Confirmation Section Poutre Lamellé Collé 8ml

Publié par Piranas il y a 4 ans

Bonjour.

Je viens vers vous concernant une confirmation de section pour une poutre lamellé collé d'une portée de 8m10.

Il s'agit d'une poutre d'une portée de 8m10 pour une garage non chauffé et non collé à la maison.
Il s'agit d'une toiture 2 pentes de 30° en Gironde (10km de Bordeaux), 60m environ d'altitude avec un rampant de 4m.
Il n'y qu'une panne faîtière.

La poutre sera posée sur des murs en parpaings creux de 20 à une hauteur de 3m50 avec une assise de 80*10cm en béton armé.

La couverture sera avec des tuiles DC12 48kg/m², de l'OSB3 12mm 10kg/m², d'un écran sous toiture et donc d'un double lattage.

Le solivage sera en 38*200 ou en 45*225 d'entre axe 50cm. Que me conseillerez vous ?

Un maçon a définit une poutre en lamellé collé de section 14*52.
Un Bureau d'étude quand a lui a défini qu'une 12*52 était largement suffisante, même avec une isolation hypothétique.

Avec les abaques que je trouve sur internet, même une 14*52 était déjà juste...

Qui a donc raison ?

Merci à vous.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Le maçon, il faut oublier, les abaques aussi, car il n'en existe pas pour cette situation, mais le BE ne vous a-t-il pas demandé comment seront posés les chevrons ? Parce que même si l'incidence est moins importante qu'une pente à 45°, il y a quand même une incidence et nombreux (y compris BE) sont ceux qui n'y pensent pas.

Donc, question essentielle : Quelle est la longueur des rampants, comment sont posés les chevrons sur la faîtière, de quelle manière comptez-vous les faire coulisser sur le sablière ???

Publié par Piranas il y a 4 ans

Bonsoir.

Merci Boisphile pour ce début de réponse et surement levé un problème (je vois où vous voulez en venir).

Le BE ne m'a rien demandé de particulier si ce n'est la pente, le rampant, la tuile et la portée de la poutre.

Afin de conserver un maximum de hauteur dans le garage, les solives seront posées sur les flancs de la poutre, donc sur des lambourdes.
A environ mi-hauteur de la poutre faîtière.

Les solives seront bien entendu étrisionnées aux 2 extrémités et au milieu (environ 1.9m) est-ce bon ?

Le rampant est d'environ 3.8m, auquel il faut rajouter les 20cm de parpaing puis un débord de toiture de 30cm.
Dans ce cas, je serais donc obliger de faire une queue de vache.

Pour ce qui est du coulissement de la solive sur la sablière, aucune idée.
Le maçon montait ça "serré" avec un épaulement dans la solive pour le mur.
Les solives arrivent directement sur le dernier rang, qui est la ceinture périphérique en 3ha8.
Il n'y a donc pas de sablière.

En effet lors de notre conversation, je me suis bien demandé comment allait résister le mur avec la poussée de la toiture !

Quoi qu'il en soit, la maçonnerie est fini, et j'allais attaquer la toiture.
Les mauvais choix sont encore rattrapable!

Merci
Bonne soirée.





Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Là, je ne comprends plus rien du tout ………

Tel votre premier post, on comprenait une panne faîtière avec des chevrons en rampants, posant sur une sablière, d'où mes questions.

Maintenant vous parlez de solives, de lambourdes posées sur le flanc d'une poutre donc sur des lambourdes …………..

C'est un tel mélange que cela devient totalement incompréhensible.

Repartez donc de zéro avec une description précise et mieux serait un croquis.

Publié par Piranas il y a 4 ans

Désolé pour le malentendu.

En effet pour moi un chevron est en 63*75 ou équivalent et une solive en 38*200 ou équivalent.

Bien entendu un croquis est bien plus sympa que de nombreuses lignes, je le fais de suite.

Bien entendu rien n'est fait. Ceci sont simplement les explications du maçon qui m'a donné conseil.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Plusieurs choses :

1) Un chevron est un élément de toiture dont la section courante est effectivement 63 x 73 ou approchant. Cela étant peuvent également prendre le nom de "chevrons" des "faux arbas" comme ceux que vous avez dessiné et donc avec des sections plus importantes, le nom de "chevron" étant alors rattaché à la fonction et non à la section.

 

2) Une solive de plancher ne peut pas être un 38 x quelque chose, il faut au moins 42mm.

 

3) Une lambourde est une pièce de bois posée perpendiculairement aux solives pour un plancher et sa section varie selon les entraxe de solives.

 

4) Le carrelet qui vous permet de poser les faux arbas doit avoir une section proche du chevron pour permettre une assise de 50mm minimum. En l'occurrence il ne sert pas à grand-chose, dans la mesure où vous devez solidement fixer le faux arba sur la panne, ce qui est toujours périlleux dès que ces fixations se situent à moins de 100mm des extrémités de bois.

 

5) à mon sens, il serait bien plus judicieux de faire une entaille sur l'intrados du faux arba comme vous l'avez dessiné, mais de poser ce faux arba SUR la faîtière, ce qui vous permettrait de fixer ensembles les deux têtes de faux arbas ensemble par un gousset en contreplaqué. Evidemment, cette technique augmente les charges appliquées à la faîtière puisqu'en plus des charges verticales de couverture et autres, vous ajoutez les deux composantes parallèles à la pente. Cela étant, avec une pente de 30%, ces composantes ne seront pas très pénalisantes.

 

6) En bas de pente, surtout pas de découpe du faux arba comme celle que vous avez dessiné, il ne faut surtout pas le bloquer, bien au contraire, il doit glisser horizontalement sur une sablière en bois qui, elle doit être fixée sur le chaînage du mur.

 

A partir de ces précisions, on peut aller plus avant dans le dimensionnement si vous le souhaitez, à condition que vous confirmiez ce montage.

Publié par Piranas il y a 4 ans

Bonjour.

Merci Boisphile pour ces réponses si explicites pour un néophyte.


1) "le nom de "chevron" étant alors rattaché à la fonction et non à la section."
C'est ce que j'ai cru comprendre après lecture et re-lecture de topics.


5) Le problème pour ce point, comme pour le prochain, est que j'ai suivi aveuglément les conseils du maçon qui m'a fait un devis.
Ce qui veut donc dire, que la maçonnerie est finie et que la réservation de la poutre en X*52 est faite.
En posant donc les faux-arbas sur la faîtière, je serais donc au dessus des 4m de hauteur accordés au PC.
Vu le ferraillage et le dosage du béton pour l'assise de la poutre, la casser semble compliqué... mais s'il n'y pas le choix...

Sinon, est il possible de poser les faux-arbas sur le carrelet (a mi-hauteur de la poutre) et de faire un faux-entrait au ras la poutre faîtière ?
Je dois économiser de la hauteur, c'est pour cela que le principe de chevrons porteurs m'a séduit.


6) La aussi, un problème de maçonnerie.
Si je ne peux pas faire de découpe et en plus rajouter une sablière. Je serais plus haut, et donc une pente plus faible.
Décidément, j'aurais du rechercher avant de foncer dans la maçonnerie.
Le travail de cet artisan est super propre mais finalement pas trop dans les règles de l'art.

Jusqu’à combien de centimètre puis je enlever sur le chevron porteur pour tricher si besoin ?

Merci Boisphile de m'accorder votre temps.

Publié par Piranas il y a 4 ans

Je ne connais pas vraiment l'art de la charpente, mais je tient quand même a faire quelque chose qui ne tombera pas au premier coup de vent venu.
D'où ma volonté de bien faire !

J'ai trouvé une photo qui représente un peu mes dires du dessus.

http://www.reussir-ses-travaux.com/wp-content/uploads/2013/04/charpente.png

Le poinçon serait donc la panne en elle même.
Certes, ce n'est pas aussi bien que ce que vous m'avez expliqué. Mais ça renforce (du moins, je pense) mon idée première, et surtout ne change rien à ma maçonnerie.

Publié par Piranas il y a 4 ans

Voici quelques photos de l'état du garage en ce moment même.

http://img15.hostingpics.net/pics/49243320141130124030.jpg

http://img15.hostingpics.net/pics/11769420141130150015.jpg

en vert : les raidisseurs en béton armée 4ha8 10*10 à 350kg/m3
en rouge : ceinture en béton armée 3ha8 à 350kg/m3

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Mais un maçon n'est pas un charpentier …… Est-ce que vous confiriez l'opération de votre prostate à votre mécanicien ?

Que voulez-vous que je vous dise, une fois que la charrue est devant les bœufs que voulez-vous faire.

Changez de système et au lieu d'une seule faitière, posez des pannes intermédiaires, chevrons, liteaux et tuiles.

Cela devient à la mode les toitures avec seulement une faîtière et des chevrons en rampant, seulement la plus part ne savent pas comment cela fonctionne, y compris  des charpentiers d'ailleurs ………….

Publié par Piranas il y a 4 ans

Bonsoir.

Merci pour la réponse, mais je vous avoue que je ne m'attendais pas à une réponse comme celle ci. :)


Passer en trois pannes est une solution, mais travaillant seul et pas du métier, je sens mal l’alignement des pannes et du travail alentour.

je vais tenter de rester en chevrons porteurs.

Partons du principe que je positionne les chevrons au dessus de la panne et que je les fixe ensemble. Les deux composantes parallèles à la pente seront donc supportées par la panne faîtière.

Que supporteront donc les murs ? Simplement les charges verticales de la toiture ?
Si oui, dans ce cas, puis-je fixer directement les chevrons sur la ceinture béton.

Je vous demande ceci, car descendre l'assise de la panne est jouable, mais descendre la ceinture pour y intercaler la sablière est inenvisageable.

Si cette solution est "correcte", je suis partant pour.
Dans ce cas, quel chevron est le mieux adapté, 38*200 ou 45*225. et quelle est la section de la panne ?
De combien faut il entailler les chevrons ? au niveau de la panne et au niveau du mur ?

Si cette solution est encore "off", Je suis un peu perdu.

Merci tout de même de votre aide.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 ans

Il faut une sablière bois pour que les chevrons coulissent horizontalement dessus, point.

Cela vous modifiera légèrement la pente, c'est tout.

Partons du principe que je positionne les chevrons au dessus de la panne et que je les fixe ensemble. Les deux composantes parallèles à la pente seront donc supportées par la panne faîtière. OUI
Que supporteront donc les murs ? Simplement les charges verticales de la toiture ?
OUI
Si oui, dans ce cas, puis-je fixer directement les chevrons sur la ceinture béton.
NON les chevrons ne doivent pas être fixés. Dans ce type de montage, les chevrons doivent être libres de coulisser horizontalement sur la sablière pour absorber librement les déformations de la faîtière. Ils sont fixés chacun avec deux équerres E5-1.5 la grande aile clouée sur le chevron et la petite aile avec un tirefond de 10x60 non bloqué pour permettre à l'équerre et au chevron de glisser horizontalement.

 

Section chevrons 63 x 150, réaction aux appuis 90kg, résultante parallèle à la pente 100kg (êtes vous sur que c'est 30degrés et non pas 30% qui serait plutôt logique en Gironde ? ) Parce que cela change singulièrement les choses, on passerait à des réactions d'appuis de 100 kg et une résultante de 57kg.

Au vu de la photo et des parpaings, il me semble que ce serait sans doute 30%, mais bon !!!

Dans le premier cas, il faut une BLC GL24 en 135 x 585 (350kg) et dans le second cas une 135 x 540 (325kg)

Publié par Piranas il y a 4 ans

Bonjour.

Merci pour la réponse.

Encore quelques questions et je vous laisse tranquille. :)


Ok pour les équerres.
1)Si je comprends bien il n'y a que la largeur du trou oblong comme mobilité ? Cela suffit il?


2)Je ne trouve que des 63X175, j'imagine que cela suffit, qui peut le plus peu le moins.


En effet, c'est bien 30% et non 30°, désolé.


3)Qu'est ce que la résultante ?
Impossible de trouver une définition valable sur le net.


4)il faut donc partir sur une BLC GL24 135*540, le bureau d'étude était alors largement à coté de la plaque (120*520).
Avec une telle dimension, est ce qu'une isolation future est envisageable ?
De combien est la flèche de la panne ?


5)Travaillant seul et uniquement le WE, la couverture risque de traîner un peu, d'autant plus que les fêtes arrivent.
Y a t'il des précautions particulières pour la panne en LC vis a vis de la pluie?
Peut être un étai et le sortir le plus tard possible après la couverture ?


6)Vis à vis des goussets, quelle épaisseur de CP employer ?
Faut-il clouer ou visser ? Combien par assemblage ? Sont ils spécifiques vu le cisaillement ?


7)Un étrisonnage aux extrémités et un au milieu suffit il ?
Faut il utiliser la même épaisseur, ou peut-on la réduire ?


8)Pour la coupe horizontale au niveau des sablières, quelles précautions particulières faut il prendre pour éviter un éclatement du chevron ?


9)Si je comprends bien la rôle de la sablière, elle sert uniquement de zone de glissement entre le mur et la charpente.
Elle n'a donc pas de rôle d'ossature/porteur sur le mur en lui même.

En contact direct sur le béton, les grains de celui ci s'incrusteraient et éviteraient ce glissement, est ce bien cela ?


Merci beaucoup pour toutes vos attentions et votre temps passé sur mon problème.








Publié par Piranas1 il y a 4 ans

Je tenais à remercier Boisphile pour ces explications.

La poutre est montée, ainsi que les chevrons.

Pour les différentes questions du dessus, j'ai trouvé réponse.

Par contre, je vient d'ouvrir un autre sujet pour un grenier dans ce Garage.

Bonne soirée.



Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Section poutre Lamelées collées

Publié par Cookies71

5 réponses
1216 vues
0 like

Section poutre lamellé collé

Publié par ixio

5 réponses
844 vues
0 like

Section lamelé collé

Publié par yann.leduc

6 réponses
2137 vues
0 like

lamellé collé,quelle section ?

Publié par vinvin

4 réponses
1527 vues
0 like

section poutre lamelle collé 10.30 m?

Publié par welcomme

2 réponses
1128 vues
0 like