Charpente

Pose solivage sur muraliere

Publié par caboyot il y a 27 jours

Bonjour, 

Je souhaite poser des solives 260x80 sur un carrelet 70x50 lui-même fixé a une muralière 260x60

Je souhaiterais des pistes de réflexion sur les points suivants :


1- les chevilles a frapper qui fixeront la muralière dans le mur plein doivent etre positionner au milieu de la solive ? Quel entraxe ? 

2- quel fixation pour la carrelet sur la solive ? Des simple vis ? 

3- l'entaille sur la solive sera de 70mm (solive 260), cela vs paraît il correct. 

Je joins differentes photo pour buen contextualiser. 

Merci amis boiseux

Bien cordialement 


Publié par caboyot il y a 27 jours


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 27 jours

En espérant que vous en êtes qu'au stade de projet, liminairement, je réponds brièvement à vos questions. Toutefois, il me semble important de vous rappeler qu'un plancher est un ouvrage structurel qui ne doit rien au hasard et au bricolage.

1- les chevilles a frapper NON, Les chevilles à frapper ne sont pas adaptées à ce type d'ouvrage qui nécessite des fixations par goujons d'ancrage  qui fixeront la muralière dans le mur plein doivent etre positionner au milieu de la solive ? Il est plus rationnel de poser la muralière SUR des corbeaux métalliques, mais la fixation par goujons est bien sûr possible mais présente des inconvénients de mise en œuvre. Le diamètre et la profondeur des percements. sont très précis et défini par le fabricant. Le diamètre de perçage de la pièce à fixer n'est pas le même que celui du percement du goujon. Par exemple, dans votre cas, il faudrait de goujons WA M12 – 179 x 80, Diamètre de perçage du bois 14 mm et diamètre et profondeur du trou, 12 x 90 mm. Les deux éléments n'étant pas percés en même temps la précision est de rigueur pour que les percement coïncident et qu'il ne subsiste AUCUN jeu dans le montage.  Quel entraxe ? Dans votre cas, pour des entraxes de solives de 500 (et non pas 480 qui ne correspond pas à un sous-multiple des dalles de plancher) pour une réaction d'appuis de 300 kg, entraxes goujons de ce type 1250 mm.

2- quel fixation pour la carrelet sur la solive ? Des simple vis ? Non des vis à bois pour construction, par exemple des ESCRC tête fraisée 8 x 100 avec entraxes de 250 mm.

3- l'entaille sur la solive sera de 70mm (solive 260), cela vs paraît il correct. Le maximum admissible est ¼ de la hauteur de la solive soit 260 /4 = 65 mm.

Cela étant, les goujons se situant justement à 65 mm de l'arase inférieure de la muralière, vous serez gêné pour la pose d'un carrelet dont l'arase inférieure devra se situer à 67mm de l'arase inférieure de la muralière pour le dégagement de l'écrou et de la rondelle. Donc 67 + carrelet 75 + 3/4 de la solive 195 = muralière de 337 mm minimum, soit à mon avis, un LVL kerto "S" en 51 ou 57 x 360.

Mais si le solivage est correct hormis les entraxes qui doivent passer à 500 pour que les petites rives des dalles OSB de 2500 x 675 x 22 mm reposent et soient fixées sur lesdites solives, il n'en est pas de même pour la poutre centrale.

En effet : Poutre de portée 7600 et bande de chargement 4480 – Section 140 x 260 sur trois appuis, dont l'appui intermédiaire est estimé à 3000 d'une extrémité – Taux de flexion = 148 % - Taux de cisaillement = 111 % - Flèche L/170 au lieu de 400 – Réactions aux appuis 1070 (coté 3m) – 5970 – 2265 kg.

Un lamellé collé de fabrication française GL24 de section 160 x 360 serait nécessaire, la largeur de 160, principalement pour contenir l'effort au cisaillement de l'appui intermédiaire dont la section devrait dans ce cas être de 160 x 135 mm minimum pour une hauteur maxi de 3 mètres et si la dalle est bien sûr en mesure de reprendre une charge de 6 tonne sur la petite surface d'une platine de poteau soit 33 kg/cm² ce qui est considérable.

(Pour votre information, la rédaction de cette réponse a nécessité 1h45mn)

Publié par caboyot il y a 25 jours

Bonjour, 

 merci pour cette réponse complete et le temps consacré à mon projet. 

Quelques incompréhensions subsistent: 

"Le diamètre de perçage de la pièce à fixer n'est pas le même que celui du percement du goujon."  malgré des recherches je n'arrive pas a comprendre pourquoi. qu'est ce qui empeche de percer la muraliere en 12mm ainsi que le mur : meche bois, puis meche beton, soufflette puis insertion du goujon. 


Vous avez ecrit: Cela étant, les goujons se situant justement à 65 mm de l'arase inférieure de la muralière. :  


Ci joint croquis dans lequel les goujons sont positionner au centre, et ne gene donc pas le carrelet. Pourriez-vous m'expliquer pourquoi les goujons doivent etre positionnés aussi bas ? (65 mm de l'arase inférieure) 


Merci sincèrement pour votre aide. 

Bien cordialement 



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 25 jours


Les percements de la pièce à fixer et du béton sont définis par le fabricant du goujon.

Il doit être positionné au 1/4 inférieur de la muralière et le carrelet positionné au-dessus pour éviter de cumuler les efforts tranchants d'un carrelet posé sous les fixations. Pourquoi le 1/4, toujours pour l'effort tranchant, même explication que le 1/4 de l'entaille de la solive.

Cela étant, au regard de l'insuffisance de la poutre centrale, ces questions sont mineures. 

Publié par caboyot il y a 24 jours

Meilleurs voeux boisphile, 

Merci pour votre réponse. 

Ces contraintes exposées pourraient etre compensées, je pense, par des entraxes entre goujons plus restreintes. 

Tous les 50 au lieu de tous les 125 cm. 


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Pose muralieres

Publié par papaschulls

0 réponse
0 vue
0 like

Fixation d'une muralière en porte à faux

Publié par Alesissss

7 réponses
78 vues
0 like

SOLIVAGE SUR PISE

Publié par BLUEGLANCE

3 réponses
69 vues
0 like

Renforcement solivage

Publié par Romand

3 réponses
0 vue
0 like

Assemblage solivage

Publié par GuillaumeB

1 réponse
172 vues
0 like