Optimisation d'entraxe pour plancher bois

Publié par nils il y a 11 ans

Bonjour
Je souhaite construire un plancher bois pour supporter une cuisine et salle à manger. La maison est ancienne, murs en pierre meulière montés à la terre.

Dimensions du plancher 3,2m x 6,5m.

Pour avoir à encastrer un minimum de poutres dans ces murs anciens, je souhaiterai augmenter autant que possible l'entraxe des solives. Pour autant, le plancher devra rester rigide (indispensable pour une cuisine).

J'envisage le montage suivant, qui me semble théoriquement correct (pour une charge de 250 kg/m2):

Solives sapin de 75x200 mm, portée de 3,2 m
Entraxe de 62,5 cm (= sous-multiple des dalles OSB qui font 250cm)
Dalles OSB3 de 2,50m

Même si le dimensionnement est - sauf avis contraire - théoriquement correct, les entraxes de plus de 50 cm me semblent assez rares (en tous cas sur le net !). Je m'interroge donc :

Pensez vous que la rigidité de mon plancher sera garantie avec ma configuration, ou vaut-il mieux que je m'oriente plutôt sur un entraxe de 50 voire 42 cm, quitte à faire plus d'encastrements dans mes murs ?

Merci d'avance pour votre expérience et avis

Nils

Publié par MBL il y a 11 ans

Moi ça me semble super jouable.

Voir:
http://www.bois.com/particuliers/forum/sujet/38312

Pour l'encastrement dans le mur, il faut mettre une muralière en applique.

Comme ton plancher ne sert pas au contreventement de la maison, tu peux aussi mettre que des planches sans OSB.

Ca dépend si tu as un faux plafond, une isolation thermique ou phonique, le revêtement de sol si il y a .

MBL


Publié par kbferrand il y a 11 ans

pour une charge d'exploitation de 150kg j'ai trouvé ça:
L'épaisseur 22 mm permet un entraxe de supports de 680 mm maxi
L'épaisseur 25 mm permet un entraxe de supports de 700 mm maxi
en 250 kg de charge d'exploitation tes entraxe de 62,5 ça doit pas le faire. Réduit à 50cm

Publié par kbferrand il y a 11 ans

d'autant que ça fait jamais que deux solives de plus

Publié par nils il y a 11 ans

MBL, kbferrand, merci

La muralière j'aurais bien aimé mais je ne l'envisageais pas à priori car je vois mal comment la fixer convenablement dans un mur en pierre monté à la terre ???

Sinon pour l'OSB3 en effet j'avais bien pris en compte ces valeurs d'entraxe maxi possibles mais je n'avais pas vu qu'elles s'appliquaient à une charge de 150 kg/m2. Ce qui est trop juste pour une cuisine. Donc réduire à 50 cm semble effectivement plus raisonnable....

Encore merci et bonne soirée

Nils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

Il y a la théorie et il y a la pratique !!! Le problème, c'est que pour un entraxe de 625 il faut de l'OSB en 25 mm et des dalles OSB 3 en 25, vous ne les trouverez pas facilement. Je pense qu'il faut commencer par vous procurer les dalles et selon ces dalles, vous poserez le solivage, c'est la démarche normale et logique. Cela étant, le 18 mm est courant et vous feriez bien de prévoir les entraxes en 500. Si vous voulez éviter les encastrements, fixez une muralière sur corbeaux métalliques et le solivage dessus, c'est le plus rationnel sur des vieux murs.

Publié par MBL il y a 11 ans

Pour la muralière, c'est quand même mieux pour un mur en terre où il y a des possibilité de remontée d'eau et pourrissement des abouts de poutres.

A l'ancienne, ça se pose sur corbeau granit ou autre pierre dure  traversant à peu près l'épaisseur du mur.
Tu peux aussi mettre des poteaux bois pour faire la déco...

MBL

Publié par nils il y a 11 ans

Merci pour vos réactions, elles m’ont convaincu qu’une muralière posée sur corbeaux était une bonne solution.

 

En revanche je viens de faire une simulation de charge qui m’inquiète un peu, dans la mesure où la muralière viendra traverser une baie vitrée de largeur 1,90 où il n’y a pas actuellement de linteau permettant de reprendre les charges :


 

 

Une simulation des charges sur une hypothèse de plancher chargé à 250 kg/m2 et une muralière de 75x225 donne ceci : la déformée de la muralière au niveau de la baie vitrée me semble acceptable

 

 

 

 

Mais les réactions sur corbeaux montrent qu’un des corbeaux (celui à gauche de la baie vitrée) est chargé à 1150 kg (= 11250 N sur l’image ci-dessous) :


 

 

Je ne sais pas quelle charge maxi peut supporter un corbeau, mais ça me semble franchement excessif là non ?

 

Je me dis qu’il serait plus prudent de couler au préalable un linteau au milieu de la baie vitrée et d’y reprendre les charges de la muralières, par deux tiges filetées de 12 directement noyées dans le linteau au moment de le couler.  Qu’en pensez vous ?


 

Sinon j’aurai une autre question concernant les corbeaux metalliques. Pour éviter qu’ils ne soient apparents sous le plafond je souhaiterai utiliser des cornières genre 40x40 ou 50x50 et les faire remonter dans la muralière en faisant une entaille de 5 cm dans celle-ci (voir image). Comme ma muralière fera 22,5 cm de haut, cette entaille ne devrait pas trop la fragiliser. C’est jouable ?

 

 

Encore merci pour votre aide, la qualité de ce forum et le site 3 etoiles luxe de Boisfil

 

 

Publié par MBL il y a 11 ans

Flèche admissible 1/400 éme de la portée maximum.
La muralière peut passer devant la fenêtre, tu peux faire un linteau béton, c'est comme tu veux.
Les cornières métallique je sais vraiment pas comment les ancrer dans un mur monté à la terre, à moins d'avoir des gros cailloux et de se fixer dans une pierre et non dans les joints.
L'interêt de la muralière c'est de mettre le minimum d'ancrage, il faut dimensionner la muralière pour.
Avec des corbeaux en pierre (1 à chaque extrémité et 1 de chaque coté de la fenêtre ou même seulement 3 il devrait pas y avoir de problème).
Si tu veux pas faire de trous dans le mur tu peux mettre des poteaux.


MBL

Publié par MBL il y a 11 ans

Si ta cornière entaille la poutre de 5cm, il reste 17.5cm de hauteur, tu calcules la muralière avec ces 17.5cm de hauteur ou comme articulée à chaque appui.
Ta sous face reste apparente ou non?
Tu dois aussi pouvoir t'ancrer sur les 2 murs de refend sur un seuil béton au niveau de la porte et sur un linteau béton sur la fenêtre, ainsi exit les cornières, corbeau ou autre.

MBL

Publié par nils il y a 11 ans

MBL,

Tu as raison. En encastrant la muralière aux extremités dans les deux murs lateraux, dans le linteau de la baie vitrée, et en la posant sur un mur de refend interieur que je prévois de construire (en parpaings) on obtient la répartition  des charges suivante :


La charge centrale de 11046 N (= 1100 kg, appui 2) sera reprise par le mur de refend en parpaings. Il faudra en revanche que je construise un linteau dans la baie vitrée suffisamment costaud pour supporter les 750 kg de la muralière (appui 3) et le poids de la baie vitrée en elle même.
A propos, une tige filetée de 12, ça peut supporter 750 kg en cisaillement ? (En prévoyant bien sur un tube en acier dans le bois pour que le filetage ne vienne pas mordre dans le bois...)


La flèche max de 2.3mm sur une portée de 2,8m est théoriquement négligeable :



J'évite du coup les corbeaux en acier dans un mur qui n'est sans doute pas fait pour...

Merci et bonne soirée

Nils


Publié par MBL il y a 11 ans

Pour un boulon de 12mm, la charge admissible est 187kg! donc pas bon (c'est le bois qui s'écrase, pas l'acier qui se casse)

Voir:

http://www.trait-bois.fr/lesassemblages/index.html#bv000010


Vérifie tes sections par rapport à un abaque bois. Je sais pas quel logiciel tu utilise, si il prend en compte le fuage, si tu vérifie les contraintes....

Ta poutre est continue vérifie là comme isostatique sur la longueur entre appuis c'est toujours sécuritaire.

Mets un chaînage vertical béton dans les parpaings sous l'appui.
Avec une section de 22.5*15cm tu franchit 3.7m et tu as plus besoin de l'ancrage donc plus de linteau.

Tu assembles comment tes poutres sur la muralière: sabots encoches ou posées?

C'est apparent ou pas?

MBL

Publié par MBL il y a 11 ans

D'où ils sortent te 338,7 kg/ml?
C'est quoi tes charges?
2.5*1.6m=400kg/ml
et c'est non pondéré et sans poids propre.

MBL

Publié par nils il y a 11 ans

 

A)   Concernant les simulations de charge :

 

  1. Le logiciel que j’utilise est pyBar, freeware sympa et assez facile d’accès. J’ai vérifié sa cohérence sur des cas de charge simple… Mais il ne prend pas en compte le fluage.
  2. Quand tu suggères de vérifier la poutre comme isostatique, tu propose de considérer qu’entre 2 nœuds (2 appuis) chaque tronçon de poutre est indépendant ? Ca change les flèches, c’est clair…
  3. Sur mon schéma ce n’est pas 338,7 kg/ml qui est indiqué mais bien 3887 N/m soit 400kg/m. On est d’accord.
  4. En revanche il est exact que je n’ai pas rajouté le poids propre du plancher, OSB, BA13 etc (je croyais que c’était inclus dans la norme des 250 kg). Donc je rajoute dorénavant 50kg/m2 soit une charge totale de 300 kg/m2

 

 

B) Concernant la structure du plancher :

 

En supposant que j’arrive à me procurer du 225x150 en 7m j’aime bien l’idée d’éviter une reprise sur le linteau de la baie vitrée, d’autant plus qu’avec une charge admissible de 187 kg par tige filetée de 12 il faudrait que j’en mette 4 …

 

Dans cette hypothèse, les muralières ne reposant plus que sur 3 points, le diagramme des charges devient :

 

Près de 2 tonnes sur la poutre à son appui sur le mur en parpaings ça fait un peu peur non ? J’espère que le bois ne s’écraserai pas de trop ? Et oui, je prévoierai un chainage à la verticale de ces supports.

 

La flèche représente env 1/900 de la portée :

 

J’espère que je n’aurai pas d’effet de trampoline quand même avec des muralières reprises uniquement en 3 points sur 6,7m ???

 

 

C) Fixation des muralières à leurs extrémités

 

J’aimerai vraiment éviter d’encastrer mes 2 muralières à leurs extrémités dans les murs latéraux du fond, car ils sont fragiles. Mon idée serait d’encastrer 2 solives de 225x75 dans les murs longitudinaux, et d’y fixer les muralières par sabots. Ca donnerait ça :

 

 

Jouable ou non ?

 

Ca supposerait de trouver des sabots de 150 de large. Par ailleurs, je pensais effectivement fixer toutes les solives aux muralières par sabots.

 

Quant aux solives, non je ne souhaite pas les laisser en apparent par-dessous = plafond BA13 (si c’était la question ?)

 

Merci

Publié par MBL il y a 11 ans

OK plafond caché. Y a pas besoin de faire un truc joli.
Le faux plafond vissé sur les solives directement ou non?

Les flèches sont plus importantes pour le bois que la flèche théorique car fluage.
Ca m'étonnerait que tu trouve facilement des poutres de 6m50 (et les rentrer), il faut donc mieux partir comme si il y avait 2 poutres bout à bout.
La charge d'exploitation existe ou n'existe pas, quand tu as une poutre continue, il faut donc charger les travées en fonctions ce qui augmente la flèche.


Il faut vérifier les contraintes, les abaques c'est bien pour ça (charge de sécurité/charge admissible déformation).

 

Pour une cuisine il faut 150kg de charge d’exploitation auquel il faut ajouter poids du plancher de son revêtement, des cloisons et de tout le mobilier fixe. 250kg/m2 ça peut ou non englober ça.

 

Ton dernier dessin est intéressant, dans ce cas fait le contraire, tu mets les solives parallèles aux pignons, elles posent sur le mur et 2 poutres maîtresses.

Les poutres maîtresses doivent être large pour éviter les risques si elles commencent à se pourrir.

 

Il ne faut pas mettre 4 boulons de 12 mais des boulons plus gros.

 

Pour des sabots il faut regarder le catalogue simpson.

Sinon tu peux faire encoche + vis, c’est mieux par contre il faut déduire la section des encoche de la section résistante.

 

Pour encastrer une poutre dans le mur, il faut le percer de part en part

Publié par nils il y a 11 ans

Oui, je comptais visser mon ba13 directement sur les solives. Je pensais en fait empiler, de bas en haut : BA13
Solives
OSB3
Dalle phonique
Plancher

J'ai pas encore regardé quoi prendre pour la dalle phonique, mais je souhaite des solutions minces pour ne pas amputer ma hauteur sous plafond

Pour la prise en compte indispensable du fluage dans le dimensionnement j'ai fini par trouver la feuille excel "calcul-solives" d'amibois.

J'en étais arrivé hier aux mêmes conclusions que toi concernant le sens des solives, le projet devient ça :



Avec des solives de 75x225, flèche de 1/800
Avec deux poutres maîtresses en extremité de 150x225, flèche de 1/500

Perso, je pense qu'encastrer les poutres à mi-profondeur des murs devrait suffire (c'est comme ça qu'est construit un vieux plancher que je vais démonter à peu près au même endroit).

Je suis plus préoccupé par la santé de mon mur lateral, et parfois je me demande si je ne devrais pas le refaire entièrement vu la courbure qu'il prend... Mais c'est un autre sujet... Il faut avoir du coeur à l'ouvrage pour vivre dans de l'ancien !

Publié par kbferrand il y a 11 ans

pour ton plafond en placo vissé sur tes solives, méfie toi que tes solives soit bien toutes de la même hauteur et bien droite, il n'est pas rare de constater des sacré différence en sorti de scierie. Pour la fabrication de mes caissons de mob, je viens de recevoir des 5x15 dont certains faisait 14,5 et d'autre 16! J'ai du tous repasser à la raboteuse, dans mon cas c'étais pas dérangeant mais pour avoir un plafond bien plane ça peut être embêtant. Sans compter les bandes qui craque parcequ'une solives à pris un léger fluage en bref, je te conseille d'utiliser des suspente et des rails.

Publié par nils il y a 11 ans

Ok merci pour la suggestion des suspentes, si effectivement j'ai des écarts visibles. Et finalement je partirai sur du BA10 plutôt que sur du BA13, ça fera autant de poids en moins

Nils

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Mezzanine en IPN. Optimisation

Publié par ArthurB

1 réponse
1683 vues
0 like

Optimisation déphasage sur MOB

Publié par bibiforum

4 réponses
1225 vues
0 like

Optimisation des hauteur de solives

Publié par oune

2 réponses
1170 vues
0 like

entraxe plancher

Publié par chenar2004

1 réponse
637 vues
0 like

entraxe de solive pour plancher bois

Publié par felo

1 réponse
1861 vues
0 like