Piscine Maison ossature bois

Avis - Supportage d'un solivage

Publié par Randy29 il y a 1 mois

Bonjour à tous,


Je vais dans très peu de temps commencer la rénovation de ma maison.

Il s'agit d'une longère Finistérienne construite dans les années 80, avec murs en parpaing et parement extérieur en pierre (façade uniquement).


Je souhaite aménager le grenier pour le transformer en véritable étage habitable, mais je me heurte à un problème de dimensionnement du solivage existant.

- Solives de 70*190 mm

- Entraxes 700 à 800 mm

- Portée 5250 mm

- Bois résineux raboté & verni

- Pas besoin d'être ingénieur structure pour constater sa faiblesse...


Voici quelques liens qui vous permettrons de bien comprendre l'installation existante:

- Photo du grenier 

- Photo des solives vue de dessous

- Photo d'un encastrement de solive

- Plan de fixation du solivage avec annotations (existant en page 1)

- Plan de fixation du solivage sans annotations (existant en page 1) 


Premier état de fait: Le solivage est donc à remplacer, chouette...


Après consultation des abaques de solivage pour plancher courant (120 + 120), et après consultation des fournisseurs, je prévois de remplacer le solivage existant par un nouveau aux caractéristiques suivantes:

- Solives de 80*270

- Entraxes 430 mm

- Portée 5250 mm

- Bois lamellé collé GL24H lasuré classe 2 (j'attends d'autres retours de fournisseurs)


Mon inquiétude se situe au niveau du supportage de ce nouveau solivage, voici quelques données d'entrées:


- Les solives actuelles sont scellées dans la maçonnerie, plus précisément elles reposent sur le haut du mur en parpaings, l'espace entre les solives est comblé avec un "remblai" maçonné (pierres + mortier) ce qui vient sceller le tout. Par dessus, vient ensuite un muret en parpaing qui soutient plus haut la charpente de toiture.

- Je ne peux pas encastrer les nouvelles solives dans la maçonnerie, car trop de contraintes chantier

- Je ne peux pas fixer les nouvelles solives directement dans la maçonnerie avec des sabots, ils seraient fixés dans cet espèce de remblais, je pense que ce serait fragile


Après avoir parcouru divers sujets sur ce forum et d'autres, voici la solution qui "me semblerait" la plus adaptée à mon contexte:

- Supportage des solives sur muralière avec chevron en partie basse et non des sabots (car j'ai cru comprendre que ça facilitait la pose / ajustement)

- Supportage des muralières par corbeaux métalliques (voici une image de principe)

- Fixation des corbeaux métalliques dans le mur en parpaing, sous la zone de "remblais", par des chevilles pour charges lourdes type Prima SPIT


Voici des liens pour les plans de fixation du futur solivage:

Plan de fixation du solivage avec annotations (futur en page 2)

Plan de fixation du solivage sans annotations (futur en page 2) 


Alors alors... voici mon questionnement :

- La solution technique imaginée est-elle bien adaptée à mon contexte ?

- Les corbeaux peuvent-ils être des équerres métalliques robustes? (j'ai possibilité de fabriquer les pièces)

- Quel doit être le nombre de corbeaux par mètre linéaire de muralière ?

- La pose des corbeaux par cheville pour charges lourdes type Prima SPIT est-elle adaptée ?

- Faut-il que je remplace cet espèce de remblais par des parpaings ? (question de résistance / tenue globale du mur)

- Ou.. est-ce que j'imagine pas une usine à gaz et qu'il y a plus simple ? 


J'espère avoir apporté suffisamment de détails, si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à me questionner.


Un grand merci par avance pour tous les conseils & avis que vous pourrez m'apporter,


A très bientôt j'espère


Salutations,


Amaury


PS: Pour ceux qui se poseront la question de pourquoi je garde la contre cloison avant de poser mon isolation:

Entre la brique contre cloison et le mur, il y a une lame d'air ventilée naturellement par aérations hautes et basses.

Vu que j'ai quelques remontées capillaires, et afin de limiter le risque d'humidité au futur, je souhaite conserver cette lame d'air, afin d'évacuer l'humidité résiduelle


Publié par Randy29 il y a 1 mois

Par avance désolé, je viens de voir que le sujet est tombé dans maison bois, je n'avais pas la possibilité de choisir la catégorie..

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

1) S'il s'agit bien de BLC GL24 de fabrication française et de section réelle 80 x 270, le dimensionnement du solivage est correct.

2) Concernant les entraxes, il conviendra de les adapter en fonction du plancher, par exemple 417 si OSB 2500 x 675 x 22mm, 430 pour parquet en 21 mm, 450 pour parquet en 23mm.

3) Avec des réactions d'appuis de l'ordre de 300 kg la pose sur sabots de type SAE 440-80-2 avec 22 pointes CNA 4 x 50 parait plus judicieux que la carrelet.

- La solution technique imaginée est-elle bien adaptée à mon contexte ?  OUI

- Les corbeaux peuvent-ils être des équerres métalliques robustes? (j'ai possibilité de fabriquer les pièces) Je ne pense pas, dans la mesure ou les réactions d'appuis de ces solives est de 290 à 315 kg selon les entraxes. La fixation des équerres dans du parpaing creux parait risqué. Les corbeaux scellés paraissent plus sécurisants.

- Quel doit être le nombre de corbeaux par mètre linéaire de muralière ? Entraxes 650 mm.

Concernant les deux questions suivantes, les réponse entrent dans le domaine de la maçonnerie.

- La pose des corbeaux par cheville pour charges lourdes type Prima SPIT est-elle adaptée ?

- Faut-il que je remplace cet espèce de remblais par des parpaings ? (question de résistance / tenue globale du mur

Publié par Randy29 il y a 1 mois

Bonjour,


Merci beaucoup Boisphile pour votre réponse.


Je peux vous confirmer que le bois est fabriqué en France, section réelle 80x270.

Pour les entraxes je compte lambourder par dessus les solives,


Si je peux me permettre, j'ai encore 2 questions..


- Est-il possible de poser le solives sur les muralières ? Comme ce schéma, il faut que je trouve une solution pour les maintenir en position si c'est possible.


J'y vois l'avantage de pouvoir fixer la muralière dans la partie saine du mur.


- L'utilisation de tige filetée avec scellement chimiques est-il possible dans ce cas de figure ?


J'ai l'impression que cela me faciliterait la tâche pour fixer la muralière, comparé à des corbeaux à sceller, car j'ai du mal à appréhender le scellement des corbeaux dans le mur


Merci par avance,


Salutations


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

1) La réponse est Oui, ce qui vous obligera à poser des entretoises à chaque extrémités de travées. La fixation des solives avec des vis de 8 x 350 vous obligera à un pré-perçage. Les entretoises peuvent être lardées à 45°/

2) A mon sens, la solution corbeau est plus sécurisante et plus facile de mise en œuvre.

Publié par Randy29 il y a 1 mois

Bonjour Boisphile,


Merci encore pour votre réponse, j'en ai bien pris note.


La solution pose "sur" muralière me sort une énorme épine du pieds.

Il me reste maintenant à me document sur le sceller des corbeaux pour soutenir la muralière, je pensais qu'au contraire que le scellement chimique de tiges filetées était plus pratique que les corbeaux. Il faut que je me documente sur le sujet.


Pour réduire les coûts de la muralière, mon fournisseur me propose de passer en bastaing de 75x225, non rabotés, traitement lasure CL2 par trempe. Pour les solives, on reste sur du lamellé collé GL24H 80x270, finition rabotée,  traitement CL2 lasure au pinceau. Ce type de profil de bois est-il adapté pour ma muralière ?


Bien reçu pour le vissage des solives dans la muralière. Par contre je suis désolé mais je n'ai pas compris votre conseil sur les entretoises lardées à 45%, évoquez vous un chanfrein à 45° sur chaque angle des entretoises ?


Concernant la fixation des entretoises sur la muralière, est-il possible de l'assurer avec des plaque métallique perforée couvrant muralière & entretoise ?


Merci par avance,


A très bientôt



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

Pour la ^pose des corbeaux, j'ai expliqué des dizaines de fois leur mise en œuvre et encore assez récemment, quelques minutes de recherche et vous aurez le détail.

Oui, (Madrier et non bastaing) mais s'il avait du 50 x 225 (standard européen) ce serait mieux.

NON, lardée signifie un clouage à 45 degrés.

Publié par Randy29 il y a 1 mois

Bonjour Boisphile,


Je vais tâcher de faire des recherches sur le forum concernant les corbeaux


Quand vous évoquez que le madrier de 50x225 est mieux, c'est une question de résistance  ? Car on pourrait penser que du 75 offre une largeur d'appui plus importante que du 50


Merci pour l'explication, je me coucherais moins bête ce soir


A bientôt


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 mois

50 suffit pour un appui, mais c'est vrai que vous posez dessus, ce qui est peu courant, donc 75 convient.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Schéma solivage (pour avis)

Publié par cerise

2 réponses
0 vue
0 like

Avis dimensionnement solivage existant

Publié par playmobil

2 réponses
88 vues
0 like

Renforcement d'un solivage existant

Publié par Jojo

4 réponses
0 vue
0 like

Avis sur poutres et solivage pour projet achat maison !

Publié par Manu_78870

2 réponses
135 vues
0 like

Demande d'avis sur le choix d'un bardage pin du nord

Publié par Wonderfletch

1 réponse
0 vue
0 like