Aménagement intérieur Charpente Isoler Maison ossature bois

Charge plancher bois de l'étage - rénovation - isolation phonique

Publié par Galdoras il y a 5 mois

Bonjour, 


Je vous sollicite aujourd'hui car j'étudie la possibilité d'isoler phonétiquement le plancher bois qui se trouve au dessus de mon salon en vu de rénover une chambre et une salle de jeu au 1êre étage. L'objectif est de diminuer de manière importante les bruits sonores (conversation..) et d'impacts et de diminuer les craquements lorsque l'on marche.

S'agissant d'un plancher bois, je cherche à déterminer la charge que ce plancher est en mesure de supporter pour ne pas prendre de risque et que l'ensemble soit sécurisé. Pouvez-vous m'aider à calculer la charge que je peux mettre dessus svp?

Pour le détail de la structure du plancher actuel, vous trouverez ci dessous un croquis (S'agissant des grosses poutres, il s'agit de chêne).


Au dessus de ce plancher, se trouve, dans l'ordre, en partant du sol vers le plafond:

- plaques OSB 22mm clouer sur les poutres

- une ossature bois existante de largeur 50mm x 70mm hauteur entraxe 55mm, à la perpendiculaire des petites poutres.


Je souhaiterai rajouter sur cette ossature bois :

-Remplir l'ossature boise avec de la laine de roche

-Poser des plaques OSB18mm

-Poser 30mm de liege haute densite (310km/m3)

-Poser plaque de fermacell

-Poser parquet 8mm


Est ce que la structure est suffisante pour supporter cette charge? Si non, seriez vous en mesure de me préconiser une manière pour isoler ce plancher


Par avance merci


Publié par Galdoras il y a 5 mois

Simple precision: Il y a 15 poutres de dimension 80x100mm et 4 poutres de dimension 220mmx30mm

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 mois

Plusieurs choses :

1) En ce qui concerne les deux poutres d'extrémités qui ne reprennent qu'une demi-charge, pas de problème.

2) En revanche pour les deux poutres centrales, il en manque un peu, c'est-à-dire : Si le taux de flexion à 90 % est acceptable, la flèche sous charge est à L/140 au lieu de L/400 pour une poutre principale, ce qui conduit à une déformation de l'ordre de 30 à 45 mm.

3) Même problématique pour les solives en 80 x 100 avec entraxes de 400, Si le taux de flexion à 60 % est excellent, la flèche sous charge est à L/195 au lieu de L/300 pour une solive courante, ce qui conduit à une déformation de l'ordre de 9 à 14 mm.

4) Les entraxes de 400 mm ne correspondent pas tout-à-fait à un sous-multiple des dalles OSB, ce qui a pour conséquence que certaines petites rives des dalles OSB se trouvent dans le vide entre deux solives.

5) Vous dites que les dalles OSB sont clouées sur les solives. S'il est effectivement possible de clouer les dalles, faut-il que ce soit avec des pointes crantées ou torsadées et dans ce cas, la fixation doit être renforcée avec 6 vis, une à chaque angle et deux à mi-portée.

6) Tout cela montre une mise en oeuvre "approximative" et je doute que les assemblages de dalles aient été collés.

7) On ignore également le mode de pose et de fixation des solives.

En conclusion : Tous ces imperfections se cumulent pour donner les inconvénients que vous citez. Au vu des résultats de calculs, vous comprendrez que toutes charges supplémentaires vont accentuer ce phénomène.

Dans un pareil cas il faudrait éviter aux bruits d'être audibles dans le salon et donc faire un faux plafond acoustique.

Le plancher grincera toujours mais vous l'entendrez moins.

Cela étant, il faut intégrer que les poutres sont scellées dans les murs ce qui transmettra quand même une partie des bruits.

Publié par Galdoras il y a 5 mois

Merci beaucoup pour le temps que vous avez passé à calculer, à me répondre et pour vos conseils.

Je m'attendais à votre réponse et la situation m'inquiété un peu car nous ne souhaitions pas isoler par le dessous pour garder notre plafond à la française dans le salon. 


Je vous avoue ne pas avoir tout compris (c'est un jargon de spécialiste :) ) mais j'imagine qu'un fléchissement de la poutre de 45mm pour 6,5m de longueur est important et je ne prendrai pas la risque que tout s'écroule dans le cas où des personnes décident de faire la java un jour pile au milieu de ces pièces.


Nous venons d'acheter cette maison en vu de l'habiter toute notre vie (je l'espère).

 Du coup je préfères corriger les imperfections, ou plutôt, faire corriger ces imperfections par un professionnel plutôt que de me lancer à l'aveugle. La suppression/ forte diminution des craquements est un impératif pour moi, quitte à entreprendre des travaux plus important que prévu.


Compte tenu des difficultés,  je vais demander à un charpentier de venir et de me proposer une solution en espérant que mon compte en banque accepte de travailler avec lui :)


Encore merci, heureusement que vous étiez là pour me répondre

Bon fin de weekend




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 mois

S'il y a quelque chose que vous ne comprenez pas je pourrai expliquer.

NON? rassurez-vous il ne peut pas y avoir écroulement mais de l'inconfort.

Soyez vigilent sur ce que pourra vous proposer un charpentier qui n'a pas de formation en acoustique, et il ne faut pas surcharger ce plancher.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

isolation phonique d'un vieux plancher d'étage faiblare

Publié par oliviez

13 réponses
165 vues
0 like

Isolation phonique sur poutraison...

Publié par Sam74

0 réponse
45 vues
0 like

Isolation de plancher étage avec poutres apparentes

Publié par TomQ

5 réponses
239 vues
0 like

Rénovation et plancher bois

Publié par Nicolas

1 réponse
250 vues
0 like