plancher souple...

Publié par fred64 il y a 6 ans

bonjour à tous !

voici un énième sujet sur la souplesse d un plancher d'étage sous calibré; alors d'avance je tiens à m'excuser car je sais, pour en avoir parcouru bon nombre, que le sujet a déjà été traité... mais je n ai jamais trouvé pleinement les réponses à mes interrogations.

pour ma part, je retape une maison des années 60 sur triple niveau, le RDC servait autrefois de forge pour 1/4 et de garage/débarras sur les 3/4 restant, le 1er était le logement, quant au 2ème il sagissait de combles non utilisés si ce n est pour y pendre la charcutaille en guise de séchoir !

mon problème du moment (oui car la rénovation n est autre qu’une succession de problèmes à résoudre), est que le plancher entre le RDC et le 1er est super souple !
et à la lecture des abaques je comprend mieux le pourquoi... en effet celui-ci est composé de 18 bastaings en 72*175 sur 5600 de portée avec des entraxes de 520 en moyenne, ancré dans le mur pignon d un côté et reposant sur une belle poutre à l autre extrémité.
ceci explique cela...

aprés avoir parcouru de nombreux sujets sur la question, j opterai volontiers pour le renforcement des bastaings à l aide, soit de fers plats sur la tranche en sandwich, soit de cornières sur les angles bas du bastaings...

cela vous parait-il être quelque chose de judicieux ?
si oui, quelle doit être la bonne mise en œuvre de ces ferrailles (fixation, épaisseur, etc...)
si non, quelle serait pur vous la meilleure solution en sachant que je ne voudrai pas avoir à mettre un poteau de soutiens.

d'avance, un grand merci pour vos réponses à venir

ps: svp, ne me demandez pas de schémas ou autres dessins car ça demanderait l'ouverture d un nouveau sujet ! lol



Publié par fred64 il y a 6 ans

personne pour échanger avec moi sur ce sujet ?!
peut être que mon sujet n est pas suffisamment clair... n'hésitez pas à me le faire savoir.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Pour vous donner une petite idée, pour cette portée et ces entraxes, il faudrait un solivage en 100 x 300.

Ce ne sont donc pas des fers ou cornières qui raidiront le bois, sauf si eux-mêmes sont plus rigides, car nous sommes là, non pas sur un problème de solidité (même si le taux de flexion est à 130%), mais sur un problème de flexion, donc de module d'élasticité.

Publié par fred64 il y a 6 ans

merci pour votre intervention...

peut-être une petite idée sur une autre solution ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Oui, il peut y avoir des solutions :

1) Démolition et réfection à neuf – Avantage neuf et aux normes – Inconvénient chantier

2) Refaire un plancher indépendant sur l'existant – Avantage neuf et aux normes – Inconvénients perte de hauteur et être certain de la qualité des bois existant dans les scellements (qu'il faudra vérifier dans tous les cas)

3) Intercaler des solives entre les existantes mais très compliqué à mettre en œuvre.

4) Prendre en sandwich les solives existantes avec des solives kerto - Avantage neuf et aux normes – Inconvénients être certain de la qualité des bois existant dans les scellements.

Le premier cas est sans doute le plus radical, les trois autres sont beaucoup moins évidents, à vous de voir.

Publié par fred64 il y a 6 ans

bien...
je vais donc peut être me raviser, et opter pour la mise en place d une poutre de soutien, placée à 90 degrés de mes bastaings et positionée à mi portée de ceux ci...
je ne voulais pas de poteau tombant au milieu de la pièce mais je pense qu en terme de mise en œuvre ce sera quand même la solution la plus simple et la moins couteuse !
cette poutre de soutien sera longue de plus de 8 mètres, Phil pourriez vous me conseiller SVP , sur ce qu il vous parait être le plus judicieux en essence de bois et section à utiliser ?
merci à vous...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Je pense que vous rêvez un peu ………….

Ne pensez pas un instant à du bois massif, ou alors un arbre !!!

Pour vous donner une petite idée, en bois lamellé-collé il faudrait une section de 210 x 620mm – Poids de la poutre 470 kg – Réactions aux appuis 3150 kg – Surfaces d'appuis 210 x 100mm soit le poids de deux voitures sur une carte postale ……………….

Dans la mesure ou vous puissiez trouver un lamelliste qui accepte de fabriquer une telle poutre à l'unité ce dont je doute et hormis son coût (en gros 1500 euros) pensez aux difficultés de mise en œuvre, sachant que cette poutre devra être mise en contacte avec chacune des solives avec des moyens de levage, tout en organisant les deux appuis.

Publié par fred64 il y a 6 ans

bonjour Phil
oui, je suis bien un doux rêveur... ;)

mauvaise explication de ma part sur mon dernier post.
je ne vais pas mettre une poutre d un seul tenant de 8 mètres de portée, mais j'avais plus pour idée de couvrir cette longueur par 2 poutres de 4 mètres chacune, ancrée dans le mur de part et d autre et se rejoignant, au centre de ma pièce soutenu par un poteau (voir par un IPN que j habillerai par la suite).
concernant les points de contacts avec les bastaings existants, j ai débarrassé l étage de tout son poids (meubles, cloisons de briques et autres...), je n ai plus que le poids du plancher et pense pouvoir reprendre le calage, si besoin est, avec du contre plaqué pour ces qualités à l'écrasement...

suis-je toujours dans le faux ?

d avance merci pour vos conseils éclairés.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Vous retombez dans la réalité, mais je vous rappelle que dans votre précédent post, vous précisiez : je ne voulais pas de poteau tombant au milieu de la pièce ……….

Donc, ce seront quand même des poutres en BLC, mais de section plus modeste soit 110 x 360mm – Poids 75 kg – Réaction aux appuis 1500kg, donc le poteau au milieu reprendra 3 tonnes.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Gloup ! Je me suis fais avoir comme un jeune bleu et je dois rectifier !!! En effet, du coup les solives porteront sur trois appuis et c'est l'appui milieu qui reprend l'essentiel (la poutre), soit les réactions suivantes pour les solives : 140 – 450140 kg.

Donc la poutre est bien plus chargée et le calcul ne se fait pas de la même façon, du coup, le changement est significatif et la section devient, toujours en BLC 160 x 405mm – Poids unitaire 120kg – Réaction aux appuis 2710 kg, donc le poteau au milieu reprendra 3400 kg.

Comme quoi ce n'est pas si simple ………………………

 

J'oubliais une autre chose importante, la surface d'appui du poteau devra être au minimum de 160 x 160 mm.

Donc d'accord pour un IPE, mais il faudra faire souder une platine métallique de cette dimension en bout pour porter les deux extrémités des deux poutres. Dans le même temps il serait bon de faire souder une platine verticale de 310mm de haut X 300mm de long et une contreplaque de la même dimension pour relier les deux poutres. Faire percer platine et contreplaque de 6 trous de D.12mm situés à 100 mm de chaque coté de l'axe, sur une même ligne verticale, le premier à 75mm du bas et les autres à 75mm d'entraxes.

Boulons de charpente à corps lisse de 12 x 200

 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

plancher souple

Publié par bismota

12 réponses
1750 vues
0 like

plancher souple

Publié par bernie

2 réponses
2896 vues
0 like

plancher souple

Publié par laguna

3 réponses
2093 vues
0 like

plancher trop souple

Publié par luc1492

8 réponses
3331 vues
0 like

Grande souplesse d'un plancher

Publié par noidea

2 réponses
1282 vues
0 like