Aménagement intérieur Charpente

Renforcement d'un gîtage en madriers

Publié par jnn il y a 18 jours

Bonjour,


Je dispose d'une pièce environ carrée de 6m50 de côté. Le plancher du grenier situé au dessus (anciennement grenier à foin vraisemblablement) est constitué de madriers de 75x225mm, d'entraxe 45cm environ.


Ces madriers supportent un plafond entièrement mouluré tiré sur un lattis (plafond que je ne souhaite donc pas démolir).


À 2m de l'un des murs porteurs, perpendiculairement aux madriers, on trouve un petit mur de briques, peu épais (10cm), rigidifié par des chevrons verticaux. Celui-ci soutient ces madriers, même s'il est difficile de le qualifier de mur porteur. Il est monté sur un des ipn qui constituent le support des voutains en briques de la cave située en dessous.


Je souhaiterais démonter ce mur et aménager le grenier (chambre, pour laquelle j'envisageais un plancher en bois massif). À ce sujet, les madriers n'étant pas parfaitement plans, je comptais les doubler sur leur flanc d'une planche de section à définir, qui me permettrait de rattraper les écarts de niveau et renfoncer ces madriers.


En fonction de la section de ces planches, serait-il possible de démonter ce mur sans soulager les madriers par une poutre ?


Avant d'éventuellement me tourner vers un bureau d'étude, je souhaiterais avoir votre avis à ce sujet.


Merci d'avance,


Jean-Noël

Publié par jnn il y a 18 jours

Avec un schéma...


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 18 jours

NON, sur une telle portée ce n'est pas pensable, même si vous tripliez les madriers existants pour faire du 225 x 225, cela ne suffirait pas, la flèche serait de L/310 ce qui parait correct mais qui correspond à une déformation de 13 mm jusqu'à 21 mm après fluage.

Cela pourrait convenir, à la condition de pouvoir boulonner correctement les madriers entre eux ce qui me parai impossible dans la mesure où il ne restera que 225 mm entre chaque élément, donc pas assez de recul pour le perçage, d'autant qu'il doit être extrêmement précis et sans jeu.

Il faut aussi oublier l'idée d'une poutre intermédiaire qui, avec des solives passantes reprendrait à elle seul 62% des charges (1045 kg /ml) et serait donc de section énorme sur une telle portée (BLC 160 x 585), sans compter des réactions aux appuis de 3550 kg difficile à gérer sur des vieux murs.


Publié par jnn il y a 18 jours

Merci pour cette réponse rapide et très détaillée ! 


Selon vous, pourrais-je néanmoins envisager de créer une ouverture dans ce mur sur une longueur d'environ 3m50 ? J'ai cependant du mal à imaginer ce frêle mur intermédiaire servir de support à une éventuelle poutre. Un poteau à une extrémité serait-il suffisant ?


Merci d'avance,


Jean-Noël

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 18 jours

Dès que vous toucherez à ce mur, vous allez déstabiliser l'ensemble, c'est le problème de la rénovation, on ne peut pas toujours faire ce dont on a envie.

Mais voyez un BE structure qui jugera l'ensemble.

Publié par jnn il y a 18 jours

En tout cas j'en sais un peu plus maintenant. Merci pour ces informations.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Fixations Madriers

Publié par Miyuki

3 réponses
78 vues
0 like

Comment renforcer la dureté du plancher en OSB d'un grenier ?

Publié par Philbookart

0 réponse
48 vues
0 like

madrier lamellé-collé

Publié par kelko

3 réponses
60 vues
0 like

Renforcer solivage (Suite)

Publié par Sebastien

6 réponses
150 vues
0 like

Renforcer plancher ou non?

Publié par Benoît

9 réponses
89 vues
0 like