Charge pemanente et charge concentrée

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour,

Les cloisons en BA13 avec leur revêtement, sont elles considérées comme des charges permanentes classiques au m², ou comme des charges concentrées ?

Le BA13 fait 10kg par m². Donc pour une hauteur classique de 2.5m, on a environ 50kg répartis sur 5cm de large et 1m de long. "Anecdotique" à première vue, mais si on colle un carrelage grès cérame, entre le poids du carrelage lui même, la colle, on ajoute minimum 25kg par m² posé.
Au final, cloison plus carrelage, on se retrouve avec 122kg sur 0,05 m².
D'où ma question....

Cdlt

BOIS HD

Publié par BOIS HD il y a 4 ans

Bonjour,

Selon l’Eurocode, le poids propre des cloisons fixes peut être pris en compte sous forme d’une charge permanente uniformément répartie, à ajouter donc aux charges permanentes du plancher. Dans votre cas, il s’agit plutôt d’une cloison définie comme ‘très légère’, pour laquelle vous pouvez considérer une valeur de charge répartie sur le plancher de 40kg/m² (selon Eurocode 0), en plus des charges permanentes de votre plancher.

Restant à votre disposition,

Fabien pour BOIS HD

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Cela étant, attention, ce ne sont pas les panneaux de plancher qui doivent porter les cloisons, mais le solivage sous jacent.

Concernant les cloisons perpendiculaire au solivage, pas de problème, par contre si des cloisons sont parallèles au solivage, il faut s'arranger pour que la cloison se situe entre deux solives et poser des entretoises tous les 1 mètre pour soutenir cette cloison et en répartir les charges sur deux solives consécutives. Ce qui nécessite bien sur de le prévoir en amont et non pas quand le plancher est posé……….

Publié par mgo il y a 4 ans

Bonjour,

Merci pour vos retours.
Si je comprend bien,
On additionne le poids
Du plafond
Des isolants
Du plancher
Des revêtements
Des cloisons
Du revêtement des cloisons
Du mobilier fixe
Et on divise ceci par la surface. C'est bien ça ?

Dans mon cas, il y a 2 cloisons parallèles aux solives.
Une qui se situe "pile" sur une solive. L'autre entre 2 solives sous laquelle on a ajouté une solive fixée sur des entretoises.

Cdlt

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Non, ce n'est pas du tout cela.

Un plancher habitable répond à des règles précises qui concernent tout le monde, dans la mesure où il ne sert pas qu'à une personne ou une famille.

Prenons l'exemple d'un plancher intermédiaire : Il porte, le plafond de la pièce sous jacente, les isolant, le plancher, les cloisons, les revêtements de sol, le poids propre des éléments (solives), ce sont les charges permanentes auxquelles s'ajoutent  les charges d'exploitation qui sont de 150kg/m² dont 20% considérées comme permanentes symbolisant par exemple le mobilier statique et 80% comme temporaires symbolisant les personnes qui se baladent dessus.

Les bois se déforment dans le temps, c'est ce que nous appelons le fluage. Pour matérialiser ce fluage, on applique un coefficient aux charges permanentes pour déterminer la déformation des bois à terme. Et puis bien sur il faut tenir compte des durées de charges et de l'humidité des bois.

Effectivement, ce n'est pas si simple …………

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Puits de lumière sur plancher et charges concentrée en un point

Publié par Amill

0 réponse
2491 vues
0 like

Le problême de charge.

Publié par PB

0 réponse
1693 vues
0 like

Quelles charges pour mon plancher ?

Publié par Carlos42

1 réponse
1811 vues
0 like

Charge sur un plancher

Publié par reydson

1 réponse
1746 vues
0 like

quelles charges pour mes poutres?

Publié par TEBAT1

4 réponses
2217 vues
0 like