Parquets Combles

Réparation d'un plancher ancien

Publié par Lo131 il y a 1 mois

Bonjour,


je viens de mettre a nu les planchers des combles aménagés d'une maison que je rénove (en pierre, année 1900, RdC + 1er étage + combles aménagés).


Il s'agit de lames de planchers en chêne cloués sur solives de bois résineux maçonnées dans le mur en pierre.

- section des solives   75mm x 215mm

- appui des solives sur le mur   75mm x 250mm

- entraxe   98cm

- porté   4m75


Ce solivage me pose plusieurs problèmes:

- Il est abîmé (de nombreux abouts très abîmés et certaines solives ont été attaquées par les insectes).

- Il parait sous dimensionné

- l'entraxe est beaucoup plus important que ce que je vois passer dans les abaques ou dans les autres posts.


Avant tout calcul, c'est surtout cette question d'entraxe qui me préoccupe aujourd'hui. Car j'ai l'impression que si je résous le problème de dimensionnement des solives (soit je les renforce, soit je les remplace) en gardant un entraxe de 98 cm je ne vais rien pouvoir poser dessus. Si j'ai bien compris les ressources de ce site, avec un tel entraxe les épaisseurs de lames de plancher ou de panneaux OSB que je pourrais poser sur les solives ne sont plus raisonnables, est ce exact?


Même passer par des lambourdes, si j'en crois le paragraphe 5.3.5.2 ci-joint, ne semble pas réalisable. Ne me resterait alors que la solution d'augmenter le nombre de solives.


Mon raisonnement vous parait-il correct?

Merci d'avance



5.3.5.2 dimensions et écartement des lambourdes
Épaisseurs
Les épaisseurs indiquées dans le CGM peuvent être exceptionnellement réduites jusqu'à 20 mm si les lambourdes reposent sur
toute leur longueur, sans calage.
NOTE
Correspondance généralement admise entre l'épaisseur minimale des lambourdes et la distance entre leurs supports (cales,
solives, murets ...) pour les lambourdes de largeur 80 mm en bois :
· support continu : lambourdes de 20 mm,
· supports espacés de 35 cm : lambourdes de 25 mm,
· supports espacés de 45 cm : lambourdes de 32 mm,
· supports espacés de 60 cm : lambourdes de 52 mm.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

La solution serait donc de refaire à neuf :

Pose de muralière en LVL Kerto"S" 63 x 225 fixées par corbeaux métalliques scellés aux emplacements actuels des solives.

Solives de portée 4624 - Entraxes 500 - Section 75 x 225 - Réactions aux appuis 240 kg - f=L/370.

Fixation par sabots métalliques SAE 380-76-2 en clouage partiel - 12 pointes CNA 4 x 50 sur porteur (muralière) et 6 sur porté (solive).

Dalles OSB 3 en 2500 x 675 x 22 mm.

Publié par Lo131 il y a 1 mois

Clair, net, précis. Merci

Publié par Lo131 il y a 14 jours

Bonjour Boisphile,


je vais commencer la rénovation de mon plancher, donc solives 75 x 225 et 500 d'entraxe.


Par contre j'hesite toujours pour la mise en œuvre, je préférerai sceller ces solives dans mon mur (dont les problèmes d'humidité ont par ailleurs été réglés). C'est fastidieux mais je dois de toute façon déposer bon nombre de pierres pour changer mes linteaux de portes et de fenêtres.


Avez-vous un avis sur la question, a savoir cette solution, bien mise en œuvre, est-elle aussi acceptable que de passer par une muraliere ? 


Pour la bonne mise en œuvre, les points a respecter que j'ai en tête sont:

- Une profondeur d'appui correcte, j'aurai 17.5 cm

- Protection des appuis par un feutre ou produits bitumineux (vu sur ce site)

- J'oublie quelque chose ?


Merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 14 jours

Vous faites comme vous l'entendez, mais en rénovation, la solution muralière est bien plus confortable.
Il suffit de sceller deux corbeaux (le second et l'avant dernier bien de niveau) lorsque ls scellements sont sec (ciment prompt) vous posez la muralière dessus, puis vous maintenez les autres corbeaux en place avec de serre-joints et il ne vous reste plus qu'à combler les scellements. La pose de sabots cloués est facile.

Si non un scellement de grand maximum 75 à 100 mm, sachant que pour scelle 75 mm vous êtes obligé de creuser au moins 150 mm le trous d'en face et de ménager un dégagement. 

Publié par Lo131 il y a 10 jours

Merci encore une fois pour la réponse et les précieux conseils.


Je crois que je m'étais faite une fausse conception de la pose d'une muralière, je pensais qu'en plus de reposer sur des corbeaux il fallait la boulonner (avec manchon) dans le mur. Or a vous lire et a relire la section "Plancher" du blog, je comprends que non. Ce sont les solives qui, une fois installées, vont maintenir les deux muralières plaquées contres les murs, est ce que c'est bien ça ?


Si c'est bien ça effectivement c'est une solution beaucoup plus confortable. Quizz du dimensionnement des corbeaux : J'ai lu une de vos réponses qui semblerait correspondre a ma situation: 

La meilleure solution est donc de sceller des corbeaux métalliques, type tube carré en 40 x 40 tous les 800 mm.

Faites un trous de D.5.5 à 30 mm de l'une des extrémités du tube et un trait de scie en croix sur 2 ou 3 centimètres à l'autre extrémité et écartez pour formez des queues de capes.

Il est facile de sceller de niveau les deux corbeaux d'extrémité.

Pendant le séchage, préparez les trous des autres corbeaux.

Posez bien de niveau la muralière sur les deux corbeaux en place après avoir protégé la face contre le mur par un produit bitumineux..

Fixez avec des vis de 5 x 100 tous les corbeaux, ainsi, vous serez certain qu'ils seront tous de niveau et alignés, il ne restera plus qu'à comblez les trous avec un mélange de chaux, sable et ciment.

Attendez plusieurs jours avant de poser le solivage.


Le deuxième point qui m’embêtait, c'est que je ne me voyais pas manipuler et faire entrer une muralière de 10m (c'est la longueur de ma maison). Est-il possible de poser deux muralières de 5m a la suite, quitte a décaler le sabot qui tomberait a la jonction de quelques centimètres a gauche ou a droite pour ne pas qu'il soit a cheval entre deux muralières ?

Merci Boisphile et bon week end a tous


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 10 jours

Vous pouvez avoir une muralière en 2 ou 3 longueurs, pas de problème et les différent "morceaux" de longueurs différentes de telles sorte que si vous préparez bien votre répartition des sabots, vous pouvez faire en sorte de ne pas "tomber" sur une jonction. Vous n'êtes pas non plus obligé de poser les corbeaux aux extrémités des muralières, une quinzaine de centimètre est préférable. Le temps perdu en préparation, en jouant sur ces paramètres avant de commencer, sera très largement récupéré à la mise en œuvre.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Réparation ou remplacement lame de parquet ancien

Publié par ROMCM

0 réponse
151 vues
0 like

Réparation panne sablière

Publié par Antho62100

1 réponse
0 vue
0 like

Plancher maison ancienne

Publié par DYK

6 réponses
123 vues
0 like

[Plancher ancien] Votre avis sur ce plancher attaqué

Publié par Germ1

1 réponse
35 vues
0 like

Trémie escalier ancien plancher

Publié par Drn

2 réponses
0 vue
0 like