Combles Charpente

Besoin de votre avis suite à transformation de combles et fissures

Publié par rodolphe5915 il y a 1 mois




Bonjour à tous,

J'ai fais transformé mes combles par une entreprise en Juillet 2019.

Les travaux ce sont selon moi bien déroulés et le travail était propre.

Après quelques mois une légère fissure de quelques centimètres est apparue sur un plafond de l'étage inférieur et depuis quelques jours celle-ci s'est considérablement agrandie.

De plus j'entends des légers craquements quand quelqu'un marche dans les combles et que je suis dans la chambre à l'étage inférieur.


J'ai bien évidemment prévenu l'entrepreneur qui va venir chez moi à son retour de congés mais d'ici là j'aimerai d'une part me rassurer sur le fait que le travail réalisé a bien été fait dans les règles de l'art et sur les éventuels points que je dois voir, vérifier avec lui.


Merci pour votre aide, vos conseils.


Je vous des photos du devis qui indique le procédé et des photos du travail réalisé.


Les photos sont disponibles via ce lien 




Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Ce n'est pas un devis descriptif. La transformation de combles perdus en combles HABITABLES est un travail de spécialistes et doit être OBLIGATOIREMENT soumis à des calculs.

Vous ne dites rien de l'existant, mais je note que les entraits sont renforcés avec du LVL en 38 x 200 ce qui parait insuffisant dans la plus part des cas (je ne peux pas être formel ne sachant rien des portées, entraxes et sections). Le plus souvent, on passe en 45 x 260 ou 300 selon la portée.

Je vous engage vivement et préalablement à toutes discussions, de demander expressément :

1) la note de calcul informatique qui a dimensionné cette modification.

2) les coordonnées de l'assureur de l'entreprise, le n° de SIRET et le code APE.

Il s'agit de vérifier si l'entreprise est apte à réaliser ce type de travaux et si elle est assurée pour cela.

Publié par rodolphe5915 il y a 1 mois

Bonjour et merci pour votre réponse,

voici les quelques éléments complémentaires que j’ai en ma connaissance :

- j’ai bien l’attestation de garantie décennale qui mentionne transformation et aménagement de combles

- la portée est de 8 m pour les solives qui renforce les entraits existants

- pour l’entraxe  j’en ai aucune idée à part les photos pour le moment je n’ai rien, je compte demandé les plans et du coup note de calculs de ce qui a été réalisé 

- sur les solives sont posées des lambourdes avec entraxe de 50cm

- sur le devis il est indiqué que c’est de la poutre Kerto mais quand je regarde pour moi c’est du bois de charpente classique comme on a chez Brico dépôt. Savez vous comment on peut faire la différence ou si il y en a effectivement une  svp ?

- pensez vous qu’il y a un danger réel à court moyen terme ?


merci pour votre retour et vos conseils 



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

je ne comprends pas bien, des 38 x 200 en 8 mètres, c'est effectivement possible, mais ce n'est pas la même résistance que le LVL d'une part et sans doute moins sec d'autre part. De toute façon, à mon avis insuffisant.

Je suppose que c'étaient des fermettes en "W" transformées en "A" et là il faut vraiment être hyper spécialiste pour le faire. Certainement pas plus d'une entreprise par département et en tout cas pas le premier charpentier du coin.

D'ailleurs je vous joins ce qu'écrit l'AQC (Agence Qualité Construction) à ce sujet.

Combles perdus :

Les risques d’une transformation 

> LE CONSTAT

Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.

Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...

Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.

> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES 

Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.

Défauts de renforcement

> Des éléments porteurs :

Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble

Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.

La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir

> Aux points singuliers :

Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.

Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Malfaçons diverses :

• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.

• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.

• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.

L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.

> LES POINTS SENSIBLES 

• La conception.

La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.

• Les assemblages sont fortement sollicités.

Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.

• La qualité des bois doit garantir leur tenue 

> LES CONSEILS DE PREVENTION

 • Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d';origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;

• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.

Contrôler la bonne exécution de chaque phase avant de passer à la suivante ;

• Les bois et panneaux de plancher utilisés doivent être secs et préservés des reprises d'humidité en cours de chantier. N'utiliser que des produits de qualité ;

• Veiller de très près à la bonne exécution des assemblages.  

Publié par rodolphe5915 il y a 1 mois

Merci Boisphile pour vos remarques.


En fait en regardant les photos (dispo via ce lien https://drive.google.com/drive/folders/1owZ1sjXnY_1TGm9-4V-vAmBX_jfTuh6A?usp=sharing)  que j'ai prise lors du chantier et en regardant par la trappe d'accès, j'ai pas l'impression que les poutres mises en oeuvre ne sont pas des kerto mais du bois de charpente traditionnel.


J'ai un RDV avec le responsable de l'entreprise fin août, je vais lui demander les plans de ce qui a été fait, les calculs de charge, etc...


Je vous confirme que c'est une charpente en W qui a été transformé pour la rendre aménageable, en regardant les photos vous verrez la transfo.


De ce que je comprends : 


- la section du solivage n'est pas suffisante

- le fait de simplement posé les solives sur les murs porteurs n'est pas suffisant, il faut les intégrer dans les murs

- concernant le reste du travail, hors plancher, pensez vous que le travail soit de qualité ?

- Est-ce une solution correcte de fixer le nouveau solivage sur le solivage existant qui servait au report des charges de la toiture et à porter les plafonds de l'étage inférieur ?


Concernant la partie risque, dois je m'inquiéter ?


Je pense faire appel à un expert/architecte en bâtiment pour venir contrôler et éventuellement faire un rapport pour faire corriger l'entrepreneur, en espèrant qu'il fasse le travail sans devoir me lancer dans des procédures judiciaires.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Le problème est de savoir quel était le contrat signé et quelles étaient vos exigences ? Pour parler franc, n'avez-vous pas été un peu léger sur ce coup là ? Je vous dis cela au vu du ""devis"" qui est un simple torche cul, pardonnez moi l'expression.

Publié par rodolphe5915 il y a 1 mois

Vous n’avez tort j’ai fait confiance car c’est une entreprise qui a très bonne réputation dans mon coin et qui existe de puis des années. Mais bon elle a été racheté après je ne peux pas dire les mecs bossaient proprement et à l’écoute. Le fait de voir une décennale et des explication à l’oral m’avaient rassuré. Après dans le devis il est bien indiqué combles habitables et dans les CGV il fait mention d’un travail dans les règles de l’art. Il se doit donc de respecter au minimum les DTU et le contenu du devis. 

Je pense qu’il acceptera de reprendre les travaux va juste falloir que j’exige l’implication d’un BE je pense. Mais imaginons que dans le pire des cas je m’engage dans une procédure qui dure des années, pensez vous que ce soit dangereux et que ça risque de s’effondrer par exemple  ?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Les règles de l'art sont une bouteille à encre, que sont les règles de l'art réellement ??? 

Quant aux DTU, ce sont des normes. Or, les normes ne sont pas d'application obligatoire. 

Pour les rendre obligatoire il faut faire spécifier sur le contrat signé des deux partie, le respect de la NF P03-001 qui elle est d'application obligatoire et oblige l'entreprise à respecter les NF DTU.

La seule obligation de l'entreprise est une obligation de résultat, c'est-à-dire que l'entreprise fait un descriptif que vous acceptez et signez et qu'elle s'engage à respecter. Si tel est le cas le contrat est rempli. S'il y a des désordres dans la période des dix ans l'entreprise fait jouer son assurance et cela se termine par des réparations à minima, mais la cause n'est pas recherchée, il s'agit de procédure amiable.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Fermette découpée, besoin d'avis sur renforcement

Publié par AnthonyC

5 réponses
83 vues
0 like

Madrier neuf qui fissure

Publié par Lynda

4 réponses
146 vues
0 like

avis avant aménagement de combles

Publié par bruno72

15 réponses
314 vues
0 like

Solives fissurées sur charpente neuve

Publié par renovonsmaison

2 réponses
545 vues
0 like

Questions sur poutres porteuses fissurées

Publié par johan

5 réponses
62 vues
0 like