Solivage/Chevronnage inutilisable - Vos avis et conseils?

Publié par Carl64 il y a 3 ans

Bonjour,

Je me permets de poster ici...ben parce que j'ai vu que pas mal d'informations "robustes" étaient en circulation ici, et que je me dis que tous les conseils et avis sont bons à prendre!
Je suis actuellement, et depuis un moment :? , sur un projet de rénovation complète d'un appartement au 3e et 4e étage en plein centre ville. D'aucuns me diront que c'est presque une construction que je fais là (vu jusqu'où j'ai "gratté"), les autres me diront que j'ai bien fait et que ce n'est pas grand chose, et qu'il valait mieux que je m’aperçoive de toutes les malfaçons plutôt que d'en subir les risques. Parce que laissez moi vous dire, il y avait du lourd et sur tous les corps de métier... Mais ce serait trop long...pour le moment! :D

Donc, revenons à nos moutons.
Sur une partie de mon appartement, j'ai eu des dégâts des eaux à répétition (grosses fuites du toit terrasse au dessus), des attaques de nuisibles et un affaissement de la structure (il y a quelques dizaines d'années, je pense). Lorsque j'ai fait acquisition de cet appartement, c'était une pièce en travaux et était visiblement destinée à une salle de bains + sauna. Pour ma part, j'ai décidé d'en faire une cuisine (260x300cm). Ainsi, comme l'affaissement avait fait pencher le sol de manière (très!) significative et que le plancher était complètement pourri, je suis parti pour un démontage et prévoyais un calage/lambourdage d'un nouveau plancher OSB complémenté d'un ravoirage en chape allégée/fibrée. J'en profitais ainsi pour rétablir les évacuations et autres alimentations par le sol. Mais tout ça n'était qu'un doux rêve...car quand j'ai démonté le plancher, j'ai pu voir que bien du mal était fait. En voici l'illustration en photo :


Donc, ceci donne cet état des lieux... ou plutôt des contraintes :

1- solives (100x100mm), dont la moitié dites "boiteuses", sous dimensionnées (chevrons!) et inutilisables pour mon projet, présentant des entraxes compris entre 270 et 370mm
2- une différence de niveau allant jusqu'à 950mm (mesures prises aux coins)
3- lattis complètement bouffé et qu'il va falloir que j'enlève, en partie au moins, vu que tout tiens par l'opération de je ne sais quel saint esprit (!). A noter qu'en dessous, c'est chez ma voisine et que ce lattis est au dessus d'un plafond suspendu...sur les chevrons.
4- d'un côté, 3 appuis de solives corrects et 1 à surveiller (nez de poutre scarifié en surface par l'eau et la pourriture)
5- de l'autre côté, un appui robuste sur poutre structurelle (250x300mm)
6- évacuation dans le coin à préserver
7- un niveau fini à +150mm (maxi) par rapport au coin "zéro"

Un plan de l'existant:



Ma solution envisagée :
- installation en 2 parties d'une muralière/sablière fixées par tiges filetées et éventuellement par scellements latéraux (mur ext.)
- callage d'une sablière sur poutre avec scellement mur latéral
- insertion chevêtre 450x300mm pour évacuation/alimentation eau
- "sur" solivage, simple ou double, en 175x65mm, adjoint au sablières par coupe à mi-bois et/ou sabot métallique avec entraxe à définir

Mais, je suis limité par la hauteur de l'existant.
Pour me rapprocher de la vérité, Il faudrait que je "profile" les solives latérales pour être le proche possible du mur, en choisissant un contact franc ou en l'évitant avec les chevrons existantes. Bref, encore trop de questions.
Et je sais qu'il y a d'autres "mais"... dont la dimension des solives, les appuis, etc...

D'où la question que je vous destine, pour le moment, et parce que c'est plutôt l'objet de ce forum, qui sera : "De quelle solution de solivage/doublage je dispose pour faire quelque chose de sûr, sans flèche et donné pour supporter une charge d'exploitation pour : un doublage périphérique (isolation+contre-cloison), le plancher OSB 16 ou 19mm (selon entraxe) + dalle ragréage 35/50mm + carrelage, les éléments d'une cuisine équipée.

Si vous avez besoin de précisions n'hésitez pas, je ne suis pas très loin.
En tout cas, je vous remercie tous grandement par avance, parce que là, à force d'avoir le nez dans la m...de, je n'arrive pas à une conclusion qui me semble acceptable.
Bonne lecture!

Publié par Carl64 il y a 3 ans

Help...

Publié par Carl64 il y a 3 ans

Bonjour lecteurs...
Pas d'avis sur la question? Pas de conseils non plus ?...
Merci

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Solivage pour combles perdus + chevronnage

Publié par ArnaudM56

8 réponses
6751 vues
0 like

contre chevronnage

Publié par lebois

1 réponse
2128 vues
0 like

contre chevronnage

Publié par batisseur50

11 réponses
8587 vues
0 like

avis sur solivage

Publié par babarXXL

3 réponses
1103 vues
0 like

Avis solivage

Publié par jakcoco

5 réponses
3451 vues
0 like