Renovation plancher et parquet : pbs récurents/solutions particulières

Publié par Jean8 il y a 1 an

Bonjour à tous,

Mon chantier : refaire plancher et parquet dans le salon/cuisine d'un appartement ancien (immeuble de 1900, 3ème étage).

Contraintes : alléger les charges permanentes, retrouver une planéité et des entraxes réguliers, isoler des bruits aériens et de chocs et ne pas trop rehausser la hauteur du plancher/parquet...

En parcourant cet irremplaçable  forum, j'ai glané ici et là des solutions proposées/préconisées pour en faire une composition propre à mon chantier.

Je la soumets à vos lumières dans l'espoir de recevoir un retour critique, certainement, « constructif ».

L'existant de bas en haut (+ rapide cf. schéma coupe existant) :

- solives de 250x100 mm, portée libre entre 500 à 590 cm (cf. Plan de masse), entraxe entre 44 et 47 cm ;
- plancher de 27mm d'épaisseur
- dalles plancher aggloméré de 22mm
- Parquet contrecollé (pose flottante) de 15mm
Rmq : entre les solives se trouve un « plancher intermédiaire » supportant 10 cm de gravat (40-45kg /m2), et le plafond sous jacent est un latti/plâtre + toile de verre peinte (35-40kg/m2).

Solution envisagée, de bas en haut (+ rapide cf. schéma coupe projet):
- solives existantes ;
- Enlever le gravat et le remplacé par des panneaux isolants (chanvre+coton+lin)
10cm d'isolant à la place du gravat sur « plancher intermédiaire » ou 20-25 cm sur toute la hauteur de la solive reposant sur le latti ?
- Sur les solives : cales vissées + phaltex 10mm agrafé sur cale, entraxe 49,7cm
- Pose flottante de lambourdes en pin (10-12% d'humidité) (possible?) de 34*95 mm (suffisant?), entraxe 49.7cm?
- Visser panneaux OSB3 18 mm (2500*675) sur lambourdes / joint collés rainures/languettes. 18mm suffisant ?
- Clouer parquet massif huilé de 23mm dans l'OSB. Est-ce Possible ? Si oui ? Pointes de 40mm suffisantes ?

Merci d'avance aux courageux qui prendront la peine de lire (ou regardé les schémas) et mieux de m'envoyer des signes...
Et vive le bois pour tous !

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Avant de répondre, une question :
Appartement dans immeuble = copropriété = plancher partie commune, donc pour toucher quoi que ce soit, c'est autorisation du syndic et/ou de la copropriété après avis d'un archi ou d'un BE missionné.

Publié par Jean8 il y a 1 an

Bonjour Monsieur,

Attendant (surtout de vous) une réponse, un avis, j'étais un peu comme un enfant qui attend de découvrir ses cadeaux de noël. Le père Noël est très réactif : merci beaucoup.

Pressé d'avancer concrètement et de jouer de l'outil et du matériaux, je m'attendais plutôt à revoir ma copie s'agissant du système constructif. Mais bon c'est aussi pour ça que l'on sollicite ce forum : revenir au principe de réalité, déchanter peut-être, et souvent d'ailleurs là où nous n'imaginions pas les contraintes.

Maintenant que vous le dites ça paraît évident. Le plancher est partie commune est la décision du syndic de copropriété est obligatoire pour garantir la pérennité du bâti collectif.

Cela étant, pourriez-vous s'il vous plaît me préciser les démarches à entreprendre?
1. Je  missionne un BE ou architecte pour avis. Des références sérieuses sur Besançon?
    Donc ces eux qui me feront les préconisations techniques?
2. Je transmets mon projet et l'avis au syndic pour vote en AG.
3. Je fais les travaux. Puis-je les faire tout seul? Sans ça je ne peux financièrement les faire.
4. Y-a-t-il une mission de suivi des travaux ou d'"expertise de réception des travaux" à prévoir?

Bref, les délais ne sont plus du tout les mêmes et l'enveloppe travaux ne sera peut-être plus suffisante. Mais mieux vaut ses désagréments que de prendre des risques inconsidérés.

Par curiosité, globalement mon "système" était complétement déconnant ou pourrait être valable?

Encore merci de nous gratifier de votre expérience, nous offrir votre point de vue expert et nous donner du temps! 66 millions de français et combien de Boisphile?

Bonne journée,
Jean


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Cela étant, pourriez-vous s'il vous plaît me préciser les démarches à entreprendre?
Oui, je peux vous donner des piste car il y a quelques années j'ai été Président d'un conseil syndical dans une copropriété.
1. Je  missionne un BE ou architecte pour avis. Des références sérieuses sur Besançon?
    Donc ces eux qui me feront les préconisations techniques?
Non, vous ne missionnez personne et d'ailleurs dans la grande majorité des cas les BE ne traitent pas directement avec les particuliers, surtout s'il s'agit d'une copropriété.
2. Je transmets mon projet et l'avis au syndic pour vote en AG.
Vous saisissez le Syndic qui dépêchera soit un Archi soit un BE qui lui feront un rapport favorable ou non.
Selon le cas, le Syndic portera cette question à la prochaine assemblée générale pour approbation ou non.
3. Je fais les travaux. Puis-je les faire tout seul? Sans ça je ne peux financièrement les faire.
4. Y-a-t-il une mission de suivi des travaux ou d'"expertise de réception des travaux" à prévoir?
Je vous déconseille vivement d'effectuer les travaux vous-même pour des raisons d'assurance, car en les faisant vous-même vous ne serez pas couvert. Le moindre problème ou dégât ou plus causé à la copropriété ou à un tiers vous coûterait trop cher.
Il vous faudra déjà avancer les frais d'étude, sans en savoir le résultat, car ce n'est pas vous qui déciderez de ce qu'il y aura à faire et des matériaux à utiliser, notamment au regard de la réglementation acoustique (Loi).

Publié par Jean8 il y a 1 an

Ok, bien reçu (il faut quand même digérer la dure réalité).

Le syndic doit missionner BE ou archi = aucune notion de coût mais cela ne doit pas être dérisoire;
Nécessité de faire faire les travaux...même si un auto constructeur suit à la lettre les avis techniques (BE, archi, DTU, etc.) = il n'est pas garanti?!

Impossibilité (€) d'une rénovation de fond en comble qui toucherait forcement les parties communes (malheureusement alors même que cela permettrait d'entretenir/vérifier/consolider l'état du solivage et du plancher, embellir le revêtement de sol, gagner en performance thermique, acoustique, etc...). Bref.

Mais où s'arrête les "parties communes" et "l'aménagement perso" (sans risques démesurés, nécessité de BE/archi, syndic, etc.)?
Si je reprend le schéma de coupe de l'existant, est-ce que seules les parties (solives, planchers et gravats) ne peuvent être modifiées?
Et les autres (parquet, dalle agglomérée 22mm et lattis/plâtre) le pourraient?
Par exemple aggloméré/parquet contrecollé par OSB3/parquet?

Bon j'arrête.
Merci encore de votre compréhension.


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

solution parquet ?

Publié par ChristopheH

0 réponse
1367 vues
0 like

Charpente "particuliére"

Publié par Eric2a

15 réponses
3348 vues
0 like

Dispositions particulières aux lames à plancher

Publié par nonob

5 réponses
1742 vues
0 like

quelles solutions pour ce plancher ...

Publié par OhmC

2 réponses
1023 vues
0 like

Charpente traditionnelle particuliere

Publié par Stefou79210

2 réponses
869 vues
0 like