Souplesse sol étage (solivage ancien)

Publié par frc63 il y a 5 ans

Bonjour,

J'a acheté il y a peu une veille maison (âgée d'env 200 ans), la pièce principale fait 60 m2 (6*10), le plafond est constitué de solives en resineux de 240 mm de haut, 80 mm de large, 6 m de long, elles sont anciennes mais en très bon état. Elles sont espacées de 45 à pres de 60 cm (un peu irrégulier) en moyenne env 52 cm

Je trouve que le sol de l'étage supérieur est un peu souple (il est on ne peut plus basique : dalles agglo marine de 22 mm posé directement sur les solives... l'ancien proprio avait des chambres d'ami la haut, peu utilisées)

Les poutres doivent avoir env 200 ans, comme la maison, et j'ai mesuré au laser 4 cm de flèche en centre de la pièce.

J'ai rattrapé cette flèche en calant avec des tasseaux bois (sur l'agglo, mais juste au dessus des solives) et en posant sur ce calage un nouveau sol en OSB 16 mm (2400 x 670). Maintenant, c'est droit, mais toujours un peu souple.

La maison est ainsi depuis toujours, ces pièces à l'étage n'étaient et ne seront que des chambres, le responsable de ce dimensionnement probablement un peu "border-line" est mort depuis env 150 à 200 ans, hors de question pour moi de tout refaire, par contre, je souhaite tirer le meilleur de l'existant, quitte à rigidifier le tout par la pose d'OSB croisée ou autre chose...

Vous m'avez l'air très calé sur votre partie, mais aussi très au courant des DTU et autres obligations pro. Perso, je n'ai pas peur de vivre un peu hors les clous, le plafond ne tombera pas, même s'il est hors DTU et un peu mou. Je cherche juste un optimum raisonnable, tout en étant conscient de la réalité.

Donc : je reste tel quel ? Je croise avec une nouvelle couche d'OSB, ou autre chose ?

Publié par ohasar il y a 5 ans

Bonjour
juste un avis non pro...je pense qu'il vous faut abandonner l'idée de renforcer un plancher en ajoutant du poids et du poids à une structure déjà sous dimensionnée et vous habituer à faire du trampoline ou vous lancer dans des travaux de rénovation important...
cordialement

Publié par frc63 il y a 5 ans

Bonjour
juste un avis non pro...je pense qu'il vous faut abandonner l'idée de renforcer un plancher en ajoutant du poids et du poids à une structure déjà sous dimensionnée et vous habituer à faire du trampoline ou vous lancer dans des travaux de rénovation important...
cordialement


Pour le poids, j'en ai enlevé enormément (exit les cloison en carreaux de plâtre de env 50 mm d'epaisseur), qui seront remplacée par du placo, bien plus léger.

Pour le sous-dimensionnement, il l'est par rapport aux normes modernes, il ne l'est pas par rapport à 200 ans de validité sur le terrain, en étant certes un peu souple, c'est pas une dalle béton, mais c'est pas du tout trampoline non plus... Un 240/80 mm sec de 200 ans doit etre un peu plus rigide qu'un 240/80 tout droit sortit de l'étuve.

Ma question porte surtout sur la souplesse à petite échelle, celle de l'OSB 16 mm qui ne repose que sur le calage sur solive avec un entraxe de 45 à 60 cm. Dois-je doubler cette couche pour avoir une meilleur rigidité du sol entre les solives (sachant que c'est pas quelques centaines kg d'OSB en plus qui vont mettre en difficulté le solivage).

Ces maisons ne seront jamais conforme DTU, mais elle tiennent tres bien debout !


Publié par ohasar il y a 5 ans

je ne pense que pour une portée de 6 mètres vous ayez une chance quelconque de passer avec du 240 X 80 même de mille ans d'age et une bande de chargement de 60 cm puisque vous parlez d'espacement moyen et pas d'entraxe. donc je persiste à penser que votre solivage est insuffisant à vous permettre d'atteindre le niveau de confort que vous souhaitez atteindre et que si vous conservez les normes d'il y a 200 ans vous aurez le confort d'il y a 200 ans. quelles que soit les couches du millefeuille de votre futur plancher

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Il est tout à fait certain que le solivage est largement sous dimensionné, mais si cela vous convient comme ça, on n'ira pas contre.
Par contre ce qui n'est pas possible c'est de poser des dalles de doublage uniquement sur des calles. Le doublage doit être réglé comme un plancher, c'est-à-dire sur des lambourdes elles-mêmes callées.
Parce que tel que vous le décrivez vous aurez de gros problèmes quant au 16mm, les entraxes de supports CONTINUS ne doivent pas dépasser 50 cm.

Publié par frc63 il y a 5 ans

je ne pense que pour une portée de 6 mètres vous ayez une chance quelconque de passer avec du 240 X 80 même de mille ans d'age et une bande de chargement de 60 cm puisque vous parlez d'espacement moyen et pas d'entraxe. donc je persiste à penser que votre solivage est insuffisant à vous permettre d'atteindre le niveau de confort que vous souhaitez atteindre et que si vous conservez les normes d'il y a 200 ans vous aurez le confort d'il y a 200 ans. quelles que soit les couches du millefeuille de votre futur plancher

Ah ?

Et pourtant, elle tourne, comme disait l'autre...

Bon, ce n'était sans doute pas claire, mais je parle bien d'entraxe (de centre à centre de solive) entre 45 et un peu plus de 60 cm, pour une moyenne vers 52-55 cm. L'épaisseur c'est plutôt 9 cm que 8, et c'est bien 24 cm de haut.

Le confort des maisons anciennes je connais bien, une autre que j'occupe souvent date du moyen age et n'a pas changé de structure depuis (j'ai un parquet daté de l'an 1575, toujours en place et magnifique, totalement hors DTU)... Avec le chauffage moderne, ce sont des maisons extrêmement agréables à vivre, même si les plafonds sont plus à 3,5 m que 2,5 m, et certains murs on 1000 ans, on en recausera dans 1000 ans pour les constructions actuelles ;-)

Pour revenir à la maison qui nous intéresse, cette souplesse me gênerait vraiment si j'avais un voisin au dessus dont j'entendrais les déplacements (j'ai déja vu ça ailleurs !), mais ce n'est pas le cas, je suis chez moi partout. Je trouve que moins de 4 cm de flèche en 200 ans ça reste raisonnable, surtout que j'allège plutôt la charge totale (placo à la place de carreau de plâtre).

Bref, ajouter une couche d'OSB aurait-il un effet positif significatif ou non, sachant que la situation actuelle (bonne horizontalité récupérée, et légère souplesse) est déjà acceptable, mais si je peux faire un peu mieux pour le prix modeste de quelques plaques d'OSB, je ne m'en priverais pas.

Entendons nous bien, je me contrefiche des DTU et autres normes, je vis dans la réalité de maisons anciennes qui sont debout envers et contre toute les normes modernes trop protectrices, maisons dont j'aime le charme. Je souhaite juste en tirer le meilleur raisonnable. Si je voulais un plafond aux normes, je ferait comme tout le monde : tout simplement construire une maison neuve.


Publié par frc63 il y a 5 ans

Il est tout à fait certain que le solivage est largement sous dimensionné, mais si cela vous convient comme ça, on n'ira pas contre.
Par contre ce qui n'est pas possible c'est de poser des dalles de doublage uniquement sur des calles. Le doublage doit être réglé comme un plancher, c'est-à-dire sur des lambourdes elles-mêmes callées.
Parce que tel que vous le décrivez vous aurez de gros problèmes quant au 16mm, les entraxes de supports CONTINUS ne doivent pas dépasser 50 cm.











- Hors normes, ok, c'est un fait.

- pas possible de poser des dalles de doublage sur des cales : pourquoi ?

J'ai peut etre du mal à me faire comprendre: le calage que j'ai fait est totalement continu, juste à l’aplomb des solives, comme si j'avais epaissi les solives pour retrouver sur leur face superieur une bonne horizontalité. le calage repose sur le sol préexistant, en agglo marine 22 mm en excellent état, mais pas tres horizontal, flèche maxi de 4 cm, qui constitue le plafond de la pièce du dessous et a été laissé en place

L'entraxe moyen est a peine supérieur à 50 cm.

En substence, les plaques d'OSB (2,4 m de long) reposent de façon continue sur 5 à 6 solives ré-horizontalisées par le "calage continu".

Quel est le "gros pb" que vous évoquez : souplesse trop importante de l'OSB 16 entre 2 solives ? (il y a en moyenne env 52-55 cm entre chaque entraxe, soit 45-48 cm de vide sous l'OSB entre chaque solive).

Quelle est la solution "raisonnable" ?

Doubler le sol par une autre couche d'OSB pour augmenter la rigidité de la surface du sol entre 2 solives ?

Quoi qu'il en soit :

Je ne changerais pas, ne remplacerais pas, ne doublerais pas le nb de solives.
Je ne poserais pas de lambourdes (pas assez de hauteur sous plafond dispo)

Ma seule marge de manœuvre et retravailler les dalles OSB (ou autre nature).

La souplesses globale est presente mais faible (on ne la sent que si quelqu'un saute sur le sol, ou marche en essayant de faire entrer le sol en résonance.

La souplesse locale (fléchissement à la charge de l'OSB entre deux solives) est légère mais perceptible. C'est cette dernière que je j'aimerais pouvoir un peu améliorer.


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

lambourdes sur sol ancien

Publié par BenoitD

0 réponse
1250 vues
0 like

rénovation sol étage

Publié par martimp

2 réponses
1137 vues
0 like

Solivage sur s/sol

Publié par Doud'

0 réponse
1085 vues
0 like

solivage ancien

Publié par krixto

1 réponse
1379 vues
0 like

plancher souple

Publié par bismota

12 réponses
1750 vues
0 like