Composition plancher de combles habitables

Publié par mlsth37 il y a 2 ans

Bonjour,

Nous sommes en préparation de la consultation des entreprises pour une construction de plain-pied.

Afin de consulter le charpentier, je souhaite préciser dès maintenant dans le bordereau descriptif les charges et autres hypothèses de calculs à prendre en compte.

La maison sera en « L », avec toitures 2 pans à 40°, sans croupe.

Les 2 toitures se rejoignent à la même hauteur. J’aurai donc 2 noues à la jonction de ces 2 toitures.

On envisage d’avoir une partie de combles « habitables », sur le grand côté du L, avec une portée de 7.44m entre nus intérieures de maçonnerie, sur une longueur de 14.84 m entre faces intérieures de pignons.

La « petite » partie du L serait en combles perdus (dimensions : 7.44m entre nus intérieurs de maçonnerie, sur une longueur de 6.35m).

1/ Les charges suivantes vous semblent-elles cohérentes ?

-       Charges applicables aux arbalétriers :

o    Neige et vent suivant ma région (je vais demander à mes collègues en BET béton, il « suffit » de les reprendre dans les Eurocodes 1 avec éventuellement sujétions particulières du terrain ?)

o    Poids propre ardoises + liteaux : environ 30 daN/m²

-       Charges du plancher applicable aux entraits :

o    Plafond BA13 + fourrures + suspentes : 15 daN/m²

o    Plénum technique 100 à 300 mm avec réseaux électriques et gaines de ventilation DF : 10 daN/m²

o    Contre-lattage support de suspentes et de réseaux, et permettant de fixer le pare-vapeur sans le percer, section 60x40h, 2 daN/m²

o    Membrane pare-vapeur : < 0.2 daN/m²

o    Gîtage complémentaire (permettant de constituer une épaisseur supplémentaire pour renforcer l’isolation). Section estimée 36x75h, entraxe 600 mm, 3 daN/m²

o    Entraits de fermettes (difficile à dimensionner, je ne suis pas du métier) : 36x247, entraxe 600mm, 8 daN/m²

o    Lambourdes support de plancher OSB, 63x75 à plat (suivant vos conseils sur ce forum), entraxe 500 mm, 5 daN/m²

o    Isolant ouate de cellulose @ 28 kg/m3 sur l’épaisseur des 3 ossatures ci-dessus (407 mm), soit environ 12 daN/m²

o    Plancher supérieur OSB 3, 22mm, 15 daN/m²

o    Parquet flottant : 13 daN/m²

o    Surcharges d’exploitation : 30+120 daN/m² pour de l’habitable.

2/ Quels autres critères me conseillez-vous d’inclure dans le cahier des charges ? J’ai vu sur le forum le coef de fluage, qu’il faudrait demander à 1.8 au lieu de 1.5 habituellement. Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en compte ?

3/ Des combles habitables sont-ils envisageables sans refend intermédiaire (ou poteau/poutre) pour en recouper la portée ?

4/ Pensez-vous que cette hauteur d’entrait soit jouable (a priori c’est la section la plus haute en fermettes standard), et si oui faut-il que je resserre les entraxes ?

5/ Je me demande si une poutre est nécessaire au droit du « petit côté » du L, au pied des noues ? J’ai du mal à me rendre compte physiquement si les efforts nécessitent cette poutre ou des éléments particuliers de renforts (je n’ai de toutes façons pas prévu de fenêtre sous ces points de charges qui me semblent plus importants qu’ailleurs à vue de nez).

6/ Compte tenu de notre secteur géographique, nous comptons réaliser des faux-coyaux, sans cassure de pente, pour réaliser les débords de toit (gouttières havraises de 33).

Hors je ne trouve aucun détail sur la façon dont se réalise l’enduit extérieur jusque sous le support de doublis (on est en ardoise de 320x220 ici). Faut-il que je demande une planche de rive verticale pour fermer le « vide » en about de fermette au même nu que l’enduit ?

Merci d’avance pour la moindre réponse que vous pourriez m’apporter, et merci aussi pour votre travail sur ce forum, qui semble aider énormément les particuliers.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Afin de consulter le charpentier attention, ce n'est pas à vous de consulter le charpentier (et autres entreprises) mais au Maître d'œuvre que vous aurez préalablement choisi et avec qui vous aurez singé un contrat, je souhaite préciser dès maintenant dans le bordereau descriptif les charges et autres hypothèses de calculs à prendre en compte. Attention, je vous mets en garde : C'est très bien de préparer votre chantier et de prendre conseil, mais n'en faites pas trop car en cas de désordres futurs, votre responsabilité pourrait en partie être engagée pour immixtion fautive dans l'acte de construire dans la mesure où vous n'êtes pas un professionnel.

Je vous conseille donc de conserver scrupuleusement tous les documents glanés sur le net, y compris ce que je vous réponds pour prouver que vous êtes novice et que les informations proviennent de sources diverses extérieures, y compris éventuellement de professionnels.

Tout ce que vous aurez exigé ou imposé au Maître d'œuvre pourra vous être reproché en cas de litige.

Charges applicables aux arbalétriers : On peut supposer que ce sont des fermettes  ?

o    Neige et vent suivant ma région (je vais demander à mes collègues en BET béton, il « suffit » de les reprendre dans les Eurocodes 1 avec éventuellement sujétions particulières du terrain ?) Si vous me donnez le lieu et l'altitude, je vous indiquerais même l'orographie du terrain.

o    Poids propre ardoises + liteaux : environ 30 daN/m²

Certes, mais concernant les combles habitables, il faut également tenir compte des isolants sous rampants et jambettes, contrelattages, rails et placo, ainsi que sous l'entrait retroussé.

-       Charges du plancher applicable aux entraits :

o    Plafond BA13 + fourrures + suspentes : 15 daN/m²

o    Plénum technique 100 à 300 mm avec réseaux électriques et gaines de ventilation DF : 10 daN/m²

o    Contre-lattage support de suspentes et de réseaux, et permettant de fixer le pare-vapeur sans le percer, section 60x40h, 2 daN/m²

o    Membrane pare-vapeur : < 0.2 daN/m²

o    Gîtage complémentaire (permettant de constituer une épaisseur supplémentaire pour renforcer l’isolation). Section estimée 36x75h, entraxe 600 mm, 3 daN/m²  Il ne s'agit que d'isolation phonique pour bruits aériens, les 245 mm des entrait s suffisent.

o    Entraits de fermettes (difficile à dimensionner, je ne suis pas du métier) : 36x247, entraxe 600mm, 8 daN/m² Vous n'avez pas à le compter, ce sont des poids propres qui sont automatiquement pris par le logiciel de calculs

o    Lambourdes support de plancher OSB, 63x75 à plat (suivant vos conseils sur ce forum), entraxe 500 mm, 5 daN/m²

o    Isolant ouate de cellulose @ 28 kg/m3 sur l’épaisseur des 3 ossatures ci-dessus (407 mm), soit environ 12 daN/m²

o    Plancher supérieur OSB 3, 22mm, 15 daN/m²

o    Parquet flottant : 13 daN/m²

o    Surcharges d’exploitation : 30+120 daN/m² pour de l’habitable.

Habituellement on compte 120 + 120, vous n'avez pas besoin de donner le détail.

2/ Quels autres critères me conseillez-vous d’inclure dans le cahier des charges ? J’ai vu sur le forum le coef de fluage, qu’il faudrait demander à 1.8 au lieu de 1.5 habituellement. Sur ce point, il y a un vide normatif, pour les calculs courants que les entreprises peuvent encore calculer aux CB 71, sauf si vous êtes situé en zone sismique. Si c'est la cas, les calculs doivent être fait aux Eurocodes et donc avec fluage 1.8.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en compte ? Non, sauf exigences que je vous donne plus bas.

3/ Des combles habitables sont-ils envisageables sans refend intermédiaire (ou poteau/poutre) pour en recouper la portée ? OUI

4/ Pensez-vous que cette hauteur d’entrait soit jouable (a priori c’est la section la plus haute en fermettes standard), et si oui faut-il que je resserre les entraxes ? Vous n'avez rien à exiger dans ce domaine, c'est le BE du fabricant de fermettes qui le détermine.

5/ Je me demande si une poutre est nécessaire au droit du « petit côté » du L, au pied des noues ? J’ai du mal à me rendre compte physiquement si les efforts nécessitent cette poutre ou des éléments particuliers de renforts (je n’ai de toutes façons pas prévu de fenêtre sous ces points de charges qui me semblent plus importants qu’ailleurs à vue de nez).C'est au BE de le calculer

6/ Compte tenu de notre secteur géographique, nous comptons réaliser des faux-coyaux, sans cassure de pente, pour réaliser les débords de toit (gouttières havraises de 33).

Hors je ne trouve aucun détail sur la façon dont se réalise l’enduit extérieur jusque sous le support de doublis (on est en ardoise de 320x220 ici). Faut-il que je demande une planche de rive verticale pour fermer le « vide » en about de fermette au même nu que l’enduit ?

A mon sens, vous allez trop loin dans les détails, cela risque de vous jouer des tours, c'est au Maître d'œuvre de prendre ses responsabilités.

Ce que vous devez exiger de la part du Maître d'œuvre, c'est la vérification du strict respect des normes en vigueur dans tous les domaines et pour chaque entreprise.

Un devis accompagné d'un CCTP détaillé sur lequel figurent les n° de normes produits et de mise en œuvre.

Exigez également les certificats de décennales de toutes les entreprises et du maître d'œuvre ainsi que les RC.

Vérifiez au démarrage du chantier que tous les intervenants soient à jour de leurs cotisations.

Vérifiez bien le détail de la mission de maîtrise d'œuvre.

Prenez une assurance dommage-ouvrage.

N'oubliez pas que vous n'êtes rien sur le chantier et que vous n'y connaissez rien.

Si vous avez des questions à poser, faites le par écrit (mail) et exigez des réponses précises et écrites.

Prenez des photos tout au long du chantier.

Publié par mlsth37 il y a 2 ans

Afin de consulter le charpentier attention, ce n'est pas à vous de consulter le charpentier (et autres entreprises) mais au Maître d'œuvre que vous aurez préalablement choisi et avec qui vous aurez singé un contrat,

J'ai mal présenté les choses, je travaille en BET et suis moi-même ingé sur le domaine CVC. Les calcul et plans d'exécution béton seront réalisés par mes collègues (sous un contrat à l'euro symbolique). Je vais réaliser la Maîtrise d'Oeuvre de notre maison.

je souhaite préciser dès maintenant dans le bordereau descriptif les charges et autres hypothèses de calculs à prendre en compte. Attention, je vous mets en garde : C'est très bien de préparer votre chantier et de prendre conseil, mais n'en faites pas trop car en cas de désordres futurs, votre responsabilité pourrait en partie être engagée pour immixtion fautive dans l'acte de construire dans la mesure où vous n'êtes pas un professionnel.

Je vous conseille donc de conserver scrupuleusement tous les documents glanés sur le net, y compris ce que je vous réponds pour prouver que vous êtes novice et que les informations proviennent de sources diverses extérieures, y compris éventuellement de professionnels.

Tout ce que vous aurez exigé ou imposé au Maître d'œuvre pourra vous être reproché en cas de litige.

Compte-tenu de la précision ci-dessus, il faut tout de même, dans la situation de MO/MOE, que je précise ces éléments pour éviter les oublis ou manquements dans les hypothèses de calculs.

Charges applicables aux arbalétriers : On peut supposer que ce sont des fermettes  ?

Oui pardon, je ne l'ai pas précisé, on serait effectivement en fermettes.

o    Neige et vent suivant ma région (je vais demander à mes collègues en BET béton, il « suffit » de les reprendre dans les Eurocodes 1 avec éventuellement sujétions particulières du terrain ?) Si vous me donnez le lieu et l'altitude, je vous indiquerais même l'orographie du terrain.

Le projet se situe sur la commune de Cérelles dans le 37. Altitude 90 m

o    Poids propre ardoises + liteaux : environ 30 daN/m²

Certes, mais concernant les combles habitables, il faut également tenir compte des isolants sous rampants et jambettes, contrelattages, rails et placo, ainsi que sous l'entrait retroussé.

Effectivement merci de cette précision. Je vais rechercher l'ensemble.

On souhaite surtout pour nous se servir de ce comble comme d'un grenier, mais permettre en cas de revente, au futur acquéreur potentiel de pouvoir aménager les combles, en fournissant la note de calculs d'exécution lui permettant d'avoir toutes les cartes en mains. Dans tous les cas effectivement il faut que j'ajoute ces charges.

-       Charges du plancher applicable aux entraits :

o    Plafond BA13 + fourrures + suspentes : 15 daN/m²

o    Plénum technique 100 à 300 mm avec réseaux électriques et gaines de ventilation DF : 10 daN/m²

o    Contre-lattage support de suspentes et de réseaux, et permettant de fixer le pare-vapeur sans le percer, section 60x40h, 2 daN/m²

o    Membrane pare-vapeur : < 0.2 daN/m²

o    Gîtage complémentaire (permettant de constituer une épaisseur supplémentaire pour renforcer l’isolation). Section estimée 36x75h, entraxe 600 mm, 3 daN/m²  Il ne s'agit que d'isolation phonique pour bruits aériens, les 245 mm des entrait s suffisent.

Du coup, par manque de précision, ce comble serait utilisé dans un premier temps comme grenier, donc non chauffé, donc on recherche une forte isolation.

o    Entraits de fermettes (difficile à dimensionner, je ne suis pas du métier) : 36x247, entraxe 600mm, 8 daN/m² Vous n'avez pas à le compter, ce sont des poids propres qui sont automatiquement pris par le logiciel de calculs

OK parfait, cela semble logique effectivement.

o    Lambourdes support de plancher OSB, 63x75 à plat (suivant vos conseils sur ce forum), entraxe 500 mm, 5 daN/m²

o    Isolant ouate de cellulose @ 28 kg/m3 sur l’épaisseur des 3 ossatures ci-dessus (407 mm), soit environ 12 daN/m²

o    Plancher supérieur OSB 3, 22mm, 15 daN/m²

o    Parquet flottant : 13 daN/m²

o    Surcharges d’exploitation : 30+120 daN/m² pour de l’habitable.

Habituellement on compte 120 + 120, vous n'avez pas besoin de donner le détail.

OK merci.

2/ Quels autres critères me conseillez-vous d’inclure dans le cahier des charges ? J’ai vu sur le forum le coef de fluage, qu’il faudrait demander à 1.8 au lieu de 1.5 habituellement. Sur ce point, il y a un vide normatif, pour les calculs courants que les entreprises peuvent encore calculer aux CB 71, sauf si vous êtes situé en zone sismique. Si c'est la cas, les calculs doivent être fait aux Eurocodes et donc avec fluage 1.8.

A priori nous ne sommes pas en zone sismique pour de la maison individuelle ici (je demanderai confirmation à mes collègues qui ont l'habitude de calculer aux Eurocodes pour leurs études béton).

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en compte ? Non, sauf exigences que je vous donne plus bas.

3/ Des combles habitables sont-ils envisageables sans refend intermédiaire (ou poteau/poutre) pour en recouper la portée ? OUI

4/ Pensez-vous que cette hauteur d’entrait soit jouable (a priori c’est la section la plus haute en fermettes standard), et si oui faut-il que je resserre les entraxes ? Vous n'avez rien à exiger dans ce domaine, c'est le BE du fabricant de fermettes qui le détermine.

OK, oui effectivement il vaut mieux que je préconise les charges, mais que le dimensionnement exécution reste bien à la charge de l'entreprise (Ou de son BE externe, ou typiquement le BE du fabricant de charpente industrielle).

5/ Je me demande si une poutre est nécessaire au droit du « petit côté » du L, au pied des noues ? J’ai du mal à me rendre compte physiquement si les efforts nécessitent cette poutre ou des éléments particuliers de renforts (je n’ai de toutes façons pas prévu de fenêtre sous ces points de charges qui me semblent plus importants qu’ailleurs à vue de nez).C'est au BE de le calculer

OK je verrai avec les charpentiers, s'il leur semble nécessaire d'avoir une poutre à cet endroit, voire un poteau si besoin pour recouper la portée.

6/ Compte tenu de notre secteur géographique, nous comptons réaliser des faux-coyaux, sans cassure de pente, pour réaliser les débords de toit (gouttières havraises de 33).

Hors je ne trouve aucun détail sur la façon dont se réalise l’enduit extérieur jusque sous le support de doublis (on est en ardoise de 320x220 ici). Faut-il que je demande une planche de rive verticale pour fermer le « vide » en about de fermette au même nu que l’enduit ?

A mon sens, vous allez trop loin dans les détails, cela risque de vous jouer des tours, c'est au Maître d'œuvre de prendre ses responsabilités.

Oui effectivement, mais comme dit plus haut, je préfère voir en amont ces détails pour ne pas oublier de poste dans les devis, comme le fait un MOE sérieux (je passe pas mal de mon temps à rédiger des CCTP et à chercher à tout prix à éviter les oublis...habitude que je compte bien conserver pour ce projet, même s'il est quasi impossible de ne rien oublier sur certains projets :)

Ce que vous devez exiger de la part du Maître d'œuvre, c'est la vérification du strict respect des normes en vigueur dans tous les domaines et pour chaque entreprise.

Un devis accompagné d'un CCTP détaillé sur lequel figurent les n° de normes produits et de mise en œuvre.

Exigez également les certificats de décennales de toutes les entreprises et du maître d'œuvre ainsi que les RC.

Vérifiez au démarrage du chantier que tous les intervenants soient à jour de leurs cotisations.

Vérifiez bien le détail de la mission de maîtrise d'œuvre.

Prenez une assurance dommage-ouvrage.

N'oubliez pas que vous n'êtes rien sur le chantier et que vous n'y connaissez rien.

Si vous avez des questions à poser, faites le par écrit (mail) et exigez des réponses précises et écrites.

Prenez des photos tout au long du chantier.

Merci pour tous ces conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 2 ans

Je vais réaliser la Maîtrise d'Oeuvre de notre maison
Qui va vous couvrir du point de vue assurance décennale et RC ?
Si un litige survient et que vous soyez contraint de passer par la case Procédure et Expertise Judiciaire, comment en tant que Maître d'oeuvre non professionnel et sans doute non assuré, ferez-vous pour vous retourner contre vous-même ?

que je précise ces éléments pour éviter les oublis ou manquements dans les hypothèses de calculs.
D'où les deux questions ci-dessus, il vous faut bien bien réfléchir avant de faire une bêtise irréversible.

Le projet se situe sur la commune de Cérelles
Zone de sismicité 1 - très faible
Le Département de l'Indre et Loire est placé sous arrêté préfectoral vis à vis du risque termite.
Il est déclaré partiellement termité par arrêté préfectoral du 27 février 2017.
Cérelles n'est pas encore déclaré termité, mais se situe à moins de deux kilomètres d'une zone termitée et/ou susceptible de l'être à court terme.
A vous de savoir si vous prenez ou non le risque.

Si vous choisissez de ne pas le prendre, il y a des dispositions particulières à prendre en ce qui concerne les fondations (barrière physico-chimique) Bois et panneaux dérivés du bois traités anti termite.
Neige A1
Vent II - 24m/s
Rugosité à définir selon la situation précise : II rase campagne - IIIa Campagne avec haies - IIIb Zone industrielle - IV Ville .....

Permettez-moi de revenir sur la Maîtrise d'oeuvre, dans la mesure où votre décision est fondamentale et peut être lourde de conséquence en cas de litige, ce à quoi on ne crois jamais. Tout Maître d'ouvrage se dit qu'il "s'y connait" et qu'il ne lui arrivera rien.
Le Maître d'oeuvre est votre parapluie, le "fusible", car sans lui, en cas de litige, vous n'aurez affaire qu'aux experts des assurances des entreprises, dont le seul et unique but est de faire dépenser le moins possible à leur propre donneur d'ordre.
Cette décision est fondamentale, parce qu'elle conditionne la chantier, soit vous prenez un MO et vous êtes totalement ignorant, même si vous glissez des exigences au MO, soit effectivement vous êtes le "champion du monde" en ayant présent à l'esprit que tout champion du monde peut déraper et ne pas être sur le première marche du podium.
Je pourrais vous faire une liste de Maîtres d'oeuvre champions du monde Architectes, Ingénieurs, Spécialistes etc.... Que je retrouve régulièrement pour manquements et désordres graves.










 

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Combles habitables ou pas?

Publié par winbread

13 réponses
1566 vues
0 like

Combles habitables

Publié par Hub'

2 réponses
1126 vues
0 like

comble habitable ?

Publié par copix

2 réponses
2188 vues
0 like

combles habitables ??

Publié par toto

2 réponses
1843 vues
0 like

Combles habitables ou pas habitables? Telle est la question

Publié par goutzou

7 réponses
1050 vues
0 like