changement du type de couverture, est-ce que ça peut tenir ?

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Bonjour,
Je sollicite la science de certain animateur de ce forum.
Pour décrire un peu le projet, j'ai un bâtiment dans ma cour que je souhaiterai aménager.
Les dimension intérieures de ce bâtiment sont de 6.65 m de large sur 7.4 m de long.
Actuellement, il n'y a pas d'étage mais la hauteur sous faîtage (7.20m) pourrait le permettre.
J'en viens donc à mon questionnement.
La couverture est de type bac acier simple peau assez vétuste,je souhaiterai le faire remplacer par des tuiles 45 kg/m².
Pour supporter cette nouvelle couverture, je dispose d'une ferme de charpente de type entrait retroussé et jambe de force reposant sur une semelle.
Cette ferme, qui coupe la portée de 6.65 m en deux, repose sur une poutre de 7.40 m de long (constitué de deux madriers 75*225 avec entretoise en 75*225 également tous les 1.20 m environ).
Cette poutre est engravée à chacune de ses extrémités dans les murs de façade et repose sur un poteau intermédiaire (constitué par 3 madriers boulonnés)soit une portée de 3.5 m et 3.7 m.

Au niveau de la ferme de charpente (arbalétrier en 75*225, entrait et blochet en 63*165, poinçon en 150*150) espacement entre pannes (nota: 2 pannes intermédiaires) compris entre 166 et 178 cm, sablière en 63*165, chevronnage en 63*75-entraxe 44 cm.

Du fait de la présence du chevronnage, je suppose que cette charpente à due déjà supporter une couverture ardoise ou tuiles.
Mais j'envisage la pose d'un plancher bois (solives en 63*165, entraxe à déterminer suivant panneaux OSB 18mm)

La pente est de 45°, la commune séry les mezieres 02240 (canton de ribemont).

Bref, pensez vous que je peux faire remplacer cette toiture et créer un plancher d'étage dans ce bâtiment.
D'avance merci

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte

Publié par artemis1 il y a 7 ans

j'ai oublié de préciser que les pannes sont également des 75*225

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Il faudrait un croquis en plan et une coupe et photo si possible pour voir l'état de l'existant.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Désolé, je n'ai pas de photo dans l'immédiat.
Je vous transmet cependant les plans et coupe réalisés dans le cadre de mon projet d'aménagement.
Cette grange a environ une cinquantaine d'année.
La charpente semble vraiment saine et inspire confiance en matière de dimensionnement des pièces (pour le néophyte que je suis), la toiture un peu moins bien qu'elle semble encore étanche.
Au niveau de la charpente, il y a un élément qui me semble curieux ce sont les pieds des arbalétriers ; ils ne posent sur rien !
C'est d'autant plus étrange qu'ils ont tous les deux comme une encoche en pied pour s'encastrer sur quelque chose.
J'ai bien regardé sur la poutre si il y avait une ancienne marque d'un éventuel soutien mais rien.
Ils sont simplement boulonnés sur le blochet, est-ce une disposition ordinaire ?

j'ai noté également que les jambes de force étaient simplement posées sur les semelles.
Avec le temps, elles sont légèrement enfoncées dans la semelle.

Au sujet des semelles, il n'y a pas de tirant entre chaque.
Elles sont clouées sur la poutre sous jacente.

Voila Boisphile, merci de votre intérêt pour mon problème.

Le lien
http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201107/cijOvMUPdT.pdf

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

En sone A1 – A2 de neige, moins de 200m et vent 1 et 2 site normal c'est OK pour une couverture tuile.

Ce type de charpente est presque toujours surdimensionné, c'est le cas ici.

Ce ne sont pas les bois qui sont mis à l'épreuve mais les assemblages, c'est toujours pas là que ça pêche, surtout avec du boulon.

Il faudrait recalculer la ferme, déterminer les efforts de chaque nœud et vérifier si le boulonnage est correct.

Par contre, pas question de prendre appui sur les entraits pour faire un plancher, le dimensionnement est trop juste, il aurait fallut des 100 x 250.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Merci Boisphile pour cette réponse.
En fait, je ne pensais pas que la poutre faisait fonction d'entrait puisque la ferme repose dessus sans en être solidaire (sauf par le biais des semelles qui sont clouées sur cette poutre).

Je tiens malgré tout à faire un plancher, quelle solution pourrait s'offrir à moi?

1)Créer un solivage d'une portée de 740 cm (LM ou BM)

2)Mettre en place une poutre de 740 cm de chaque coté de l'entrait existant puis travailler avec des 63*165 dans le sens des 321 cm

3)le sol actuel est en terre, réaliser une fondation au droit de l'entrait, élever une portion de mur de part et d'autre du poteau central ramenant ainsi les portées à 300 et 320 cm au lieu de 350 et 370 cm.
Cela passerait-il dans cette configuration ?
Je ne souhaite faire qu'une seule pièce au RDC avec un poêle à bois en position centrale adossé a cette portion de mur.

Le lien pour la solution n°3
http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201107/cijENIZQWr.pdf

Ça ne vous choque pas les pieds d'arbalétriers qui ne repose sur rien ?

Merci encore Boisphile.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

La poutre moisée reprend forcément des efforts de toiture.

Comme déjà dit, si vous conservez un appui milieu, il vous faut des 100 x 250, mais si le sol n'est pas stable il faut oublier car c'est l'appui milieu qui prend le plus de charge. (2 tonnes pour 600 kg à chaque extrémité)

Solution sans poteau, un BLC de chaque coté de la poutre existante, en section 135 x 540, mis c'est 300 kg la poutre et des réactions aux appuis de 1700 kg, il faut que le mur accepte le poids d'une grosse voiture sur une carte postale ………..;!!!

Publié par artemis1 il y a 7 ans

merci Boisphile
A l'occasion des travaux de couverture, je prendrai l'option remplacement de la poutre moisé existante par deux madriers 10*25.
D'après mon beau père, artisan maçon retraité aucun problème de fondation au niveau du poteau.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Bonsoir Boisphile,

J'ai rencontré un couvreur qui m'a proposé la solution suivante :
- conserver la poutre actuelle et son poteau en l'état
- placer en parallèle à cette poutre (à une distance de 2-3cm) un madrier 75*225 qui serait encastrée dans le mur à l'un de ses extrémités et reposerait sur une équerre en acier de bonne dimension (fixée sur le poteau) pour l'autre extrémité (opération à répéter 3 fois).

D'après lui, cette solution permettrait de reporter la charge du plancher sur le poteau sans en rajouter sur la poutre existante.

Qu'en pensez-vous?

Publié par artemis1 il y a 7 ans

un petit up

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Je ne comprends pas pourquoi répéter l'opération 3 fois ………..

S'il s'agit de placer des poutres parallèles à l'entrait existant, il faudrait :

Dans le cas de deux longueurs de 3m70 reposant d'une extrémité dans le mur et de l'autre sur une équerre, bois lamellé collé section 87 x 315 – réaction aux appuis 800 kg ce qui veut dire que l'équerre et ses fixations sur le poteau reprendront 1600 kg.

Dans le cas d'une seule longueur de 7m40 il faudrait toujours du lamellé collé de section 72 x 270 suffit, mais l'équerre milieu se prend 2 tonnes.

Ou bien la solution déjà proposée que je confirme.

Cela étant, un couvreur n'est pas un charpentier et ne sait probablement pas effectuer le calcul, il suffit de voir sa proposition.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Ok, merci Boisphile pour ces précisions.
Avez-vous une idée du poids d'une poutre BLC 72*270 de 7.80 m de long ?
Quelle est la profondeur d'encastrement dans la maçonnerie requise pour ce genre de poutre ?
Est-il nécessaire de l'emmailloter dans une membrane bitumineuse avant de la sceller au béton ?

Merci encore

















Publié par Franck LBCE il y a 7 ans

Bonjour,

Environ 70 kg d'après moi.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 7 ans

Oui, c'est mieux ou bien du liège.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Ok, merci à tous les deux pour vos réponses. Je me suis renseigné chez [dénomination commerciale], l'équerre la plus costaud chez eux reprend 800 kg. Il faut donc passer sur une fabrication spéciale. De l'aveu du technicien que j'ai eu, j'ai plus court à passer directement chez un chaudronnier pour une fabrication sur plan. Ça risque de faire un truc métallique pas forcément joli! Serait-il envisageable de remplacer ces deux équerres par un corbeau en bois type 75*225 (longueur à définir : 1 mètres ?) boulonnés ou cloués à travers mon poteau ? J'ai cru comprendre que les tiges filetées étaient interdites dans les assemblages de charpente et qu'il fallait impérativement des boulons, mais en existe-t-il d'environ 400 mm (5 x 75 mm à traverser)? Ou alors un clouage avec du 140 ou du 110 torsadées pourrait-il résister à cette charge de 2 tonnes? D'avance merci

Publié par Franck LBCE il y a 7 ans

Je répond juste à la question sur les longueurs.
Oui, on en trouve de 400mm, je sais que dans ma boite on les commande chez [dénomination commerciale] mais c'est du galva...
C'est moins joli que du zingué mais plus costaud quand on tape dessus.

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Bonjour,
Je reprends le fil de mes travaux.
J'opte pour le remplacement des deux madriers 75*225 par deux madriers 100*250 boulonnés entre eux sans entretoises.
Je remplace également le poteau par un élément 20*20.
A propos, quel est le moyen le plus simple pour assembler le nouveau poteau sur une poutre de ce type (équerre renforcées ?).

J'envisage maintenant la réalisation d'un solivage dans cette grande pièce(N°1).
1)J'ai un problème au niveau de la fixation des solives sur la nouvelle poutre.
En effet, la hauteur sous poutre est de 2.25 m.
Je souhaite avoir une hauteur sous solive de 2.43,je ne peux donc pas fixer de sabots pour les soutenir car je n'ai que 7cm de hauteur de poutre disponible.
J'ai pensé fixer (clous 110 torsadés)ou boulonner avec la poutre, un carrelet (63*175) puis faire reposer les solives dessus.
Est-il également possible d'utiliser des équerres renforcées pour supporter chaque solive ?
2) Est-il nécessaire de placer des entretoises intermédiaires pour une portée de 3.15m ?
3) Je dois créer un chevêtre 185*185 cm (Cf plans), faut-il doubler les solives ou remplacer par des sections supérieures ?
4) Je pense utiliser des sections équivalentes aux solives pour les muralières, quel est le moyen idéal pour fixer ces muralières dans un chainage béton ? Quelle est la profondeur d'encastrement à respecter pour ces fixations?
5)Je projette également la réalisation d'une extension (N°2 et N°3)à ce bâtiment, les sections figurant sur les plans vous semblent-elles correctes ?
Les portées indiquées sont celles entre muralières.

Ci joint plan et coupe
http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201111/cijntEIwPc.pdf

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj201111/cij2Ta1ubj.pdf

Publié par artemis1 il y a 7 ans

un petit up

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Bonjour,
Les couvreurs sont arrivés, le versant avant est terminé.
Je suis un peu inquiet car je me suis rendu compte par hasard que sur ce versant avant, les blochets de la ferme ne reposent pas sur la sablière ( il y a un jeu de 1 cm entre les deux éléments) et de ce fait ils bougent même franchement latéralement.
Je ne sais pas si ce jeu était présent avant ou pas.
De l'autre coté, les blochets sont bien en contact avec la sablière.

Les couvreurs me disent qu'ils est possible que la charpente se soit remise en place sous le poids de la toiture et que le phénomène risque de se reproduire sur le versant arrière.
Un autre me dit qu'au contraire, une fois le versant arrière réalisé les choses vont se remettre en ordre.
J'avoue être un peu perplexe devant ces explications.

Quelle est exactement le rôle du blochet; répartir la charge entre le mur et la jambe de force ?
Dans l'état actuel des choses, c'est la jambe de force qui reprend l'ensemble de la charge - est-ce grave ?
J'ai remplacé ma poutre par deux éléments 100*250, sont-ils toujours adaptés ?

Qu'en pensez-vous Boisphile ?
Merci

Publié par artemis1 il y a 7 ans

Bonsoir,
Le versant arrière de la couverture est en cours et après vérif, le blochet n'est plus en contact avec le sablière.
Est-ce un phénomène normal dû à la mise en place de la charpente ?
Boiphile, j'aurai bien besoin de vos lumière sur ce coup là.
Car je m'inquiète de savoir que finalement c'est la jambe de force qui prend toute la charge et par voie de fait la poutre que je viens de remplacer.
Merci

Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

ça penche, ça penche ...

Publié par fp_000

3 réponses
1891 vues
0 like

couverture

Publié par bnv77

1 réponse
1080 vues
0 like

PANEXPERT ca

Publié par thpk

0 réponse
1699 vues
0 like

aie Aie Aie ça craque !

Publié par OPatrick

5 réponses
2532 vues
0 like

Peut on changer plancher fatigué par OSB3 sans toucher aux cloisons

Publié par KTB

3 réponses
187 vues
0 like