résistance vieux plancher bois

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonjour,

nous réhabilitons actuellement une vielle maison en granit
Le propriétaire précédent avait (par simplicité) recouvert les anciens parquets (quelque peu abîmés par endroits)avec des dalles d'agglo... Nous souhaitons utiliser à l'étage des enfants du linoléum naturel en lame clipsables d'environ 9kg/m².
Les solives sont de section 20 x 20, de longueur 8m (soutenus au milieu par une grosse poutre longitudinale d'au moins 40 par 40 (je n'ai pas encore mesuré avec précision) L'entraxe n'est pas régulier, mais d'environ 55 à 60 cm.
La question que nous nous posons est la suivante: "Le plancher peut-il supporter une couche de linoleum en plus de la couche d'agglo? ou bien faut-il absolument retirer l'agglo (ce qui est contraignant mais pas impossible)

merci de nous faire partager votre avis sur la question

PS: désolé si ce sujet a déjà été débattu

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Il faudrait donner la composition précise de ce plancher, en commençant par le plafond en-dessous et surtout confirmer les sections, (Poutre et solives) portées et entraxes (ou espacements, mais à préciser) précis, parce que le temps manque pour refaire des calculs trois fois ………..

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonjour Boisphile et bonjour à tous,

merci de m'avoir répondu si vite.
Désolé pour le manque de précision. Voilà le détail précis après mesure in situ :
Les solives sont de section 20 x 16 (ou 20 x 17), elles ont une portée de 8 m et sont soutenues à 3,60 / 4,40 par une poutre transversale de section 28 x 22 de 9 m de long.
L'entraxe moyen est de 0,72 cm (l'espacement moyen entre les poutre est de 0,55cm)

Voilà,
j'espère que je n'ai rien oublié dans les mesures

merci beaucoup pour votre aide

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

(re)bonjour,
j'ai oublié de préciser la nature du plancher (qui sert de plafond). Il s'agit d'un vieux plancher résineux de 30mm d'épaisseur.

désolé pour l'oubli

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Je pense que vous avez omis quelque chose, une poutre centrale de 28 x 22 de 9 mètres ne peut pas porter la bande de chargement de 4 mètres d'un plancher, ce n'est pas possible ……………..

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonjour,

je vais reprendre les mesures de la poutre centrale, mais il me semble que les mesures sont correctes. Je vous communique cela demain

merci

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonjour,

je confirme les mesures (la poutre centrale fait par endroit 29 x 24)
Apparemment bon nombre de plancher sont ainsi conçu dans les environs...
La maison est vieille de près de 150 ans. Le plancher des combles accueillait les récoltes de grains et devait porter un poids important.
Je constate une flèche d'environ 12 cm au centre de cette poutre centrale. cela est-il problématique (hormis le défaut de planéité) en terme de résistance?

Biophile, pourquoi pensez-vous que ce n'est pas possible? Est-ce pour une question de solidité ou de résistance?

merci de vos conseils

Publié par poteau-feu1 il y a 5 ans

Bonjour,
Quelqu'un a-t-il une idée sur la question?

merci

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonsoir,

J'ai essayé de calculer les charges admissibles en fonction de la section et de la portée des solives...

D'après mes calculs, (linoleum naturel à clipser (9daN/m²) + dalles d'agglo (12daN/m²) + Placo plafond BA10( 9daN/m²) + Solivage (~ 48 daN/m²) + Parquet bois 30mm (24 daN/m²) + Surcharges d'exploitation (150 daN/m²) + Cloison légères (15 daN/m²) ) = une charge totale de 270 daN/m²
Si on prend une bande de chargement moyenne de 0,72
j'obtiens une charge de : 270 x 0,72 = 194,4 daN/m

mes longueurs de solives sont 4,40 et 3,60 de part et d'autre de la poutre centrale les soutenant, j'obtiens donc :

194,4 x 4,4 = 855 daN ou 194,4 x 3,6 = 700 daN

d'après les abaques dont je dispose, j'ai trouvé une charge admissible de 876 daN

Donc 876 >855, ça devrait être bon...?

Le calcul est-il correcte selon vous?
Il se pose l'interrogation de la résistance de cette poutre centrale. Sa section est-elle suffisante? La méthode de calcul est-elle similaire dans le cas de solives soutenues par une grosse poutre?
Charger le plancher jusqu'à sa limite est-il banal et raisonnable ou peu prudent?

Merci de me faire partager vos avis

Publié par ohasar il y a 5 ans

Bonjour, je n'ai pas d'expertise à vous donner je n'en suis pas capable, mais je m'exprime en simple lecteur assidu de ce forum ... donc votre projet serait de rajouter du poids sur une poutre manifestement largement sous dimensionnée puisqu'accusant une flèche de 12 cm ?? comment voulez vous que ce soit jouable ? avec une bande de chargement de 4m pour une portée de 9 mètres sans apuui intermédiaire il doit falloir un truc genre tronc d'arbre....
Peut être avez vous la possibilité d'étayer cette poutre centrale ?
Cordialement

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Non, le calcul n'est pas correct, si je reprends votre raisonnement, c'est 194.4 x 4 (longueur de solives 8m/2) = 778 kg pour des entraxes des 72 soit 778/0.72 = 1080, ce qui est assez proche de mon second calcul, c'est-à-dire avec des solives séparées.

Un plancher courant d'habitation c'est 120 kg/m² de charges permanentes et 120 de temporaire.
Une solive de 8 mètres de section 200 x 160 avec entraxes de 720 sur trois appuis (ce que vous ne pouvez pas obtenir avec des abaques) appui à 3600 cela donne les résultats suivants : Flèche relative 1/700 - réactions aux appuis - 230 - 935 - 325
La réaction de l'appui intermédiaire est de 935 kg pour des entraxes de 720 soit une charge de 935/0.72 = 1300kg/ml.
Une poutre de 9 mètres avec une section de 280 x 220 et une charge au ml de 1300kg, donne les résultats suivants : Flèche relative 1/23 -
Taux de flexion 450 % - Cisaillement 120% - Déformation sous charges dépassant les 250mm - réactions aux appuis - 5970 kg.

Si les solives ne sont pas d'une seule longueur de 8 mètres, mais en deux parties, dans ce cas la réaction des appuis sur la poutre intermédiaire est moindre puisque chaque solive répartit sa charge à égalité soit 25% sur les murs et 50% sur la poutre intermédiaire au lieu de 63%, mais cela ne change pas grand-chose au résultat final : : Flèche relative 1/27 - Taux de flexion 367 % - Cisaillement 97% - Déformation sous charges dépassant les 210mm - réactions aux appuis - 4890 kg. (4890 x 2 /9 = 1087 kG/ml)

En tout état de cause 125% d la charge admissible de l'abaque, dont on ne sait pas sur quel critère est basé le calcul, classe du bois, résistance ou déformation, pas plus que la répartition des charges et les durées de ces charges et on ne sais pas non plus si ce sont des contraintes caractéristiques ou des contraintes admissibles ce qui fait beaucoup d'inconnues.

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans


Bonjour,

merci pour vos commentaires... Je me rallie à votre raisonnement et au bon sens...
Les dalles d'agglo vont "disparaître" rapidement... Je pourrai peut-être récupérer le plancher selon son état... Nous aurons bientôt la surprise.
Je pense tout de même recouvrir ce plancher avec le linoleum naturel que nous avions déjà acheté (un lot à prix cassé) pour l'étage des enfants (pas de plaque de plâtre au plafond de l'étage du dessous pour "alléger").
Boisphile, je vous suis très reconnaissant pour le temps consacré à l'étude de mon problème et je salue la précision des calculs. J'ai appris des choses très intéressantes, en particulier la répartition du report de charges sur la poutre centrale. Je ne peux malheureusement pas les comprendre toutes dans leur intégralité car certaines notions me sont étrangères (je ne les ai pas retrouvées dans le lexique (très utile par ailleurs et que je vais imprimer avec votre permission)) et notamment la "réaction aux appuis" ou la "déformation sous charge" ou encore l'implication concrète du "cisaillement"...

Ce qui est trompeur, c'est que ça "a l'air" solide "à vue d'oeil"... Heureusement, parfois, l'expérience de certains évitent à d'autre de commettre trop d'erreurs...

Merci beaucoup pour votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 5 ans

Je vous explique simplement ………
1) Réaction aux appuis : Imaginons une solive de 4 mètres, avec des entraxes de 50 cm et qui supporte une charge de 240kg /m².
Cette solive va donc supporter 240 x 05 = 120 kg/ml, (vous l'avez décrit) x 4m = 480 kg. Comme elle est posée sur deux appuis, chacun reprendra 240 kg et c'est ce qu'on appelle la réaction aux appuis, parce que physiquement, il y a une force de bas en haut, de cette même valeur, qui s'oppose à la charge de haut en bas de la solive et qui équilibre le tout, d'où le terme "réaction".

2) Si cette même solive avec le même entraxe et la même charge, est posée sur trois appuis dont 1 est au milieu, l'appui milieu va reprendre 63% (environ) de la charge de la solive soit en gros 300kg et les deux appuis d'extrémités 480 - 300 = 180/2 = 90kg

3) Si cette même solive avec le même entraxe et la même charge, est posée sur quatre appuis répartis également, les 2 appuis milieu reprendront 73% (environ) de la charge de la solive soit en gros 175kg chacun et les deux appuis d'extrémités 480 - 350 = 130/2 = 65kg
Bien que les supports soient répartit à égale distance, la flèche de la partie centrale sera 3 fois moins importante que les flèches des deux parties d'extrémités.

4) Ces flèches correspondent à des déformations de la solive. Par exemple si on dit que la flèche relative est de 1/400, il s'agit de 1 400ème de la portée, par exemple 4m ou 4000mm / 400 = 10mm.
La déformation à terme après fluage s'explique de la façon suivante : Prenons toujours la même solive et posons dessus les 480kg, celle-ci prend un peu de flèche, on a vu plus haut, 10mm. Si on retire la charge, la solive redevient droite, la flèche est annulée.
Laissons la charge de 480 kg pendant 6 mois puis retirons-là. La solive ne reprendra pas sa position initiale, il restera une flèche résiduelle de peut-être 5mm, c'est ce qu'on appelle le fluage.
Nous avons vu qu'avec la charge de 480 kg, la flèche est de 10mm, mais au bout de 5 ans (par exemple) on constatera que la flèche n'est pas de 10mm comme au premiers jours, mais de 15mm, pourquoi ? Parce que justement le fluage a fait son œuvre. Ce fluage est bien sur fonction de la charge qui est sur la solive, mais aussi des durées de ces charges, c'est la raison pour laquelle on sépare les types de charges, permanentes (le mobilier, plancher, plafond, revêtements de sol, cloisons etc …) et les charges temporaires que sont les personnes qui marchent sur ce plancher. L'autre facteur très important de la déformation de ces solives est l'humidité des solives elles-mêmes et aussi de l'humidité de la pièce dans laquelle elles sont. Plus il y a d'humidité dans l'air, plus elles se déforment.

5) Le cisaillement : Lorsqu'une solive plie sous la charge, la partie inférieure est tendue, alors que la partie supérieure est comprimée.
Cela provoque donc un risque de fissuration entre ces deux couches de bois qui travaillent différemment, c'est le cisaillement. Le cisaillement est plus important aux points d'appuis de la solive et décroit en s'en éloignant.

Vous avez toutes ces explications dans mon blog et bien d'autres.
http://boisphile.over-blog.com/

zeboizeris

Publié par zeboizeris il y a 5 ans

Bonjour à tous,

Merci beaucoup boisphile pour ces explications très claires. Je comprends beaucoup mieux le "fonctionnement" d'un plancher sur solives (ainsi que la nécessité d'alléger celui de notre maison). Cela me donne envie d'aller plus loin dans la compréhension de cette "mécanique du bois". Je vais aller me promener sur votre blog.

Merci encore pour votre implication. J'aurai peut-être de nouvelles interrogations à vous soumettre prochainement.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

vieux plancher

Publié par M Spoon

0 réponse
1337 vues
0 like

vieux plancher

Publié par SophieT

0 réponse
1659 vues
0 like

Vieux plancher

Publié par CyrilC

2 réponses
2239 vues
0 like

vieux plancher

Publié par bauges

0 réponse
1167 vues
0 like

resistance pour un plancher bois

Publié par mathieu1

2 réponses
1275 vues
0 like