Expertise de charpente

Publié par FrancoiseT il y a 12 ans

Bonjour,

Dans le cadre d'une expertise, comment peut on déterminer les caractéristiques mécaniques d'une panne déjà placée?

C'est une panne en Douglas mais le douglas peut être classé en C18, C22 et C24 ce qui donne des résultat très différent dans le calculs des déformées.

Merci de votre réponse

Publié par DanielW il y a 12 ans

Bonjour

Impossible de déterminer à postériori cette classe de resistance , il sagit d'un classement mécanique  ........., mais cette classe devrait faire l'objet d'un certificat  joint à la facture , ou d'un marquage spécifique sur chaque piéce.......En l'absence de justificatif , difficile de classer autrement qu'en C18

Reste néenmoins la classification visuelle  ST3-ST2 ou ST1 qui permet , à partir de critéres d'aspect , une classification structurelle des bois de construction .

Cordialement

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Si la panne se déforme, ce n'est pas du à la contrainte donc au classement mais au module, hors entre C 18, 22  ou 24 c'est négligeable.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Je reviens, il faut simplement la recalculer et savoir si elle est posée d'aplomb ou déversée. Il suffit qu'elle soit posée d'aplomb et que les chevrons soient bloqués en sablière et non libres pour que la déformation soit évidente.

Publié par Turcatmery il y a 12 ans

Une petite question.

Dans une maison traditionnelle (Agglos), les chevrons doivent ils reposer sur une sablière ou peuvent ils être posés sur une lisse de chaînage béton.

Dans le cas ou ils reposent sur une sablière scellée, doivent ils être cloués ou entièrement libres (pour éviter le problème de cintrage des panes intermédiaires cité ci dessus).

Comment est il préférable de poser les pannes : Debout ou déversées ? Chez un de mes amis, les pannes déversées fléchissaient parallèlement à la pente apparemment sous l'action de leur propre poids ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Le choix de la pose est fonction de la charge, de la pente et des effets du vent et de la neige.

Lorsqu'on calcule une panne, selon le cas on la vérifie dans les deux modes de pose pour voir comment elle travaille le mieux dans la configuration en question.

Lorsqu'une panne est déversée il doit y avoir des systèmes d'anti déversement, qui peuvent être les chevrons, à condition que ceux-ci soit fixés sur une sablière, elle-même fixée en tête du mur et de fait elle ne peut plus se déformer parallèlement à la pente mais perpendiculairement .

Lorsqu'une panne est d'aplomb, les chevrons doivent être libre de coulisser sur la sablière, parce que lorsque la panne fléchit verticalement, si les chevrons sont bloqués en bas, elle va se déformer à la fois verticalement et perpendiculairement à la pente. S'en suivront forcément des désordres au niveau des habillages.

Boisphilement votre

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Charpente et expertise pour Boisphile

Publié par Sablotin

1 réponse
1283 vues
0 like

expertise

Publié par celineb1

0 réponse
972 vues
0 like

Renfort de charpente suite à l'expertise...

Publié par FrancoiseT

3 réponses
1760 vues
0 like

Expertise judiciaire

Publié par fjt

1 réponse
1053 vues
0 like

expertise judiciaire

Publié par benoit4

2 réponses
1414 vues
0 like