plancher souple

Publié par laguna il y a 10 ans

 Bonjour,

j'ai acheté une maison de ville et j'ai rehaussé l'étage qui était sous comble, je découvre que le plancher est très souple la surface est d'environ 60 m2 après un repérage du solivage , on constate des solives 8X18 TOUS LES 58 CMS pour une portée de 5,50 m

il a fallu faire un carré pour y regarder de près car sous les solives il y a des planchettes et du platre à l'ancienne, et un faux plafond en placo.

l'entreprise me propose d'un coté de la pièce un renfort de solive en transversal qui serait caché par le faux plafond, et soutenu par un poteau.

Ayantt réaménagé l'espace du rez de chaussée, c'est insuffisant et disgracieux à mon avis.

CONNAISSEZ VOUS UNE AUTRE SOLUTION?  peut-on envisager de rajouter des solives ou de prévoir des entretoises.

j'avoue que je n'y connais rien en batiment, et j'espère m'être bien expliqué.

 merci d'avance

Publié par Wandak il y a 10 ans

Oubliez les entretoises qui n'apporteront ici aucune solution. Les entretoises servent surtout à éviter que les solives ne vrillent, rien à voir avec votre problème. Comme souvent dans les maisons anciennes, votre solivage est sous-dimensionné.

J'ai cru comprendre que l'entreprise consultée propose de placer une poutre perpendiculaire pour offrir un soutien intermédiaire aux solives. Si c'est cela, c'est une solution effectivement, et souvent celle qui offre le meilleur rapport efficacité/coût. Il faut cependant surveiller que cela soit très bien fait.

Sinon, il faut tout démonter et refaire aux normes actuelles.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 ans

Pour vous donner une petite idée, pour une portée de 5500 et un entraxe de 580 (dans l’hypothèse que ce soit effectivement un entraxe et non un espacement) il faudrait une section de 100 x 300, alors il est évident qu’avec les 8 x 18 vous jouez au trampoline à l’étage. A priori, ce plancher n’était pas dimensionné pour un étage habitable, mais seulement pour un « grenier » au sens ou on l’entendait à l’époque, c’est-à-dire un plafond plâtre sur baculat, un plancher, le rangement de quelques cartons et le passage occasionnel d’une personne.
Si l’aménagement des combles en pièce habitable a été réalisé par un professionnel, il y a faute caractérisée, car la première chose à faire est le contrôle de la portance du plancher, ce qui de toute évidence n’a pas été fait.
Si non, on se serait aperçu que la flèche sous charges totales (hors fluage) est de 1/140 au lieu de 1/400 et le taux de flexion à 125%.
La pose d’une poutre transversale est toujours possible, mais très délicate à mettre en œuvre puisque cette poutre doit reprendre la totalité des solives, ce qui, dans la plus part des cas, oblige à soulever légèrement le plancher pour glisser la poutre et incérer le poteau, le tout devant être en pression lorsqu’on relâche l’ensemble. Si l’entreprise en question n’a pas su faire la vérification préalable, on peut douter de sa capacité à réaliser cela.
De plus, selon vos explication, la pièce fait 60 m² avec une largeur de 5m50 ce qui laisse prévoir une poutre de 10 mètres.
Partant de l’hypothèse selon laquelle la poutre est placée aux deux tiers des solives et que le poteau est au milieu, cette poutre en bois lamellé collé devra avoir une section de 160 x 315 mm et le poteau 160 x 135 mm.
Poids de la poutre 300 kg - Les réactions d’appuis sont de 1350 – 4450 – 1350 kg
Ce qui veut dire en d’autres termes, que le poteau reçoit une charge égale au poids de trois belles voitures sur une carte postale.
Il va falloir gérer l’assemblage avec la poutre et l’appui du poteau pour éviter qu’il ne passe au travers du plancher car mine de rien cela fait quand même près de 21 kg au cm². Cela ne vous dit peut être pas grand chose, alors ramené au m² cela fait 206 tonnes.
Comprenez que ce n’est pas du tout cuit !!!....................
Les solutions ne sont pas nombreuses et dépendent surtout de vos possibilités sachant que la meilleure est bien sur le démontage et la remise aux normes.
Si ce n’est pas possible, il faut vérifier par sondage au hasard, (par exemple 5 scellements – si les 5 sont bons on estime bon, si 1 est mauvais on reprend 5 etc ) l’état du bois des solives dans leurs scellements. Si le bois est saint, il peut être possible de faire un nouveau plancher indépendant de l’existant, mais il faut accepter la perte d’une trentaine de centimètres en hauteur.
Voila le tableau !!!
En résumé, conserver en l’état n’est pas acceptable et risqué car on ne connaît justement pas l’état du bois dans les scellements.
Démonter et refaire à neuf
Sonder et refaire un autre plancher au-dessus.
Vous avez les cartes en main, c’est à vous de décider.

Publié par laguna il y a 10 ans

 

 Merci des réponses, je souhaite savoir s'il est possible de rajouter des solives plus épaises  sans supprimer les anciennes afin de réduire les côuts. merci d'avance bien cordialement

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

plancher souple

Publié par bernie

2 réponses
2900 vues
0 like

plancher souple

Publié par bismota

12 réponses
1765 vues
0 like

plancher souple...

Publié par fred64

9 réponses
1830 vues
0 like

plancher trop souple

Publié par luc1492

8 réponses
3405 vues
0 like

Grande souplesse d'un plancher

Publié par noidea

2 réponses
1301 vues
0 like