Parquets Extensions bois Surélévation Charpente Mobilier Maison ossature bois Aménagement extérieur

MOB sur dalle bois sur Technopieux avec cuve souple EP en dessous ?

Publié par Vinc26 il y a 6 mois

Bonsoir,


Après bien des recherches et des lectures sur cet excellent forum, je ne trouve pas de réponse à mes questions et inquiétudes.


Nous allons faire construire une MOB ayant les caractéristiques suivantes :

- Localisation : Drôme à 350m d'altitude

- Etude de sol indique 60 à 80cm de terre végétale. Si fondations béton : plots à 1m50.

- Nous avons d'autre part besoin d'installer une cuve de récupération d'eau de pluie de 10m3

- Maison de 10,4m x 5,6m, RDC + R+1, 6,5m de haut.

- Mono pièce au RDC. 3 chambre + SDB à l'étage. Simple.

- Le terrain à un léger déniveler de 20cm sur 10m (sens de la longueur de la maison)

- Murs de 160 laine de bois + 60 laine de bois rigide pour finition enduit (imposé par l'ABF)

- Charpente avec 40cm de laine de bois

- Toiture traditionnelle tuiles omega10


Et donc, pour les fondations et la dalle, le constructeur propose des technopieux et une dalle bois, légèrement enterrée pour ne pas avoir de marche à monter pour entrer/sortir de la maison. Il précise bien sur que l'air doit circuler autour et en dessous de la dalle (partout 30cm si j'ai bien compris). Mais que pour ne pas avoir de fossé tout autour de la maison, on peut créer une terrasse douglas de 1m sur tout le pourtour.


Je prévois donc de creuser plus que nécessaire sous la maison pour faire comme un vide sanitaire sans les murs. Et ainsi y mettre une cuve de récupération d'eau de pluie souple (10m3). Ceci sur un lit de gravier drainant une éventuelle inondation vers une évacuation (qui termine dans un canal en contre bas de notre terrain). Le trop plein de la cuve ira aussi dans cette évacuation.


Voir plan ci dessous.


Que dites-vous de cette approche ?


Et plus précisément, pour savoir si je peux faire confiance ou non à ce constructeur, que pensez-vous de ce qu'il prévois dans son devis (ci-dessous) ? On est dans la DTU ?


>Fourniture et pose de 11 technopieux de type P3-12N, prof. 2m, y compris étude et protection anticorrosion par courant éléctrique imposé.

> Fourniture et pose de sommiers en BLC épicea, support du solivage de la dalle bois : 33 ml

> Fourniture et pose du solivage en poutre en I de retombée 30cm, platelage intérieur en OSB 3 de 18mm, sous face en panneaux de MDF ép. 16mm. yc toutes fixations mécaniques et calcul : 59 m2

>Isolation de la dalle en fibre de bois insufflée - 240mm - R = 6,3m2.K/W : 59m2


Grand merci pour vos éclairages ! J'ai pas envie de manger des champignons dans 10 ans ;)


PS : Dans safari mac, je n'arrive pas à cocher/décocher les mots clefs :( Désolé si tout est coché.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Où précisément se situe cette construction ? Entreprise ?

Publié par Vinc26 il y a 6 mois

À Saoû. Et je suis un particulier. Pourquoi ? :)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Parce que le département de la Drôme cumule trois risques :

1) Le risque termites qui ne vous concerne pas pour l'instant, toutefois, je vous laisse le soin de tenter ou non le "diable" avec la laine de bois.

2) Le risque sismique qui vous concerne dans la mesure où Saoû est classée en zone de sismicité III modérée ce qui implique des mesures particulière en matière d'ancrage, d'assemblages, de contreventements (Par exemple OSB 13 mm minimum) etc. pour tout ce qui est structurel. Le respect des normes parasismiques est de rigueur.

3) La situation en zone C2 pour la neige, soit 55, 90, et 108 kg/m² accentué de l'altitude de 350 qui vient également se cumuler avec le risque sismique sur une construction à étage.

Rappelant que le risque sismique entre dans le domaine réglementaire, donc de la loi et donc d'application obligatoire, je vous conseille donc vivement de faire étudier votre projet par un BE structures.

Publié par Vinc26 il y a 6 mois

Très bien merci, c'est noté. Je vais vérifier ça avec mes deux constructeurs potentiels, et voir s'ils passent bien par un BE.

Et coté approche présentée ci-dessus (vide sous dalle bois, terrasses autour, et cuve souple dessous) ? Quels sont vos points de vue ? :)

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 mois

Chacun son métier et ce n'est pas le miens.

En revanche précisez bien ce qui dans votre cas me parait indispensable :

Message TRES IMPORTANT à l'attention des personnes ayant pour projet de faire construire une maison à ossature bois.

A l’attention de tous ceux qui ont pour projet de faire construire une maison à ossature bois, j'évoque ici, le problème grave d’un sport national qui tend à se développer en même temps que le développement de la construction bois, c’est celui du non-respect des normes.

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe deux systèmes, le système réglementaire et le système normatif.

Le système réglementaire est publié sous forme de textes législatifs, de lois et de décrets d’application, applicables à tous, comme par exemple la Réglementation Thermique, les règles parasismiques, la loi dite "termite", la réglementation acoustique, la sécurité incendie etc.

Le système normatif est, comme son nom l'indique, composé de normes NFP, NF EN, DTU ou a défaut des AT (Avis Techniques) ou DTA (Document Techniques d'Application) délivrés pas le CSTB, lorsque le produit ne figure pas encore dans une norme et/ou une application.

Vous pensez sans doute que votre constructeur se doit de respecter les normes en vigueur au moment de la construction de votre maison.

Détrompez-vous, les normes sont une vaste hypocrisie, dans la mesure où elles ne sont pas d'application obligatoire.

Nous rencontrons de plus en plus souvent des entreprises qui affirment haut et clair, malheureusement à juste titre, qu'elles se moquent des normes, que leur seule obligation est la sacro-sainte "Obligation de résultat".

Nous savons aussi que la limite de cette obligation de résultat, reprise dans la pluspart des documents de marchés, c'est dix ans, passé ce délai, vous n'avez plus aucun recours en garantie.

En revanche, le respect des normes permet d'offrir une durabilité des ouvrages bien au-delà de la période décennale, dans la mesure où dans l'esprit du normalisateur, la durabilité d'un ouvrage ne doit pas se limiter à dix ans, mais trente voir cinquante ans.

Il n'est pas rare de voir des constructions en cours, exposées pendant des semaines aux intempéries, des bois et panneaux gorgés d'eau, à la limite de la saturation, des ITE en laine de bois détrempées.

Nous savons tout aussi bien que la composition de nos parois bois, ne permettra pas, dans la pluspart des cas ou sauf autre désordre (insertion menuiserie ou autre) de détecter la moindre moisissure, la moindre pourriture à l'intérieur de ces parois dans la période des dix ans.

De fait, les entreprises indélicates jouent sur du velours en faisant ce que bon leur semble en toute impunité.

Plus encore, lorsque qu'une malfaçon, un désordre est apparu dans la période décennale, l'entreprise qui a mal travaillé à l'origine est encore protégée pour réaliser les travaux de remise en état, parce qu'exemptée de TVA, donc moins chère de 20% par rapport à d'autres candidats plus sérieux.

La seule chose qui pourrait faire bouger les lignes est l'application de la norme :

NF P 03-001

Marchés privés

Cahiers types

Cahier des clauses administratives générales applicable aux travaux de bâtiment faisant l'objet de marchés privés.

Ci-dessous un extrait du paragraphe 8 de la version 2000 :

8 Conditions techniques d'exécution des travaux

8.1 Fournitures et travaux

Les documents particuliers du marché définissent les conditions d'exécution des travaux. En l'absence de dispositions spécifiques figurant dans les documents particuliers du marché :

8.1.1

L'exécution et le dimensionnement des ouvrages (ou parties d'ouvrages) traditionnels sont soumis aux dispositions des normes françaises NF référencées DTU de mise en œuvre et règles de calcul.

8.1.2

Les fournitures doivent répondre aux spécifications des normes françaises existantes.

8.1.3

Les normes applicables sont celles dont le mois de prise d'effet figurant sur le document est antérieur de trois mois à celui du lancement de la consultation, sauf indication contraire indiquée dans les normes.

8.1.4

L'emploi de matériaux, procédés, éléments ou équipements non traditionnels est subordonné à l'existence d'un Avis Technique favorable en vigueur délivré en application de l'arrêté du 2 décembre 1969, ou, à défaut, à un accord expressément constaté des parties.

Cette norme a été révisée et est parue le 20 octobre 2017.

C'est la seule façon de contraindre les entreprises à respecter les normes.

Mais ATTENTION : elle n'est applicable que dans la mesure où son application est reprise dans les documents du marché et signés par les parties.

Mais quel particulier connait cette norme ? Vous maintenant ! Alors si vous avez pour projet de faire construire un ouvrage en structure bois, renseignez-vous sur l'entreprise, demandez son dernier certificat d'assurance et appelez son assureur et faites bien spécifier dans les documents du marché : Le Maître d'œuvre et/ou l'entreprise, s'engage à exécuter les tâches qui lui sont confiées, dans le strict respect de la norme NF P 03-001 sur les marchés privés.

Publié par Vinc26 il y a 6 mois

Grand merci :D

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Dalle en bois pour MOB

Publié par pi

8 réponses
410 vues
0 like

dalle bois

Publié par guillaume258

9 réponses
86 vues
0 like

Fixation écran sous toiture souple

Publié par Yulmdm

3 réponses
0 vue
0 like

Isolation plancher bois mob

Publié par Lepat

4 réponses
0 vue
0 like