info sur la flèche!!

Publié par manurennes il y a 11 ans

Bonjour

Quelqu'un pourrait il m'expliquer le principe de calcul de la flèche, d'une solive ou d'une poutre pour un plancher avec des contraintes basic par exemple.

Je lis la plupart du temps 1/400 sur les sujets.... ok d'accord......mais ce n'est qu'un chiffre.
Il y aurait il une comparaison, une référence ou une définition un peu plus poussée pour apprécier ce que représente ce chiffre et son incidence.

La flèche d'une poutre en bois, composée (type poutre en I), ou encore lamellé collé, est elle considérée de la même façon ?  (j'imagine sur le principe que non mais j'aurais aimé des avis plus pro).


Merci d'avance et bonne journée.

Publié par ITHACA il y a 11 ans

La flèche...

Question simple mais réponses épineuses. Parce qu'en fait, la quantification de la déformation admissible de ton plancher est le secret de ton confort, et ce pour la durée de vie de ton édifice ou presque.

Ainsi, le chiffre que tu donnes est une proportion: 1 cm de flèche pour 400 cm de portée de ta poutre/solive. Donc si la portée réelle de ton plancher est de 6m, cela fait une flèche admissible  au 1/400 de 1,5cm.
La mesure est faite entre le point 0 au centre de la poutre (donc les appuis et le centre de la poutre sont parfaitement alignés) et l'écart maximum admis: le centre de la poutre est plus bas de 1,5 cm par rapport aux appuis, dans ton exemple.

Cette déformation est vérifiable (calculable) à différents moments: instantané et final sont les deux grandes notions.

cela signifie que ton plancher est sujet à enregistrer une déformation potentielle qui augmente dans le temps.

Pour éviter de contraindre les particuliers à avoir à se coltiner les règlements techniques les plus pointus et les plus touffus (les eurocodes, le CB 71 etc...) ce qui nécessiterait qu'ils passent le diplome d'ingénieur, le législateur a prévu deux dispositifs pour permettre de préserver au mieux les interets des moins munis (ici les propriétaires particuliers...)

1) la filère du batiment est constituée de professionels qualifiés, dont le travail peut-etre controlé par des tiers, eux-memes qualifiés.

2) ces memes professionels sont astreints à respecter des règlementations pointues destinées à éviter les excès de "spéculation" de lapart des pros, qui se traduiraient par des recherches d'économie exarcerbées à l'insu du propriétaire et de son réel besoin. En cas de désaccord (avant travaux, un désaccord sur la prestation est moins cher que après travaux, puisqu'il se traduit en général par un sinistre...) les experts sont appelés à se prononcer (du simple avis à l'intervention auprès des tribunaux, là aussi, tout dépend de la situation...)

Donc, pour savoir si la flèche de 1/400 est significative, moyenne, ou pas assez importante, il faut se rapprocher d'un pro qui répondra en connaissance de cause: je me permets de te confirmer que cette flèche est plutot bonne. Mais pour un revetemement type carrelage, il vaut mieux aller jusqu'à 1/500ème.

On dit aussi qu'un plancher est rigide, très rigide ou souple, selon la flèche calculée.

Quel est le risque en fin de compte, en cas de flèche "excessive"?
En fait ton plancher ne sera pas en mesure d'éviter la formation de fissures au point de liaison entre tes cloisons et ton plafond, par exemple, les joints de ton carrelage seront chahutés et pourraient ne pas pouvoir absorber les contraintes et laisser le carreau se soulever etc...

Bien sur, ton plancher ne descendra pas: il faudrait qu'il soit d'abord bigrement déformé...

Voilà une tentative de réponse sur le sujet déformation...


ITHACA

Publié par manurennes il y a 11 ans

merci beaucoup pour les explications, c'est plus clair.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 11 ans

Pour compléter l'info, il faut aussi penser au confort de l'utilisateur, ainsi une flèche de 1/400 pour une solive de 4m50 ne donne pas le même résultat à l'utilisation que la même flèche de 1/400 sur une solive de 6m.

Plus la portée est important plus on a l'effet de "pompe" au milieu, ce qui induit des vibrations (fréquence 8 Hz) extrêmement désagréable.

Ainsi pour une solive de 5 m il y a intérêt à calculer au environ de 1/450 et pour 6 mètre proche des 1/500.

Les fabricant de poutres en "I" on intégré cette notion dans leurs calculs et il n'est pas rare de calculer de solives à 1/500 et plus

Publié par manurennes il y a 11 ans

Concernant le lamellé collé, es ce que la flèche est considérée de la même manière ? sinon à combien est elle ?
Et du coup es qu'il y a une vibration possible ou moindre dans un plancher avec poutraison en lamellé collé?

Merci de vos réponses

Publié par ITHACA il y a 11 ans

Salut,

je vois que mon premier message n'était pas assez clair.

 La flèche est donc une déformation. Elle peut etre positive, nulle ou négative.

Celle qui te préoccupe est celle à laquelle je faisais référence dans ma première tentative vaine d'explication: la flèche positive.

Cette déformation est traitée de la meme manière, et ce quel que ce soit le matériau en question, dans la mesure où il s'agit de données géometriques. Ainsi, 1,5 cm de flèche pour du bois, du béton ou de l'acier, ce sont toujours 1,5 cm de flèche.

Par contre, en effet et comme le faisait remarquer fort justement Boisphile, cette déformation, associée à une valeur pertinente de vibration admissible, exprimée en Hertz, peut améliorer le confort de l'utilisateur de manière significative.

Donc, ta question concernant la flèche associée à un matériau n'a pas de raison d'etre, en valeur absolue. De plus, le lamellé collé apporte certainement beaucoup d'avantages par rapport à une solution en bois massif. Mais là, il faut bien sur définir ses propres objectifs: le BET qui te donne les caractéristiques dimensionnelles de ton plancher tient forcément compte des impératifs de résistance et valeurs admissibles. Toi, au finish, tu relèveras (éventuellement) des différences liées aux valeurs de résistance différentes entre les systèmes entre eux.

Donc, le confort de l'utilisateur interprété par la flèche et les vibrations du plancher, est idéalement renforcé par l'indice d'isolation apporté par le plancher.

A+

ITHACA

Entendre les bruits qui proviennent du dessous (paroles aussi si l'affaiblissemnt acoustique est vraiment insuffisant) et les bruits d'impact du dessous vers le haut, du haut vers le bas et sur le plan horizontal, n'est pas le plus confortable.

Il est donc judicieux de penser aussi à cette dimension de l'action du plancher comme absorption acoustique. En clair et sans décodeur, un plancher bien fait ne contribue pas à la propagation des bruits, il les absorbe. (un faux plafond fixé en sous-face d'un plancher aide bien évidement à absorber les bruits aériens de manière importante, mais est un peu moins efficace pour les bruits d'impact).




Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

info

Publié par l'autodidacte

2 réponses
1241 vues
0 like

fleche sur mardrier

Publié par ludovic.teze

1 réponse
1343 vues
0 like

Quelle fléche pour les chevrons ?

Publié par Athos

3 réponses
2003 vues
0 like

Flêche admissible

Publié par maxchrum09

3 réponses
2660 vues
0 like

Fléche admissible

Publié par XavR

3 réponses
3798 vues
0 like