Zoom sur le bois dans les Jeux de Paris
EPAISSEUR LAMIBOIS MURALIERE

EPAISSEUR LAMIBOIS MURALIERE

il y a 7 mois

Bonjour Boisphile,

Nous avons un projet d'extension à Dijon, toit plat, pente 4%, pour partie végétalisée (non intensive)

Portée des solives 550cm,

Nous avons fait calculé des nailweb en 370mm/97mm tous les 40cm.(un peu surdimensionné mais nous préférons ainsi)

Les solives seraient fixées sur des muralières, elles même fixées sur le chainage béton par des goujons d'ancrage (M12/180mm  - 155mm de profondeur utile),  avec un ancrage entre chaque solives. Les connecteurs indiqués pour ces solives sont des SIMPSON GLE 660/100/2,5 avec des vis diamètre 4 ou 5 (longueur de 35mm à 50mm selon le schéma retenu)

Notre question porte sur la muralière. D'après nos recherches le lamibois (LVL) semble présenter toutes les caractéristiques pour cet usage. Les négociants vendent habituellement des sections de 45mm (donc dans notre cas 45mm x 360mm  ou certainement 45mm x400mm). (Quid de la longueur des vis dans les sabots d'ailleurs )

Nous avons compris que le LVL a des caractéristiques mécaniques importantes, pour autant une largeur de 45mm nous interroge (les sections supérieures disponibles seraient en 75mm...  , à savoir 75mm x 450mm). L'épaisseur joue peut être finalement peu dans le raisonnement, pour autant cela nous questionne :)

Merci par avance pour votre avis, sentiment, sur notre question.

Bonne journée

3 réponses

1-3 sur 3 réponses
1/1
1. EPAISSEUR LAMIBOIS MURALIERE il y a 7 mois

Il vous faut des vis en 5 x 40 donc c'est OK pour du kerto en 45, sauf que dans cette épaisseur la hauteur est limitée à 360. Il faudra donc passer en 51 x 400.

Par ailleurs, si vous poser des dalles support en OSB de 2500 x 675 x 22 mm, les entraxes devront être de 417mm de telle sorte que les petites rives desdites dalles reposent et soient fixée sur les solives.

En revanche, je ne comprends pas bien pourquoi vous emm****r avec des NW alors qu'avec des solives en bois abouté BMA ou BMR de section rectangulaire vous passer avec moins de hauteur.

Sur la base de charges permanentes de 200kg/m² et temporaire 60kg/m² des 120 x 240 avec entraxes de 417 conviennent très bien pour un poids unitaire de 70kg - Flèche à terme après fluage de L/350 pour une déformation maxi de 16mm.

Pour les muralières vous passez en kerto de 45 ou 51 x 260 ou pour rester en BMA du 80 x 240.

Solives moins chères, sabot moins chers, mise en oeuvre plus facile, bois massif sec, épaisseur totale du complexe moins importante, bref, que des avantages, Mais bon c'est à vous de voir. A vérifier la charge permanente de la végétalisation à saturation d'eau sur les règles professionnelles.

A tout hasard le profil et le détail d'une toiture chaude plate.

6.8 Liaison mur extérieur / toiture avec élément porteur en bois support d’étanchéité

6.8.1 Exemples pour des toitures chaudes

L’étanchéité en tête de l’acrotère, dans le cas d’une toiture terrasse, est assurée par une couvertine métallique.

L’acrotère est isolé sur une hauteur au moins équivalente à celle de l’isolant de toiture. La face intérieure de la paroi acrotère comporte un relevé d’étanchéité en bois (panneau de contreplaqué conforme au NF DTU 43-4 P1-2 ou bois massif) ou une costière métallique conforme au NF DTU 43.4.

La membrane pare-vapeur du mur de dernier niveau est posée avec une surlongueur permettant un collage sur l’élément porteur de la membrane d’étanchéité.