Greenwashing quand tu nous tiens...

Greenwashing quand tu nous tiens...

il y a 11 ans

Bonjour,

je suis très étonné par votre campagne et je la trouve s'approcher dangereusement du greenwashing...

1) Le co2 absorbé. Puisque vous semblez si informé des vertus écologiqques su bois, saviez vous qu'il faut regarder le cycle de vie COMPLET avant de pouvoir prétendre à de quelconques performances ! Ainsi, aujourd'***, près de 80% du bois est brûlé en fin de vie, relarguant la quasi intégralité du co2 absorbé. La supercherie est donc là... Alors oui, ça résoud le problème sur le moment, mais il me semblait que la définition du dvpt durable, c'était de laisser un monde en bon état pour nos enfants. La on leur donne le probleme. Ca ressemble au message de la filière nucléaire sur l'enfouissement des déchêts... C'est sur que ça marche, mais un jour ou l'autre, faudra bien s'en occuper ! Pour info, l'ademe refuse cette théorie du puit de carbone, car le bois n'est pas une solution durable pour eux. Et entre l'ademe et le lobby du bois, j'ai fait mon choix !

2) Parlons de co2 encore. Je trouve ça génial de vanter les vertus du bois, pour un site qui est financé par le lobby du bois suédois et finlandais. Car cela cache une seconde vérité : il n'y a pas de bois de structure (l'ameublement passe encore, mais de toute façon il est brulé encore plus vite !) en France, en tout cas à des prix compétitifs ! Alors niveau co2, ramener le bois des pays scandinave, ça me fait sourire...

3) Parlons de co2 toujours ! Vous comptez tous les produits (colle de l'agglo, traitements...) qui sont de vilaines soloperies pour l'environnement et qui font partie de ce fameux cycle de vie des produits en bois ? J'en doute !

Vous m'excuserez du tout, mais je fais partie de ces gens dont c'est VRAIMENT le métier, et qui en ont marre d'entendre des salades de marketing à longueur de journée. Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles, s'il vous plait.

Je suis prêt à en débattre avec grand plaisir !

Merci.

9 réponses

1-9 sur 9 réponses
1/1
1. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Bonjour Tutur

Je viens de tomber par hasard sur votre post après avoir moi-même ouvert un message ce soir.

Je fréquente peu ce forum, mais j'y ai trouvé quand j'en avais besoin des réponses précises, éclairées et éclairantes sur mes petites préoccupations techniques.

Qu'il y ait des espaces comme celui-ci où des spécialistes prennent la peine et le temps de partager leur expertise avec simplicité et à qui le demande m'a toujours émerveillé.

Que dans ces mêmes espaces on trouve régulièrement des posts dont la finalité est incertaine si ce n'est qu'ils semblent servir d'exutoire à une agressivité qui s'exprime avec la spontanéité gratuite que permet le virtuel (et cela souvent sous l'invocation de la légitimité que procurerait la VRAIE compétence) m'a toujours étonné.

Eh bien voilà, moi aussi je viens de faire une réponse gratuite et je n'ai rien d'autre à dire. Si ce n'est que le monde est, VRAIMENT, passionnant.

Nils

2. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Cher Nils,

je vous trouve un peu dur avec moi... Je n'y ai rien mis de gratuit et me pose perpétuellement la question de ce qui sera la solution de demain pour respecter l'environnement. Par contre je suis toujours énervé par l'amoncellement de messages "écolo compatibles" qui ne font qu'induire le consommateur en erreur.

Après, vous conviendrez que je pose des questions précises et argumentées, et que je ne souhaite qu'une seule chose : ouvrir le débat ! J'attends donc avec impatience une réponse à ce message, et suis prêt à changer d'avis dès lors qu'il y aura des arguments probant !

Pour l'agressivité, effectivement, elle n'apporte rien... Mais il est vrai qu'avec un sloggan martelé à des moments de grande écoute, sur internet et dans la presse répétant "je dis oui au bois pour dire non au CO2", sans autre forme de procès, il est normal que cela suscite des réactions épidermiques, et ouvre la porte à de plus amples explications !

Enfin, n'avez pas d'arguments à ajouter, ou à réfuter, (au niveau du co2, pas de la prose ou de la théorie de l'internet anonyme, qui est un vrai fléau, j'en conviens, mais nécessiterai plus de place pour en parler !) pour que ma connaissance progresse aussi ?

A bientôt,

3. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Cher Nils,

un petit complément. J'ai pris le soin avant d'ouvrir la question de parcourir le forum. J'ai vu que le sujet du co2 y était abordé, et qu'on y trouvait des réponses précises (sur la confusion entre les masses de carbone et de co2 principalement). J'ai donc pensé qu'il était légitime d'ouvrir le débat.

Enfin, il est effectivement extraordinaire qu'il y ait des espaces comme celui-ci où des spécialistes prennent la peine et le temps de partager leur expertise avec simplicité. Je pense, sur ce sujet là, faire humblement la même chose. En prenant d'accepter bien entendu la critique, pour faire avancer le fond du débat, plus que sa forme.

Je vous en laisse juge,

Arthur

4. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Re-bonjour,

je me permet de relancer le débat... Est-il possible d'avoir une réponse du webmaster ? Ou de quelqu'un qui aurait des éléments pour améliorer notre compréhension du sujet ?

Merci !

5. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Bonjour,

Je n'apporterai rien au débat 'technique', je ne suis pas pro du bois, mais j'essaye d'être un consommateur 'intelligent', j'emploie ce terme pour ne pas dire 'le moins c.. possible'. J'ai moi-même été largement conseillé sur ce forum par Boisphile, dont je ne connais pas les liens avec l'industrie du bois, et peu importe au regard de ce qu'il donne ici. Je sais seulement qu'il est très impliqué, entre autre dans la rédaction des DTUs.

En revanche, autant je trouve l'approche d'Arthur fondée et documentée (peut-être criticable aussi... à suivre, je l'espère) autant le message de Nils mélange tout : le sujet n'est pas de débattre de l'utilité du forum, ou de "l'agressivité....." Je ne vois pas le rapport, il n'y avais aucune agressivité de le message d'Arthur...

J'aime apprendre et comprendre, j'aime le bois, et j'aimerais bien que le débat se poursuive, entre pros ! Encore faudrait-il qu'ils souhaitent confronter leus arguments (en toute cordialité bien évidemment).

Aux plaisir de vous lire !
Cordialement.

6. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Bonjour

En vous lisant je me rends compte que dans mon commentaire j'ai effectivement confondu des remarques s'adressant à une campagne, dont j'ignorais l'existence, et ce qui relève du forum à proprement parler....

Donc autant pour moi, et dans l'espoir que le débat de fond trouvera des éclairages utiles

Nils

7. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans


Pas de souci Nils, ça arrive !

A bientôt.

8. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Bonjour,

Comme vous le soulignez, le cycle de vie du matériau est une donnée importante. C'est ce que l'on appelle "l'énergie grise". Nous vous invitons à lire notre dossier sur le sujet : http://www.bois.com/particuliers/mieux-connaitre/bois-materiau/energie-grise-bois. Vous y découvrirez notamment que tout au long de son cycle de vie, une tonne de bois rejette 250 kg de CO2, contre presque 12 tonnes pour une tonne d'aluminium !

Il est également important de souligner que la production d’un mètre cube de bois correspond bien à une tonne de CO2 capté, mais 730 kilos environ seront rejetés sous forme d’oxygène, tandis que 270 kilos de carbone seront stockés (estimations INRA). Au final, un mètre cube de bois contient plus de 50 % de carbone : un piège efficace.

Enfin, s'il est vrai que la campagne actuelle et le site sont édités à la fois par les français, les suédois et les finlandais, tous travaillent dans un même but : construire durable. Nous n'incitons donc pas les internautes à faire venir leur bois du nord de l'Europe, mais plutôt à privilégier du bois local, en fonction de leur lieu d'habitation. Et ce, dès que les thématiques abordées le permettent.

En espérant vous avoir apporté des éléments de réponse,

9. Greenwashing quand tu nous tiens... il y a 11 ans

Merci pour ces premiers éléments de réponse !

J'ai deux compléments à apporter : quelles hypothèses de fin de vie sont prises dans l'étude des négawatt ? Il me semble qu'il font l'hypothèse d'un dépôt en décharge. Or il y a deux possibilités : soit il est mis en décharge, et il ne relarguera qu'une dizaine de pourcents du co2 absorbé au cours de son cycle de vie, mais alors il est considéré comme déchêt dangereux (en raison des traitements), aussi connu sous le nom de déchêt industriel spéciaux (DIS), ce qui pose quelques questions... Soit il est brûlé, auquel cas il relargue tout le co2 qu'il a consommé, en plus de celui généré par son process de fabrication (entre autre induit par son énergie grise). Qu'en est-il finalement ? Quels pourcentages sont retenus sur chaque scénario ?

Concernant l'énergie grise, il faut également distinguer énergie procédé et énergie matière. A quoi correspondent les chiffres de négawatt ? A l'un, l'autre ou la somme des deux ?

Sinon, auriez vous à tout hasard des analyses de cycle de vie complètes effectuées sur chacun des produits de la filière bois. Par exemple, pour 1 m² d'OSB, pour un chevron, pour une panne, pour un bardage... Cela se développe dans le bâtiment, ça s'appelle les FDES, et je n'en ai pas trouvée. Ces analyses parlent de tous les impacts environnementaux (une dizaine sont regardés en France), et permettent d'élargir le débat vers du multicritère, car il n'y a pas que le co2 et l'énergie grise ! J'ai plus un doute au niveau des produits d'entretien et de traitement des bois, dont on connais mal les effets sur l'environnement. De telles analyse de cycle de vie complètes, indépendantes bien entendues, nous apporterait de l'eau au moulin !

Merci pour vos réponses,

Arthur

1-9 sur 9 réponses
1/1

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer