Maison ossature bois

lisse basse interrompue?

Publié par Pascal il y a 4 mois

Bonjour, j'ai un projet de MOB pour dans 2 ans je tente de comprendre le DTU et d'oeuvrer à une conception de MOB.

Mon projet possède un soubassement 25cm en siporex sur radier. La lisse basse est un lamibois de 75x350 qui serait fixée avec deux ancrage tous les 60cm au radier par l'intermédiaire de tige filetée et scellement chimique. Ces deux boulons tiennent horizontalement  2 équerres qui se fixent en vertical dans les montants. (Et là je reprend mon souffle et je me dis que celui qui comprendra ça à la première lecture n'est pas né :) Mais c'est pas le propos )

Une fois les murs/plafond montés, je souhaite couper cette lisse au niveau des baies vitrées et seuils de porte pour faciliter leur pose , pour avoir une meilleure étanchéité et un passage de hauteur uniforme entre sol maison et terrasse.

Il ne semble rien y avoir là dessus dans le DTU 31.2 (on y lit bien qq chose sur la lisse de chainage mais pas la basse) mais l'idée me paraît pertinente car la lisse est ultra rigide et sérieusement ancrée... Pas de risque que les parties structurelles bouge

Qu'en pensez vous?


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 mois

Il faut bien comprendre que la semelle d'assise (ou semelle basse ou lisse basse) doit reprendre tous les effort de la construction et pas seulement verticaux comme beaucoup le pensent. Ce que vous nommez "soubassement" est un surbot, généralement fait pour accepter coté intérieur, une isolation, une dalle de compression et un revêtement de sol, parfois lui-même sur un complément d'isolation.

Pour pouvoir reprendre tous les efforts et en particulier les efforts horizontaux, résultantes obliques et effort de soulèvement, le surbot doit être parfaitement solidaire de la dalle et des fondations. Une pièce rapportée, ne peut pas jouer ce rôle et dans votre question, vous n'avez pas précisé le lieu précis de cette construction et l'orographie du terrain de son implantation.

La semelle d'assise (cette appellation, même si elle ne figure pas dans tous les documents, évoque bien son rôle essentiel) est donc en quelque sorte "un chaînage bas" qui assure la liaison avec les fondations et doit être réalisé comme le chaînage haut. En outre, il doit être en classe d'emploi 3b si la bande d'arase placée dessous est perforée par les fixations d'ancrage, ce qui ne peut être le cas du LVL.

Exceptionnellement la semelle d'assise peut être interrompue par exemple dans le cas d'un accès PMR. Dan ce cas, le seuil de la menuiserie de porte ou porte-fenêtre est un seuil spécial dit "seuil PMR", l'étanchéité à l'eau doit être renforcée et il doit y avoir un dispositif comme par exemple un caniveau avec grille pour recueillir les eaux de pluie et de ruissellement.

Publié par Pascal il y a 4 mois

Merci de ta réponse. C'est en Dordogne.  Donc en zone 1 pour les vents. 

Le "surbot" est bien parfaitement solidaire de la dalle par l'intermédiaire des tiges filetées que je peux aisément doubler au besoin. et la "semelle d'assise" aussi.

Les efforts de cisaillement ou de traction sont par ce biais intégralement transmis à la dalle, mais sont aussi nuls sous les baies. C'est la dalle qui réalise en fait les transmissions mécaniques du chainage bas.

Avec cette solution j'avais bien lu qqchose sur la bande d'arase. classe 3b c'est un peu comme classe 4 ? Chez Sinbpla, il propose de faire du classe 2 par trempage ou du classe 4 par autoclave, mais je ne sais pas si c'est possible sur un bois collé comme le lamibois.

Dans ce cas, quoi prendre? Je ne connais pas de classe 4 capable de faire 11m... Si c'est pour de la remontée d'humidité le long de la tige filetée, il oit bien y avoir des solutions, genre vider le tube de silicone avant vissage, non?

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 mois

1) NON, vous ne pouvez pas affirmer que le surbot est solidaire de la dalle via des tiges filetées. Les ferraillage de la dalle doit remonter dans le surbot en béton coffré, si non vous ne pourrez pas le justifier.

De plus vous ne précisez pas le lieu précis dans un Département soumis à sismicité.

2) Non, vous ne pouvez pas dire que les efforts sont nul au droit des baies, pour preuve, toutes les ouverture doivent présenter des doubles ou triple montants ancrés dans le dalle.

3) Vous confondez bande d'arase et semelle d'assise.

4) Non tout ce qui est collé avec une colle structurelle ne peut pas passer en autoclave.

5) Quand on dit continu, c'est une image, cette continuité est assurée si par exemple l'aboutage de fait au milieu d'un panneau de mur par sa lisse basse.

6) Pourquoi une semelle d'assise en 350 mm de large ?

Publié par Pascal il y a 4 mois

1) C'est une idée, je vais partir là dessus: le soubassement en béton coffré lié au radier.

Sismicité? A Périgueux? Pas la peine d'en parler, c'est plus que faible.. Le passage d'un camion en bord de route a plus d'effet... en 50 ans, ma belle famille n'a jamais rien ressenti à ce sujet.

2) Comme ça, ça sera directement ancré dans le "surbot" en béton.

3) Non, je ne confond pas: si la bande d'arase est trouée, ça conditionne la lisse basse ou en reprenant tes termes "semelle d'assise". Je pense qu'une bande d'arase bien bituminée avec des tiges filetées enduites de silicone dans leur partie haute permettra d'éviter toute remontée d'humidité le long de la tige filetée et de se passer de 3b car la lisse, elle est hors d'eau même temporaire.

4) Oui j'en suis convaincu.. Donc quoi prendre? Y'a pas d'autre choix visible... 

5) Pas très claire ta phrase... Tu veux dire abouter deux morceaux de lisse basse? Ben si on peut faire ça, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas l'interrompre...

6) ça sera peut-être du 300. ça passe aussi en isolation. Parceque les murs sont basés sur des poutres en I de 350 (ou de 300) La lisse doit être de largeur égale ou supérieure à celle du mur.


J'en retire l'idée du soubassement en béton armé coffré.  C'est pas ce qu'il y a de mieux question thermique... Reste le prix. (à creuser).

J'en retire aussi que la construction bois strictement selon le DTU, c'est galère. Me demande bien si je vais pas passer sur de la monomur. Ce sera plus simple.


Y'a aussi la question des 4.8m de mur mini en contreventement...  Rien que ça c'est la mouise pour des baies vitrées...






Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 mois

Le département ayant été déclaré totalement termité par l'arrêté préfectoral N°010803 du 12 juin 2001 modifié par l'arrêté préfectoral N°011429 du 11 septembre 2001, et prévoyant une ossature en poutre "I", la messe est dite !!! Et puis il faut pouvoir justifier la fixation de pied et tête de poutre sur lisse basse.  

Publié par Pascal il y a 4 mois

Ben voyons... Plus d'utilisation de bois sur la moitié de la France si on commence ainsi. et les poulaillers en béton armé. 

Y'a des produits et des protections adaptés. A projeter lors de la construction et des espèces de bandes plastiques préventives à mettre au pied de la maison.... je sais pas trop comment ça fonctionne.


Quant à la fixation C'est simplement une fixation par équerre avec la lisse qui joue le rôle de rondelle :)  Je pense que le premier BE venu est capable de  montrer sa pertinence, surtout qu'il y a aussi 4 vis ou clous croisés, donc une fixation classiques en plus.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 4 mois

Il faut une double protection, un film barrière physico-chimique en fond de fouille et raccordé à celui de la dalle et TOUS LES BOIS ET PANNEAUX DERIVES DU BOIS utilisés en structure, traités anti termite. Le traitement spécifique est réalisé en fabrication, les poutre en "I" ne peuvent donc pas être traitées. Les traitements passés manuellement ne sont efficaces qu'un temps limité et doivent être régulièrement refaits, ce qui exclue les applications structurelles qui ne sont pas accessible après la construction. De plus, les coupes et  assemblages ne seraient pas traités.

Je précise quand même, puisque vous ne semblez pas au courant, qu'il ne s'agit pas d'une norme, mais d'une réglementation, donc de la loi et donc d'application OBLIGATOIRE et dont seul le maître d'ouvrage est responsable, désolé.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Pose de solives sur lisse basse

Publié par Julius

1 réponse
0 vue
0 like

Fixation des murs sur lisse d'ancrage

Publié par Polux62

5 réponses
69 vues
0 like

Fixation lisse d'assise et solives de rive

Publié par Vicolaships

1 réponse
62 vues
0 like

Autoconstruction maison bois .

Publié par Seb49160

6 réponses
150 vues
0 like