Poteau de reprise sous empoutrement

Poteau de reprise sous empoutrement

il y a 5 mois

Bonjour, Je souhaite rénover une maison, et supprimer les cloisons du rdc. La maison est un carré de 8m par 8m, R+1, sur cave. Des poutres béton sont présentes au sous sol sur toute la longueur de la maison. Au rdc, une cloison de 8m sépare la maison en 2, que je voudrais supprimer. Il n'y a rien de visuellement porteur. J'imagine donc qu'il y a au dessus de la cloison un empoutrement sur les 8m. La charge du R+1 doit être reprise par les encadrement de portes en dessous. Ma question : puis-je supprimer la cloison sous l'empoutrement, avec un poteau de soutien au milieu, soit à 3,8m de part et d'autre environ ? J'espère avoir été clair. Merci pour votre aide !

6 réponses

1-6 sur 6 réponses
1/1
1. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

1) Dans ce type de construction sans doute des années 50, le RCH était coupé en quatre. Le solivage en bastaings de 160 ou 175 n'était pas en portée de 8 mètres. Il est fort probable que la cloison que l'on détermine de nos jours comme étant non porteuse l'était bien en réalité à la construction de la maison. Si vous parcourez le forum, vous trouverez des dizaines de personnes qui, selon eux ou selon le "copain qui s'y connait", se sont fait piéger en démontant cette cloison.

2) Si vous pensez régler le problème avec un poteau milieu, vous pouvez oublier, dans la mesure ou ledit poteau imposera une descente de charge très importante, de l'ordre de 4500 kg sur une toute petite surface de l'ordre 180 cm² soit 25 kg/cm² ce qui est considérable et que le plancher de la cave ne pourra pas supporter sauf à créer un massif béton en fondation et un soutient béton sous ledit poteau.

3) De plus, pour reprendre le solivage il vous faudra deux poutres centrales en lamellé-collé de 160 x 360 (à optimiser).

Voila le tableau, à vous d'étudier une autre possibilité de type refend porteur et sans doute remplacement du solivage probablement sous-dimensionné de nos jours.

2. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

Merci beaucoup pour votre réponse rapide. Vous avez peut être évité une catastrophe

La maison type néo-bretonne a bien été construite en 1957. Je me suis peut être mal exprimé mais sous les poutres au sous sols se trouvent des murs en maçonnerie. Les murs de la photo ici sont en bleu sur le plan du sous sol. 

Voici les plans. Si vous avez raison, ceci remet en cause la faisabilité de mon projet, sauf à des couts faramineux, voire l'achat de la maison car le compromis est encore sous délai de rétractation.


Le projet était initialement de supprimer les cloisons en jaune et rouge, avec un poteau au milieu.

Pensez-vous qu'en gardant les cloisons en jaune, et en ajoutant les poteaux en vert, le projet serait réalisable ?


Merci pour votre aide !


Maxime


3. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

Le mur bleu est trop court, il portera bien le poteau coté entrée, mais pas celui coté cuisine.

Les cloison sont bien situées les unes sous les autres, ce qui montre bien qu'ils savaient ce qu'ils faisaient.

Reste à savoir la section des solives, parce que s'il s'avère que ce sont bien des bastaings, ce qui ne serait pas étonnant pour cette époque, vous aurez le solivage et donc les planchers à refaire. Tout dépend de ce que vous comptiez investir dans la rénovation toujours problématique pour cette époque, parce qu'il y a souvent également l'électricité et la plomberie à refaire, voir le circuit de chauffage .........

4. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

Merci pour votre retour ! 


Il y a le même mur au sous-sol, coté cuisine, sur toute la longueur de la cloison du RDC finalement.

SI je retiens l'option des deux poteaux, il y aurait donc 3,5m (distance entre eux) sans soutien..


Considéré mes faibles connaissances, j'imagine que ce serait une folie de faire quoi que ce soit sans le passage d'un professionnel sur place.

A quel corps de métier pensez-vous que je puisse faire appel ? Macon ? Menuisier ?


Merci encore pour votre aide


Bonne journée


5. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

En résumé on aurait une poutre de 7600 sur 4 appuis avec une bande de chargement de 3480 (à vérifier, la largeur totale ne figure pas sur le plan), soit une poutre en lamellé collé GL24 de fabrication française de section 110 x 270 - Poids 125 kg - Flèche maxi à terme L/660 - Réactions aux appuis (à vérifier selon la position précise des poteaux) 575 - 2990 - 2990 - 575 - La descente de charge de chaque poteau sera d'un peu plus de 3 tonnes - Poteaux également en lamellé-collé section 135 x 135 (section obligatoire pour raison d'appuis de la poutre (taux de cisaillement 96%).

Reste à vérifier les sections, portées, entraxes et état du bois (principalement dans les scellements) du solivage en place, ce qui est fondamental pour décider s'il reste en place ou nécessite d'être repris.

6. Poteau de reprise sous empoutrement il y a 5 mois

Bonjour, 


Je vais suivre vos indications, j'ai eu quelques idées supplémentaires depuis :


1- Faut-il absolument une poutre en lamellé collé ou un IPN conviendrait également ? (cf photo 1 ci-dessous)

2- Les cloisons étant porteuses, peut-on envisager la création de verrières ? (photo 1 également)




3- Si oui, le projet (photo 2) est-il envisageable ?




Merci pour votre aide 


Maxime

1-6 sur 6 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion