 mois

Bonjour à tous,

Je viens de déterminer les sections de bois dont j'ai besoin pour mon projet de construction.

Mon projet est la création d'un studio à l'étage de 40 m2, dans ma grange, sur dalle béton existante : 8 poteaux de 200cm en 20x20cm / 2 lisses basses de 500 cm en 10 x20cm / 2 poutres de 500 cm en 20cmx20cm / 10 madriers de 450cm en 8x22cm.

Afin d'avoir un devis, j'ai contacté plusieurs scieries et négoce en bois.

Mais sur 6 devis, pas un seul me propose la même chose.

J'ai contacté directement par téléphone les scieries pour comprendre et pas un seul ne me tient le même discours.

Voici mes questions portant sur le Douglas (bois massif) :

- Est-il nécessaire d'appliquer un traitement ?

Certains me disent que le douglas est naturellement classé 3, d'autres me disent qu'un traitement incolore classe 2 est nécessaire (et du coup je ne comprends pas qu'un traitement soit seulement classe 2 ce qui est moins bien que classe 3 ?)

Alors quelle classe pour le Douglas ? Traitement nécessaire ou pas ?

- Pourquoi certains me proposent du Douglas C18 et d'autres C24 ?

Une négoce m'a expliqué que C18 c'était lorsque le bois était frais de sciage, et qu'avec le temps le bois devenait C24 en séchant. Ça ne me parait pas pas cohérent...

Une autre m'explique que le C24 c'est uniquement pour faire du contrecollé.

Pourtant une scierie me propose du douglas massif C24 et m'explique qu'il n'y a pas d'aubier, d'où C24.

Personnellement j'avais cru comprendre que c'était plus lié à la qualité du bois et sa résistance mécaniques (associé à une classe visuelle ST I, II ou III)

Qu'en est-il réellement ? Mais surtout est-ce que du C18 est suffisant pour mon projet ?

- Une négoce me propose de faire sécher le bois pour une somme conséquente mais une autre m'a expliqué que puisque que le bois était frais de sciage, un séchage "forcé" ne changerait pas grand chose car le taux d'humidité resterait élevé malgré tout et que c'était donc jeter l'argent par les fenêtres. Il m'a expliqué qu'il faudrait au moins 6 mois pour avoir du Douglas sec naturellement et pas d'autre alternative raisonnable.

Quel est votre avis ? Puis-je me lancer dans la construction de mon étage avec du bois frais ?

- Un autre encore m'a assuré que son bois ne dépasserait pas 25% d’humidité.

Mais comment m'en assurer ? Et est-ce vraiment important ?

- Une scierie m'a proposé du sapin car moins cher et quasiment similaire au Douglas. Alors qu'une autre m'a proposé du contre-collé pour mes poteaux et poutres car bois massif trop humide et risque de fissures. L’esthétique n'est pas important pour moi, peu importe si il y a des fissures (qui n'affectent pas la sécurité de mon ouvrage bien sûr).

Que me conseillez-vous ? Douglas massif, contre-collé, autre ?

Donc entre les uns et les autres c'est vraiment le grand écart,je ne sais plus à qui me fier.

Je suis preneur de toute information et de bons conseils lié à mon projet  !

Merci par avance et  Bonne Année à tous :)

Matéo

1 réponse

1-1 sur 1 réponse
1/1
1. Projet construction : Essence de bois, classe, résistance, sec ou frais... il y a 5 mois

Commençons par mettre les pendules à l'heure, parce qu'il se dit de tout et n'importe quoi.

1) Où se situe cette construction ?

2) La première chose à faire ce sont les plans afin de déterminer les sections nécessaires.

3) Détermination de la hauteur des parois, du plancher, du plafond ou du toit, des ouvertures de la composition des parois, de l'isolation, de l'habillage extérieur etc ...

4) On ne comprend pas bien ces grosses sections, l'ossature bois de construit avec du 45 x 145, ou 175, ou 200 ou 225 en fonction de l'isolation souhaitée.

5) Une construction bois se réalise avec des bois dont l'humidité. maximum admise ne dépasse pas 18%, donc exit les scieries dépourvues de séchoirs.

6) C'est une construction que vous allez faire pas la niche du chien, donc classe C24.

7) Le Pin et le Sapin sont tout à fait adaptés.

8) Bien que non exposé au vent, pour sa stabilité, une COB doit être contreventée, généralement avec de 1'OSB en 9 ou en 12 selon les disponibilités.

1-1 sur 1 réponse
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion