Plancher sur solivage bruillant

Plancher sur solivage bruillant

il y a 15 ans

Bonjour,
Je voudrais savoir si il et normal qu'un plancher bois aggoméré sur solivage grince fort dans une conctuction neuve ?
Je reveille toute la maison a chaque fois que je vais p.....er !Bof

Des photos de celui ci pourra peut etre vous aidez a comprendre le probleme :
http://www.hiboox.com/image.php?img=65ca4721.jpg
http://www.hiboox.com/image.php?img=d7410209.jpg

Quels sont les dtu qui definisent les regles de ces planchers:espacement et tailles des solives ...etc

merci d'avance

11 réponses

1-10 sur 11 réponses
1/2
1. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bruyant ! ou avais je la tete ?

2. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour
si le plancher correspond à vos photos... la tole ondulée c'est pas courant.
sinon lisez donc le blog de boisphile pour ce qui devrait être. Le plus probable concernant le bruit c'est l'absence de collage des rives mais je ne crois pas que ce soit obligatoire dans tous les cas.

3. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour Yohann,

Bien sur que ce n'est pas normal qu'il grince.

Plusieurs possibilités :

1) Effectivement les assemblages ne sont pas collés.

2) Les petites rives des dalles ne sont pas reposées sur les solives.

3) La fixation des dalles n'a pas été renforcée par des vis.

4) Les conditions de mise en œuvres n'ont pas été respectées.

Ou un cumul de plusieurs de ces raisons.

Voir mon blog dans la rubrique Planchers, c'est un reflet du DTU 51-3

http://boisphile.over-blog.com/

Boisphilement votre

4. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

J'ai recuperé le dtu et je n'ai pas vu d'erreur flagrante de mises en oeuvre :espacement de 50cm des solives,planches visées de 25 mm(19 mm mini dans dtu) ,isolation par mousse entre dalles et solives(enfin il aurait pu faire mieux pour la  pose ,mettre des bouts de mousse par ci par la !) .
Pour le collage des dalles je ne l'ai pas vu dans le dtu , c'est obligatoire ? 
j'ai ouvert mon plafond pour vous,voyer le spectacle !:
http://www.hiboox.com/image.php?img=9ce3cd14.jpg

merci a+

5. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour Yohann,

Au vu de la photo, trois choses me sautent aux yeux :

1) Absence de pare-vapeur sur le placo du plafond.

2) Les panneaux utilisés ne sont pas CTBH.

3) Absence d'isolation laineuse entre solives (bruits aériens)

Cela n'explique pas les grincements, mais ce sont des anomalies de mise en œuvre.

La réponse est OUI, les petites rives doivent être posées sur les solives et fixées tous les 150 mm.

La fixation des dalles doit se faire avec des pointes ou des vis. Si elle est faite avec des pointes, elle doit être renforcée aux angles et à mi-longueur par des vis. Pour les vis, soit il faut pratiquer des avant-trous, soit utiliser des vis à filetage partiel, pour assurer le serrage sur les solives.

Les assemblages doivent être collés.

Si l'espacement des solives est 500 mm, cela donne un entraxe de 575, ce qui ne correspond pas à un sous-multiple d'une longueur utile des dalles courantes.

Je ne sais as ce que vous nommez des "planches", mais s'il s'agit des dalles, je vous rappelle (puisque vous avez le DTU) que 19 mm est l'épaisseur mini pouvant être utilisée en plancher porteur, mais elle correspond à un entraxe de 460 mm pour un CTBS et 500 mm pour un CTBH, le tout pour une charge d'exploitation de 150kg/m², qui n'est QUE la charge d'exploitation, à l'exclusion de toutes autres charges additionnelles permanentes supplémentaires.

La fixation des dalles doit se faire en deux temps, une première fixation provisoire avec 4 ou 6 vis à la pose et le complément après stabilisation du plancher (surtout dans une construction neuve. DTU 5.2.5 a)

Donc je persiste et signe, les grincements proviennent soit :

1) D'un problème de fixations (surtout si les petites rives des dalles ne sont pas fixées)

2) De l'absence de collage des assemblages. DTU – 5 bas de page + Note 5.1.5.1 plus Annexe A2

3) Peut-être de l'absence d'étrésillons en extrémités de rangées de solives.

4) A vérifier la qualité des panneaux et leu épaisseur (le marquage doit faire apparaître en surface : CE – NF EN 13986 – NFEN 312 P5 ou P4 ou CTBH ou CTBS)

5) A vérifier également le respect des conditions de mise en œuvre DTU 5.1.2.2

Boisphilement votre

6. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour,

En lisant ce sujet, Boisphile remarque l'absence de pare-vapeur sur le plafond en placo. Est-ce obligatoire ou sinon dans quel cas peut-on s'en passer ?

Merci d'avance,

Boisdel'eau

7. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour BDL

Le PV n'est pas obligatoire au sens réglementaire du terme, mais ne pas en poser vous "barre le route" à pas mal de revêtements de sol qui par définition sont des barrières vapeur.

Par exemple, si vous décidez de poser sur votre plancher un revêtement de sol stratifié comme c'est la mode, celui-ci est étanche à la vapeur d'eau, danc s'il n'y a pas de pare-vapeur au plafond de la pièce en-dessous, la vapeur d'eau provenant de cette pièce ne va pas pouvoir traverser la plancher naturellement, elle va se trouver piégée dans le panneau et l'isolation s'il y en a une et bien sur, faire vieillir prématurément ces éléments.

Vous pouvez vous en passer si vous avez une VMC efficace ou si vous poser un parquet bois huilé ou ciré et de manière générale si votre plancher est respirant. Evidemment cette décision implique de ne plus pouvoir changer d'avis dans les années qui suivent.

Dans le cas présent, non seulement on note l'absence de PV mais en plus les panneaux ne sont pas de classe de service II, donc on a toutes les chances (façon de parler) d'avoir une pathologie dans quelques années. Le problème (que je connais bien) c'est que dans quelques années, l'expert de l'entreprise qui sera convoqué dira ""Ah ! mais monsieur, vous n'auriez pas du mettre ce type de revêtement, on ne peut pas avec ce type de panneaux, il aurait fallut le dire à l'entreprise pour qu'elle prévoit un CTBH"" et vlan, vous êtes dans vos 18 mètres, sauf si vous avez à vos côté un vieux routier comme moi qui dit "" Stop, je rappelle les terme du DTU en vigueur à l'époque de la pose : Quand le revêtement final n'est pas connu, il y a lieu de prévoir des panneaux en classe de service II et de coller les assemblages"" et vlan c'est l'assurance de l'entreprise qui paye. Cela étant, c'est vraiment con d'en arriver là, parce que je ne sais pas si vous savez ce que c'est que de déménager un étage pour refaire les planchers, mais les emmerdements sont quand même pour l'utilisateur.

Boisphilement votre

8. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Merci Boisphile de votre réponse. J'avais quelques inquiétudes car dans ma construction neuve, il n'y était pas prévu de pare-vapeur. Néanmoins, le plancher est réalisé en CTBH, ouf.

Boisdel'eau

9. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Merci Boisphile pour toutes ces réponses, c'est très interressant et ca devient un peu technique pour moi, je vais donc essayer d'utiliser les bons termes Super !
1:les rives dont tu parles sont les gorges et les debords qui s'enboitent sur le coté des dalles? Si c'est le cas les miennes auront du mal a etre fixées parce qu'elles tombent entre deux solives comme tu peux le voir sur la photo, les traits exterieurs sont l'emplacement des solives et au centre la rive.
http://www.hiboox.com/image.php?img=794b759f.jpg
2:à verifier
3:étrésillons en extrémités de rangées de solives ? petite traduction svp
4: les dalles sont marquées 25MM CTBS N°53(voir photo) et font 203CM x 90CM
http://www.hiboox.com/image.php?img=a751abfd.jpg
5:à verifier

Merci et bonne nuit

10. Plancher sur solivage bruillant il y a 15 ans

Bonjour Yohann,

Je vous ai donné l'adresse de mon blog pour que vous puissiez faire les vérifications nécessaires.

De plus il y a des croquis qui expliquent tout, la pose, les fixations etc .

Une dalle est rectangulaire donc elle a deux grandes rives et deux petites. Elles sont posées perpendiculairement aux solives et les petites rives doivent être OBLIGATOIREMENT posées et fixées dessus avec une vis tous les 150mm et une vis tous les 300 mm sur les autres solives.

A priori ça n'a pas l'air d'être le cas. De plus ce plancher est en CTBS alors qu'il aurait du être en CTBH et à priori toujours, les assemblages ne sont pas collés.

Quant au marquage, je ne sais pas d'où proviennent les panneaux, mais ce marquage n'est pas réglementaire car il ne fait pas apparaître la norme 13986 qui l'autorise à être utilisé en structure ni le marquage CE, de plus CTBS devrait être précédé de NF EN 312 P5, donc jusqu'à vérification de la réelle qualité de ces panneaux, il serait prudent d'émettre des réserves.

Je confirme donc si tel est le cas que la mise en œuvre de ce plancher n'est pas conforme au DTU 51-3 et qu'il doit être refait.

Je vous conseille donc de bien vérifier tous les paramètres de ce plancher, en détail et avec précision de telle sorte que nous puissions être certain de la malfaçon et ci celle-ci est avérée, de saisir votre assurance dommage ouvrage pour qu'un expert soit nommé.

Boisphilement votre

1-10 sur 11 réponses
1/2

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion

Inspirations

0 photos pour vous inspirer