Combles Aménagement intérieur Maison ossature bois

Avis plancher immeuble ancien

Publié par Dragou il y a 5 jours

Bonjour à tous,


Je me permets de poster sur ce forum pour avoir votre avis concernant l'état d'un plancher bois dans un appartement que ma compagne et moi venons d'acheter sur Paris.


Il s'agit d'un appartement situé au 6eme et avant dernier étage d'un immeuble construit en 1785 (ossature bois et plâtre). La toiture commence à notre étage et nous disposons de chiens assis. Au moment des premières visites de l'immeuble nous avions constaté que sols et plafonds avaient pas mal bougé avec le temps avec en particulier le plancher de notre étage qui présente un affaissement de 11 cm au centre de la pièce. Nous avions alors demandé à l'agence de solliciter un ingénieur BET afin d'évaluer la solidité de la structure. Après sondage du sol de notre étage constitué de tomettes de 2cm disposées sur un mélange de plâtre et de chaux (environ 7cm d'épaisseur) et analyse des solives apparentes de l'appartement du dessous l'état du plancher a été classé comme tout à fait rassurant et la flexion comme normale pour un immeuble de cet âge.


L'état général de l'appartement qui dispose d'une pièce de 5m sur 5m était mauvais avec pas mal de travaux à prévoir et nous sommes en train d'effectuer les travaux de démolition des cloisons dans l'idée de de créer un grand salon. Nous avons également cassé le "faux plafond" constitué d'une couche de 5 à 7 cm de plâtre projeté sur un lattis cloués aux solives permettant de mettre au jour les poutres qui ont l'air d'être plutôt en bon état et que nous comptons rénover. 


Le solivage est constitué de douze solives longues d'environ 3,50m, d'une hauteur de 15 cm chacune et larges de 7 à 9 cm selon les solives.

Les solives sont espacées de 25 à 27 cm et reposent d'un côté sur un mur porteur et sont enchâssées de l'autre côté dans une solive d'enchevêtrure (un peu moins de 5 mètres de long, 15 cm de haut et 22 cm de large)

Cette dernière est elle même enchâssée à chacune de ses extrémités dans une solive d'enchevêtrure boiteuse (4,0 mètres de long), parallèle à l'axe des douze solives et reposant d'un coté sur le même mur porteur que les douze solives et de l'autre dans une poutre maitresse (5 mètres de long, 20 cm de haut et 20 de large) qui elle prend appui sur deux murs porteurs perpendiculaires à celui sur lequel prennent appui les douze solives. 


La solive d'enchevêtrure dans laquelle sont enchâssées les douze solives présente une flexion que j'ai évalué à 4,5 - 5 cm (difficile d'être plus precis sans matériel adapté). Les deux solives d'enchevêtrure boiteuses sont parfaitement droites ainsi que la poutre maitresse.


Voici des photos pour mieux vous représenter la disposition et l'état du bois : 


 


Au dessus de chez nous se trouve une chambre de bonne de 12 m2 avec sol identique au notre avant travaux, donc 7cm d'un mélange chaux / plâtre sur lequel sont disposés de grandes tomette de 2 cm d'épaisseur.


J'arrive enfin aux questions posées :

- Que pensez vous de l'état des solives et en particulier de la solive d'enchevêtrure recevant les douze solives. Une flexion de 5 cm est elle acceptable pour une poutre de cette dimension ?

- Sur les photos vous pouvez voir quelques cloisons non détruites car nous craignions le fait qu'elles soient devenues semies porteuses avec le temps ... Ces cloisons ont a priori été construites bien après le plafond car les éléments de menuiserie sont appliqués non pas directement sur les solives mais sur la couche de 7 cm de plâtre qui les recouvrait. Y a t-il un risque à les démolir sachant que ces cloisons (semies porteuses ou pas), sont placées à un mètre du mur porteur (donc relativement proches de celui ci) mais à 2m,50 de la solive d'enchevêtrure présentant une flexion de 5 cm ?


Nous comptons demander avis auprès d'un ingénieur BET mais nous souhaitons également avoir des avis extérieurs.


Merci d'avance 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 jours

Il est très difficile de faire un diagnostic sans voir sur place.

Liminairement, ce qui peut être dit, c'est que vous êtes dans un immeuble en copropriété, ancien de surcroît.

Dans un tel immeuble, les murs extérieurs, de refends ainsi que les planchers sont par définition "parties communes".

En cela, la mobilisation de l'agence et d'un pseudo BET n'était bien sûr pas la bonne solution voire inutile ou pour le moins inopérant, seul le syndic de l'immeuble dispose de l'autorité pour faire mener des investigations officielles.

Il convenait donc de signer un compromis de vente sous réserve d'obtenir une autorisation de modification par le syndic et l'assemblée générale des copropriétaires de l'immeuble.

Toute action visant à modifier ces éléments participant à la structure, doit faire l'objet d'une demande écrite auprès du syndic de l'immeuble qui dépêchera un architecte ou un BE structure qui autorisera ou non les modifications en prescrivant la manière d'opérer, ce qui dans la plus part des cas devront être réalisées par une entreprise spécialisée et surtout assurée pour ce faire.

Il y a eu des précédents dramatiques à Paris dans des situations similaires.

Je me rappelle en particulier d'un plancher qui c'est effondré à l'étage inférieur qui lui-même s'est en partie effondré. Évacuation de l'immeuble, relogement des habitants pendant plusieurs mois le temps de renforcer tous les étage par des structures métalliques. Je n'ose pas penser au coût global de l'opération pour le responsable ou l'assureur du responsable.

Hors au vu des photos produites, il y a fort à parier que des cloisons que l'on dit aujourd'hui non porteuses par définition, l'étaient bel et bien à l'époque, même à base de plâtre et de mâchefert, surtout lorsqu'elles sont parallèle et sous une solive ou poutre principale.

En Résumé, ne ne saurais trop vous conseiller de tenter une régularisation avant d'en arriver à une catastrophe.

Publié par Dragou il y a 5 jours

Bonsoir,


Merci pour votre réponse.


Je tiens à vous préciser que l'agence par laquelle nous avons acheté le bien est également gestionnaire de copropriété de l'immeuble et c'est à ce titre qu'elle a sollicité un ingénieur BET pour étudier la structure du plancher inférieur.


Par ailleurs nous n'avons à ce jour détruit aucune cloison suspecte d'être semie porteuse. Les seules cloisons ayant été démontée sont des cloisons bois, creuses, qui ne portaient aucunement la structure du dessus. 


Notre situation n'est donc pas en irrégularité je vous rassure et nous préférons justement prendre notre temps et nous poser certaines questions en demandant de multiples avis.


L'ingénieur BET nous avait dit que le seul moyen d'étudier le plancher supérieur et ses rapports avec les murs potentiellement semis porteurs était de mettre le solivage à nu, chose faite. 


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 jours

Très bien pour l'implication du gestionnaire, mais j'ai préféré l'avertissement car neuf fois sur dix cela échappe aux personnes.

J'ai quand même bien noté ce que vous avez écrit : nous sommes en train d'effectuer les travaux de démolition des cloisons 

Concernant la solive en question, il est évident que 4.5 à 5 cm de déformation n'est pas normal mais avec une hauteur de 15 cm pour une portée de près de 5 mètres c'est du coup parfaitement normal.

C'est ce qui me fait dire que ce format de 150 x 220 posé à plat n'est pas dans la logique des poutres principales.

La flèche d'une poutre est inversement proportionnelle au cube de sa hauteur.

Par exemple, prenons pour hypothèse votre poutre en classe de bois C30 - Portée 5 mètres - Bande de chargement 1m75, - Charges 120 kg/m² de charges permanentes et 120 temporaires.

Pour un même format de 150 x 220 :

1) Si la poutre est posée à plat H 150 x L 220 - Taux de flexion 128 % - Flèche L/ 70 - Déformation de 48 à 74 mm.

2) Si la poutre est posée à chant H 220 x L 150 - Taux de flexion 87 % - Flèche L/ 140 - Déformation de 23 à 35 mm.

A mon sens il vous faudrait faire revenir le BET pour contrôler l'état des bois et des assemblages, impossible sur simple photos.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

TOIT PLAT AVIS SUR CHOIX TECHNIQUE

Publié par buzz29

12 réponses
103 vues
0 like

Maison ancienne et rénovation combles aménagés en R +2

Publié par sweeny

5 réponses
30 vues
0 like

Plancher garage

Publié par GS

0 réponse
32 vues
0 like

Résistance plancher

Publié par Batmat72

7 réponses
50 vues
0 like

Plancher Bois

Publié par asonwawan

2 réponses
89 vues
0 like