Stockage parquet et lambourdes

Publié par annette1 il y a 5 ans

Bonjour,

Nous avons acheté le parquet massif pour notre étage (22mm). C'est du parquet en sapin déclassé que nous avons trouvé chez un discount matériaux (elles sont 100 fois plus jolies que ce que nous avons pu voir ailleurs!). Pour le transport le paquet a été déballé (les lames font 4,5m de long!), mais elles ne seront pas posé tout de suite. Le parquet est bien sec 8% (contrôlé avec un hygromètre avant l'achat!) mais un voisin nous conseil de sangler les lames pour qu'elle ne vrillent pas, qu'est ce que vous en pensez?

Nous prévoyons de le poser sur lambourdes libres. L'entraxe des solives varie entre 40 et 50cm. En regardant un peu sur internet nous sommes arrivé à la conclusion qu'il nous faudrait des lambourdes de 32x100 avec un entraxe de 45cm c'est bien ça?
Si nous achetons les lambourdes plus tôt quelles conditions de stockage? faut il aussi les sangler pour éviter qu'elles ne se déforment?

merci pour vos conseils.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Les humidités d'équilibre devraient évoquer quelque chose pour vous, car c'est essentiel.
Le parque ne restera pas à 8% si vous avez 65% d'humidité là où il est stocké.
Il convient donc de l'empiler correctement et effectivement de le sangler tous les 1 mètre.
Pour les lambourdes, la réponse est non, mauvaise pioche, l'entraxe des support étant de 50 cm leur section doit être d'au moins 40x80mm.
Je vous conseille du 38 x 100 qui est standard. Stockage idem parquet.

Publié par annette1 il y a 5 ans

Merci pour la réponse, je pensais que le bois se déformait surtout en séchant, je ne pensais qu'il le faisait aussi en se réhydratant.
Par contre pour la dimension je ne comprends pas trop : la DTU parle pour un espacement entre support entre 0,35 et 0,45 d'une épaisseur de lambourde de 32. Si mon entraxe est de 50, ma solive faisant 8cm, j'ai bien un espacement entre support de 42cm...

Publié par annette1 il y a 5 ans

Bonjour,

Nous avançons sur notre projet et somme effectivement parti sur des 38x100. Cependant en regardant la DTU il y a un point que l'on ne comprends pas trop et nous ne savons pas si cela nous concerne ou pas:
"Les lambourdes flottantes calées doivent avoir une longueur minimale de 1,50 m avec les saignées nécessaires.
Les lambourdes en bois dur doivent comporter, surtout quand elles sont longues, des saignées transversales faites à la scie en contreparement et ayant une hauteur minimale de la moitié de l'épaisseur des lambourdes. Si les lambourdes ne sont pas supportées sur toute la longueur, il doit être prévu une cale au droit de chaque saignée."

Les saignées sont elles nécessaire ou uniquement pour des bois dur? (nous auront des lambourdes en pin je ne sais pas si cela est considérer comme un bois dur...). A partir de quelle longueur ces saignées sont elles nécessaires? Elles doivent être faites tous les combien? Une entaille de la moitié de leur hauteur, soit 19mm pas de problème, de façon transversale cela signifie en biais? Une cale au droit de chaque saignée, cela signifie que la saignée doit coïncider avec une solive? (ce qui me semble logique)

Merci de vos conseils, la DTU n'est pas très claire :-(

Publié par annette1 il y a 5 ans

Personne n'a d'avis sur la question????

Publié par oliv1 il y a 5 ans

Bonjour,

j'avoue que ce passage n'est très clair. je me pose aussi ce genre de question;
Boisphil reformule sur son blog de la manière suivante :
 "Les lambourdes posées sur support continu ne doivent pas présenter une longueur inférieure à 0m75 et en moyenne elle doit être supérieure à 1 mètre. Les lambourdes sur supports (au moins trois) doivent mesurer au moins 1m50 et présenter en contre-parement des traits de scie transversaux d'une profondeur correspondant à la moitié de l'épaisseur de la lambourde. Les traits de scie doivent obligatoirement correspondre et reposer sur un support. "

Dans votre cas, lambourdes sur support, >>> il faut les saignées correspondant à  l'axe de chaque solive.
Dans le cas d'un support continu >>> pas de saignée.

Je le comprend ainsi, Boisphil, s'il passe par là pourra confirmer ou corriger ...

Publié par annette1 il y a 5 ans

Autant je peux comprendre des saignées pour que le bois puisse se "dilater" sans trop de soucis, autant une saignée au dessus de chaque solive je me demande si ça ne nuira pas à la solidité du plancher...

Publié par annette1 il y a 5 ans

Pas d'autre avis?

Publié par annette1 il y a 5 ans

Petit up si quelqu'un a un avis sur ce qui est mentionné dans la DTU

Publié par annette1 il y a 5 ans

Toujours rien??

Publié par annette1 il y a 5 ans

Bonjour,

Nous avons besoin d'aide, nous devons commencer les parquets dans quelques jours et la démarche signalée dans la DTU n'est pas clair du tout:


"Les lambourdes flottantes calées doivent avoir une longueur minimale de 1,50 m avec les saignées nécessaires.
Les lambourdes en bois dur doivent comporter, surtout quand elles sont longues, des saignées transversales faites à la scie en contreparement et ayant une hauteur minimale de la moitié de l'épaisseur des lambourdes. Si les lambourdes ne sont pas supportées sur toute la longueur, il doit être prévu une cale au droit de chaque saignée."

Les saignées sont elles nécessaire ou uniquement pour des bois dur? (nous auront des lambourdes en pin je ne sais pas si cela est considérer comme un bois dur...). A partir de quelle longueur ces saignées sont elles nécessaires? Elles doivent être faites tous les combien? Une entaille de la moitié de leur hauteur, soit 19mm pas de problème, de façon transversale cela signifie en biais? Une cale au droit de chaque saignée, cela signifie que la saignée doit coïncider avec une solive? (ce qui me semble logique)


Comme cité précédemment par oliv1, boisphile reformule le même passage ainsi:

Les lambourdes posées sur support continu ne doivent pas présenter une longueur inférieure à 0m75 et en moyenne elle doit être supérieure à 1 mètre. Les lambourdes sur supports (au moins trois) doivent mesurer au moins 1m50 et présenter en contre-parement des traits de scie transversaux d'une profondeur correspondant à la moitié de l'épaisseur de la lambourde. Les traits de scie doivent obligatoirement correspondre et reposer sur un support. 


Mon beau père nous a jeté un doute cet après-midi: il nous dit que la pose sur lambourde flottante est impossible, car les lambourdes risquent de vriller avec les changements d'humidité et de températures, car elles sont posées sur le "petit coté". Il nous garantie qu'au final c'est tout notre parquet qui risque de bouger avec les lambourdes... du coup pour lui il faut visser les lambourdes pour les contraindre à respecter la planéité des solives. Pour étayer son argumentation il nous montre notre tas de lambourdes dont certaines sont déjà vrillées.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Oui, normalement les lambourdes sont en feuillu dur.

Si vous avez choisi le Pin, c'est OK à condition qu'il soit bien sec, c'est-à-dire entre 12 et 14% réellement mesuré à l'humidimètre à pointes pour une atmosphère d'environ 65 à 70% et 19 - 20°.

En bois tendre les saignées ne sont pas nécessaires.

Oui, lorsqu'il y a saignée (pour couper le fil du bois) il faut qu'elle soit sur un support.

Je n'ai rien à reformuler, c'est le texte du DTU et il est très clair.

Ah ! non, la lambourde est posée à plat, le beau-père doit revoir sa copie !!!

Si elles sont déjà vrillées, c'est que vous avez pris du bois pas sec et sans doute mal stocké, peut-être de la qualité charpente et non pas menuiserie.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

stockage parquet

Publié par gb2

1 réponse
1339 vues
0 like

stockage parquet

Publié par tvx

3 réponses
1818 vues
0 like

Stockage parquet ancien

Publié par polleen

1 réponse
677 vues
0 like

Stockage parquet avant collage

Publié par mgo

4 réponses
862 vues
0 like

stockage parquet pin 22mm

Publié par BertrandR

1 réponse
2105 vues
0 like