Contrôle solidité plancher

Publié par Green il y a 13 ans

(Remplace le post "Rénovation plancher")

Bonjour,
Je suis en train de rénover une vielle ferme et de contrôler un plancher
de l'étage.
La pièce aura un usage de vie courante (salon, salle jeu, bureau)
J'envisage de suspendre un  plafond (placo BA13  rail) dans la pièce du dessous.
dimension de la pièce: 8,60m x 6,60m
avec actuellement un plancher de 23mm
Poutre centrale 270mmx270mm (ressemble à du chêne)
10 solives de 4,20m 80mmx200mm de chaque côté de la poutre  reposant sur des solivettes clouées sur la longueur de la poutre centrale
entraxe moyen des solives  75 cm
2 poteaux sapin 110mmx390mm sous la poutre à 1,18m et 1,25m des murs
1er option: Le plancher supportera-t-il la charge du plafond suspendu?
2d option: Que faut-il et où faut-il consolider  en cas de supression des poteaux?
Merci beaucoup et j'espère à bientôt.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Green

Poutre centrale, portée 6m60 bande de chargement 4m20, section 270 x 270 mm sur 4 appuis, 2 extrémités et deux intermédiaires à 1m18 et 1m25.

Section insuffisante pour un plancher habitable, flèche 1/180 et taux de flexion 115%.

Boisphilement votre

Publié par Green il y a 13 ans

Merci Boisphile,
Mes doutes se confirment.
Mais de quelles manières est-il possible de résoudre ce problème?
Est-ce que le fait de mettre de chaque côté de la poutre centrale des anciennes solives que j'ai en stock (dimension minimum à vérifier) fixées aux murs (sabot ou scellement) et reliées par tiges filetées peut convenir? Faut-il renforcer les poteaux?
Encore merci pour vos conseils

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Green

Pardonnez-moi, j'ai fais une erreur de manip. (quand je mets en garde les utilisateurs néophytes de logiciels, c'est bien justifié, pour tout dire, les appuis supplémentaires doivent être numérotés, 1, 2, 3 etc et j'ai noté deux fois 1, comme quoi ça tient à peu de chose !!! et ça fait 20 ans que je fais des calculs !!! ), je reviens sur mes propos.

La section de 27 x 27 avec 4 appuis est tout à fait correcte.

Par contre, en ce qui concerne les solives en 80 x 200, il va falloir poser des intermédiaires de même section, parce que l'entraxe de 750 mm est trop important, il faut le réduire de moitié.

Vérifiez bien les fixations des deux carrelets de chaque côtés de la poutre et si nécessaire renforcez les avec des tires-fond de diamètre 10 mm, parce que les clous doivent être bien fatigués.

Faites des avant-trous si la poutre est en chêne et graissez le filetage, si non vous risquez la rupture au serrage. (1 tire-fond 1 solive sur deux)

Boisphilement votre

Publié par Green il y a 13 ans

Encore merci Boisphile,
Les personnes comme vous sont vraiment rares. Non seulement vous aidez la quasi totalité des internautes du forum, mais en plus vous vous excusez...
Au vue de votre réponse, les poteaux intermédiaires jouent un rôle important pour la section de la poutre.
Est-il possible de remplacer ces poteaux par des appuis sur le mur (si oui avec quelle section et avec quel angle)? Cela permettrait de dégager le sol afin de refaire les fondations avec vide sanitaire et chauffage au sol et aussi à terme de gagner en espace. Actuellement ces poteaux sont directemement  posés sur le sol en terre avec une toute petite chape de galets-béton  de 6 cm et j'ai  un sérieux doute  sur l'état  du poteau dans le sol.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 13 ans

Bonjour Green

Je m'excuse, parce que je me suis trompé et c'est bien là la moindre des choses.

Pour en revenir à votre affaire, il suffirait que les deux appuis supplémentaires soient placés à 800 mm des extrémités.

Cela étant, pour être réellement efficaces il faut que l'angle soit le plus ouvert possible, aussi je vous conseille de prendre appui au pied du mur.

Dégagez une bonne cavité au niveau du plancher et dans l'épaisseur du mur, créez une bonne assise  béton sur laquelle vous poserez un socle en bois dur, protégé côté béton par un feutre bitumé pour éviter les remontées d'humidité et sur ce socle viendra s'appuyer la jambe de force.

Pour celle-ci utilisez un bois dur et sec, mais surtout sec, parce qu'en séchant, chaque millimètre de rétrécissement vous créeront des centimètres de flèche au milieu. Je vous conseillerais du PSL (Parallam) bois composite extrêmement solide et quasiment inerte.

Soignez l'assemblage avec la poutre, car là aussi, le moindre millimètre de jeu sera multiplié au milieu de la poutre.

Attention, ce ne sera pas simple car il faudra prévoir la cavité du pied plus profonde que nécessaire pour avoir le dégagement nécessaire et permettre d'emmancher l'assemblage avec la poutre. Ensuite il faudra caler derrière la jambe de force pour annuler les jeux. Le mieux serait pendant ce temps, de soulager et même de soulever de quelques millimètres la poutre et la laisser redescendre après complet séchage du scellement.

Vous pouvez également utiliser un tire-fort entre les deux pieds des deux jambes de forces pour effectuer le serrage.

Ne croyez pas que ce soit aussi facile de le faire que de l'écrire !!!

Boisphilement votre

Publié par Green il y a 13 ans

Merci Boisphile
Le plus dur est maintenant de passer à la pratique.
Bonne continuation sur ce forum

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Contrôle calcul mezzanine

Publié par Mezza

7 réponses
1494 vues
0 like

Etude sur la solidité de mon plancher

Publié par kompakt

6 réponses
1757 vues
0 like

solidité suffisante pour plancher ?

Publié par Lambezen

2 réponses
1261 vues
0 like

solidité de mes étages ??? !!!

Publié par JuloJ

3 réponses
2831 vues
0 like

Soliditer solivage ?

Publié par philou73

8 réponses
1348 vues
0 like