Piscine Terrasse Aménagement intérieur

OSB et plancher isolé...

Publié par soh il y a 3 mois

Bonjour à tous et merci pour ce forum.


Je réalise la construction d'un local en région Bretagne, le futur habitant désir un local posé sur plots (et non sur ceinture).
Le plancher me pose question, pour bien faire dans les règles de l'art (DTU etc.) et la sécurité de l'isolant.


En fait je désir ici faire un point et vous me direz si je me plante... Si vous voulez bien.


Il est quasiment impossible de préciser le SD d'une panneau OSB, cependant on peut dire même si le SD est hétérogène que sur un même panneau son SD max variera entre 1 et 15...
Un par-vapeur à un SD moyen constructeur de 18 ou 20 (peut-être d'autre...)
J'ai pu voir des par-pluie avec un SD moyen 0,05 (DELTA vent).


Si la règle de base est de construire des parois avec des SD diminuant vers l’extérieur pour limiter les condensation dans les isolants, alors un plancher isolé constitué ainsi ne devrait tout simplement pas poser de problème :
(de haut c’est à dire l'intérieur du battis, vers le bas c'est-à-dire l'extérieur du battis)


1 : parquet
2 : par-vapeur

3: 20cm de fibre de bois souple entre solives
4 : OSB en 12mm

OUI NON ?
Un par-pluie ne serait pas de grande utilité selon moi...

Avec des plots de 20cm décalés de la terre, je me pose tout de même la question de l'OSB 3 ou 4 ou bidule... ? Pour moi n'importe quel OSB fonctionnerait, QUID dans le temps...



Merci pour vos commentaires ou avis.


Publié par soh il y a 3 mois

J'ajoute que chez Kronoply, le coef de perméabilité varie en fonction de l'épaisseur et du type d'OSB (3 ou 4).

Ainsi un OSB 4 de 12 aurait un mu ) de 240, donc un SD calculé de 240*0,012=2,88m, inscrit 3,6 sur la doc constructeur.

Un OSB 4 de 22 aurait un mu ) de 440, donc un SD calculé de 440*0,012=5,28m, inscrit 9,7 sur la doc constructeur.
Un OSB 3 de 12 aurait un mu ) testé de 148, donc un SD calculé de 1,776m, inscrit 2,1 sur la doc constructeur.


Je me trompe ?
La formule n'est pas mu*épaisseur en mètre ?

En fait certains fabriquant informent publiquement qu'il connaissent exactement leur SD.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

1) Le plus bas des bois doit se situer à 300 mm minimum du sol fini, net sans risque de végétalisation.

2) A ce jour deux épaisseurs d'OSB bénéficient d'un PV d'essai, le 13 et le 18 - 13 en coupelle humide donc posé côté intérieur = 1m21 et coupelle sèche donc posée côté extérieur 1m19 - 18 en coupelle humide donc posé côté intérieur = 1m18 et coupelle sèche donc posée côté extérieur 1m52. Au vu de ces résultats qui sont des moyennes, nous pouvons conclure : a) Que l'OSB est une passoire, b) Qu'il y a des incohérences dans les valeurs, ce qui montre l'hétérogénéité des panneaux, d'un panneau à l'autre, d'une fabrication à l'autre, d'un mode de fabrication à l'autre et d'un fabricant à l'autre, ce que nous savons déjà (en ce qui me concerne) depuis 1990. En conclusion, vouloir s'appuyer sur de telles valeurs est à mon sens une hérésie, sauf à conclure que l'OSB est une passoire.

3) Le pare-pluie, ou le film de sous-toiture est une barrière aux remontée humides dans un pareil cas, il est donc nécessaire en présence d'un OSB dont la classe d'emploi est 2.

4) En ce qui concerne l'OSB 4, les valeurs indiquées sont celle de la NF EN 13986. Il n'y a pas eu de test sur l'OSB 4.

5) Il n'y a aucune corrélation entre 3 et 4, entre les épaisseurs et entre coupelle sèche et humide, tant les variation de mixte de bois, de type de collage, le type de colles, de masse volumique varient.

6) Quant à la règle dite du facteur 5, si elle a bien été entérinée dans la NF DTU 31-2, elle est à manier avec beaucoup de précautions, surtout lorsque l'on ne peut pas PARFAITEMENT maitriser les Sd des différents matériaux qui compose la paroi, qu'elle soit horizontale ou verticale et lorsque l'on a pas la certitude que ces Sd ne varieront pas dans le temps en fonctions des variations hygrométriques qui elles-mêmes font varier les propriétés physiques et les apports de poussières ou micro particules dus au échanges thermo-hydrique de la paroi.

En résumé, pour dormir tranquille il vaut mieux rester classique en utilisant des matériaux et des isolants parfaitement maîtrisés ainsi que leur mise en œuvre depuis de longues années.

Publié par soh il y a 3 mois

Merci à toi pour ta réponse.

Bon, loin de moi de dire que tu explique mal hein, mais je ne comprends quand même pas tout ;-)

J'ai bien tout compris sauf la réponse 2, le reste comprends et suis d'accord.


A travers divers commentaires que tu a déjà réalisé sur ce forum et à travers mes recherches qui se limitent au net... , je constate que l'OSB est une passoire !
Cependant beaucoup d'artisans menuisiers et charpentiers (et je m'appuie sur ceux qui connaissent ce qu'est un DTU... ;-)) expriment qu'il ne faut pas poser d'OSB en couche extérieur car techniquement il retiendrait la vapeur plus que la par-vapeur.

Alors je ne remet pas en question ton avis ou ton expérience, mais face à beaucoup d’incertitude ou de tests limités, c'est la porte ouverte à pleins de trucs, des avis divergeant alors qu'on veut tous faire au mieux pour protéger le battis et son isolant.


Bref, ta réponse 2, je crois qu'il me manque une connaissance pour te comprendre. C'est quoi le rapport entre la notion de coupelle humide/sèche, intérieur et extérieur, et ce métrage 1m21 1m18 ?

Si tu a un moment, je veux bien une explication.

Mais je comprendrais parfaitement que c'est à moi aussi de me renseigner.






Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Isolation Osb-Phaltex-Osb

Publié par L’as des as

25 réponses
0 vue
0 like

Pose isolation & osb sur dalle

Publié par Soy70

7 réponses
0 vue
0 like

Joint dalles OSB sur isolation sol polyuréthane

Publié par manolol86

2 réponses
230 vues
0 like

Plancher "technique" en osb

Publié par sweetromain

5 réponses
55 vues
0 like

ISOLATION PLANCHER VIDE SANITAIRE

Publié par altchouss

17 réponses
0 vue
0 like