Voile travaillant collé sur l'ossature

Publié par r.barrault il y a 11 ans

Bonjour a tous,

J'ai entendus parler de la possibilité de coller un voile travaillant sur une ossature bois. Savez vous si c'est réellement possible et si oui, ou trouver de la documentation et une méthode de justification du contreventement. Si quelqu'un connait également une entreprise qui pratique ce procédé.

J'ai pas mal chercher sur internet mais je n'ai rien trouvé alor si vous avez ne serraisse qu'une piste je suis preneur.

Merci d'avance, Robin

Publié par kbferrand il y a 11 ans

salut
je ne comprend pas boisphile, je viens de me procurer un exemplaire du DTU31.2 (certe de 2007) et dans la partie consacré au voile travaillant j'y lis ceci:"L'enfoncement des pointes et agrafes dans le bois doit être de 35 mm et il ne doit pas y avoir compostage du panneau.
L'enfoncement des vis dans le bois doit être de 25 mm."
je n'y est pas vu de note relative au jointement de 4mm par panneau mais cela est peut être une recommandation de fabriquant des panneaux ou alors un ajout plus récent au dtu.

Publié par kbferrand il y a 11 ans

cependant je rejoins boisphile sur le fait ne pas coller les panneaux!

Bardonnier

Publié par Bardonnier il y a 11 ans

Effectivement il s'agitplus de precautions que d'obligations pour les 4mm..
Pour les vis, Boisphile nous à expliqué une fois pourquoi ce n'etait pa non plus recommandé, de memoire il s'agissait d'un problème de flexibilité des vis (plus cassantes que les clous d epart leur rigidité) et egalement des problèmes de fendage du bois. De la meme façon qu'il conseille l'utilisation de cloueur pneumatiques ou à gaz pour enfoncer les clous "d'un coup sec".....

En tout cas KB, content que tu te sois procurer le DTU... ;-)

Gael

Publié par Pascal il y a 2 mois

Quelqu'un a t'il déjà constaté deux panneaux se rejoignant au fil des saisons?

Faut dire que les coefs de dilation sous l'action de l'humidité de l'OSB3 montrent un mouvement très en dessous de cette mesure sur 1m25 de large.Alors pourquoi ces 4mm?

Les belges avec l'eurocode 5 et leur norme NBN ont intégré les panneaux rainurés languettés posés bout à bout avec une colle structurale. Les résultats sont 20 à 30% meilleurs que le montage classique.

Par ailleurs, un collage montant/voile évite la déformation et le cisaillement des vis. C'est le montage le plus solide en menuiserie. Pas utilisé en charpente... Y'a peut-être des raisons: C'est plus long à faire, plus rigide aussi mais beaucoup plus costaud.


Alors bien sûr c'est pas dans la sainte bible DTU, on peut dire que leurs interdictions sont souvent pertinentes et leurs recommandations/méthodes sont très bonnes mais sont vraiment limitées, et les solutions pertinentes par défaut exclues par leurs évangélistes. J'irais bien voir si en Allemagne on ne fait pas ce collage...



Publié par Pascal il y a 2 mois

Tiens, c'est bizarre: mon précédent post n'est plus...

Bon, j'y disais que je rigolais bien car au Canada ce n'était pas 4mm mais 2mm alors que leurs conditions climatiques sont autrement plus violentes.  Et que le CECO explique pourquoi et  donne en plus la manière de calculer le retrait. Je ne sais pas si l'herbe est plus verte, mais les sapins certainement...

Ceci dit,  pour le collage j'ai demandé à un expert, un vrai de l'ESB, qui a eu l'amabilité de me répondre:

Les essais de collage panneaux sur ossature rigidifient énormément l'ensemble. C'est intéressant si l'on cherche un rigide indéformable qui transmet l'effort. Mais dans le cas de la construction bois, il est généralement plus demandé d'avoir une absorption de l'énergie transmise. La pièce est alors localement déformée mais la structure globale tient plus car elle a fait preuve de plasticité.  Le collage serait 2 à 3 fois plus résistant en module d'élasticité. Mais si on dépasse le seuil d'élasticité, on a ce qu'on appelle une rupture fragile. c'est a dire cassante. ça peut-être retenu en architecture pour certaines solutions particulières (comme un caisson central) mais n'est pas conseillé dans le cas général.

Si la solution collage est retenue en BE, pas de soucis, leurs calculs prime.

Par ailleurs, le collage demande des conditions de température qui e sont pas toujours tenables sur chantier. Et comme la norme s'adresse aux industriels (!) cette solution n'est pas dans la DTU. C'est pareil pour les vis: La construction par vis est dans les faits meilleure car équivalente aux clous en module mais bien plus résistante à l'arrachement.  Par contre, personne ne l'utilise car c'est plus lent et plus coûteux...

Bref: Autoconstructeur, le DTU ne s'adresse pas à toi mais aux constructeurs industriels..  Faut comprendre que ce n'est pas une bible et que si une solution n'est pas dedans, c'est pas pour autant qu'elle est mauvaise. D'ailleurs, il n'y a rien sur les structures mixtes, les solutions portées ou l'utilisation d'enduits. Mieux vaut se référer aux DTA et passer en final par un BE qui étudiera et validera la solution. 




Publié par Pascal il y a 2 mois

C'est quoi le SEB? Ce n'est certes pas l'ESB..  Alors si tu fais partie de l'ESB, il n'y a pas de doutes que tu le connais, suffit de lire les derniers posts.

Par ailleurs, faut arrêter de déformer mes propos: je ne déconseille pas de suivre le DTU. J'affirme que ce dernier ne peut pas couvrir tous les cas de figure ou toutes les solutions et que dans les fait l'intervention d'un BE justifiant des solutions te couvre. 

ça m'étonnerait bien que le DTU gère par exemple un ouvrage d'architecte sortant de l'ordinaire. Et bien là, c'est pareil.

Ensuite, en ce qui concerne les vis (et c'est indépendant du collage) , ce sont les propos de la personne que tu est censé croiser tous les jours qui dit que c'est en fait une meilleure solution que le clou ou l’agrafe car la résistance à l'arrachage est meilleure. Maintenant, du compostage, tu peux en faire avec la clouteuse ... Et tu peux aussi régler une visseuse pour ne pas en faire. Je ne vois vraiment pas de différence. Mieux, si tu prends une tête bombée, tu as plus d'appuis sans entrer pour autant dans le panneau. ça serait intéressant de lire un pdf là-dessus, comme quoi ça a été sorti du DTU pour des raisons de compostage. non? Parce que le compostage, on en parle dès 93 si je ne dis pas de bêtises..

J'aimerais vraiment bien lire noir sur blanc qu'on a viré les vis parce qu'avec on compostait...

Et le fait que le DTU c'est conçu pour les pro, pas les auto-constructeur, il suffit de lire les propos de M. Lamoulie du FCBA sur le DTU 31-2 de 2019. On trouve facilement le pdf sur le net. Je cite: "Ce DTU est un outil permettant aux PME de se passer des aspects calculatoires.". C'est pas le seul à dire ça et c'est logique. Le DTU c'est pour faciliter la vie des entreprises. Et il est ma foi fort probable qu'on ne garde pas dans ce DTU des choses inutilisées par celles-ci comme la vis.

Ceci dit, et encore une fois: ce n'est pas parce qu'une solution n'est pas mentionnée dans le DTU qu'elle est à proscrire. Une solution est à proscrire quand elle est interdite par le DTU.

Quant à la garantie décennale, l'assurance du BE et l'assurance obligatoire prise par le maitre d'ouvrage suffisent et jouent le même rôle dans l'auto construction.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Rôle du voile travaillant

Publié par Mykiki

1 réponse
1867 vues
0 like

Recherche sociétés travaillant le Robinier

Publié par b.dole

3 réponses
1300 vues
0 like

bloque porte sapin voilé

Publié par BenjaminF

3 réponses
3160 vues
0 like

Plateau de table voilé - mise en place et huilage

Publié par Norel

0 réponse
825 vues
0 like

Quelle colle ?!

Publié par SébastienF

0 réponse
1131 vues
0 like