rénovation de maison - plancher d'étage et grenier

Publié par 1212PA il y a 1 an

Bonjour, alors je ne sais pas trop par quoi recommence.
C'est sur une maison de 1948, le sol du grenier (au deuxième étage); 2 Pièces : une ancienne SDB et 1 chambre.

Je commmence par le coté chambre : c' était recouvert de moquette, sous laquelle il y a un pseudo réaggrage d'environ 2 cm fait semble t'il de restes de ciment et platre  selon les zones, coulé sur des multitude de petits bouts très divers de bois de récup de 40 cm faisant un "pont entre les solives (je ne sais pas si c'est le bon terme (ce sont des sections entre 6x13 cm et 8x16, avec un entraxe entre 37 et 42 cm selon l'endroit). quand je casse le sol contre la cloison séparant de la salle de bain : les solives reposent sur la poutre centrale du plafond du salon, l'une d'elle à un raccord en biais cloué au bout.

le bout de raccord :


état d'une solive j'ai un doute sur l'état des solives (quelques trou : je ne sais pas si ce sont des trou de vrillettes) :


La moitié du sol de la chambre a une sorte de surplancher propre mais dont les petites lambourdes sont posées sur ce système (zone au dessus de la cuisine du premier étage). ce qui fait une marchette au milieu de la pièce.


Coté Salle de bain : en fait "c'était" une salle de bain, l'ancien propriétaire avait eu un affaissement suite à infiltration, d'autant qu'il avait une des solive qui était en deux morceaux justes reliés pas des clous, et la salle de bain a été enlevé sans être refaite par la suite :  le sol refait est un patchwork de plaque d'osb quelconque nu clou sur des solives , j'ai enlever un petite plaque au bord cote cour, je vois un solive que est peut-être en résineux, et dessous on dirait bien l'envers d'un placo.


Désolé si ma description est longue. Ce que je voudrais faire c'est non pas avoir un plancher bois, mais plutôt un sol type dalle légère sur plancher collaborant en métal. Car je veux remettre une salle de bain au même emplacement,

Pour la chambre je ne veux pas craindre l'humidité montant depuis la cuisine. donc soit je vire tout pour mettre un plancher collaborant en béton léger, ce qui est long a faire, soit je met du plancher sur la moitié basse de la pièce pour raccorder les niveaux , mais alors je dois faire une étanchéïté du plafond de la cuisine qui se trouve dessous pour bloquer la montée de la vapeur d'eau ( je ne sais pas quelle technique est prférable : peindre le plafond de la cuisine en glycéro, y coller des plaques de matière étanche bien jointées au silicone, et dans ce cas qu'est-ce qui sera mieux?)

A quoi dois-je faire attention techniquement si je conserve les solives. Je prête aussi attention à l'isolation phonique.

Sinon au lieu d'un dalle légère coulée, existe t'il une alternative en technique disons "sèche" pour avoir un sol qui ne craint pas les infiltration (salle de bain ou je compte mettre un carrelage).

Merci d'avance.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

1) Merci de réduire la taille des photos afin qu'elle rentrent dans une largeur de page.
2) Dans une maison de cet age, il y a fort à parier que le solivage soit sous-dimensionné pour une charge normale, mais vous ne l'évoquez pas alors que c'est l'essentiel, avant même de penser à réfléchir à faire quelque chose.
3) Il est donc impensable de surcharger avec une chape quelconque et du carrelage.
4) Les planchers collaborant sont des ouvrage techniques sous avis technique qui nécessite une étude préalable et la mise en oeuvre par une entreprise spécialisée.
5) Si vous souhaitez des conseils objectifs et professionnels, il vous faut faire un état des lieu complet de l'existant et en tirer un plan dimensionné précis.

Publié par 1212PA il y a 1 an

Bonjour, les solives font entre entre 6x13 cm et 8x16cm (largeur x hauteur), avec un entraxe entre 37 et 42 cm.
Leur portée fait :
- coté salle de bain : 2,40 mètre de long.
- Coté chambre : 3,50 mètre de long dans la zone la plus large de la pièce, 2,60 de longueur dans la moitié la moins large.
J'ai fait un petit schéma , rien n'est d'équerre dans cette maison, il n'est pas super précis




La poutre du salon dessous repose sur 2 morceaux de mur de 70 cm de large de chaque coté, La portée dans le vide de la poutre dans le salon du dessous est de 2,40 mètre. Et au RDC,  dans le même alignement, le mur séparateur du rdc est en briques de 15 cm de large.

L'aspect de la structure coté chambre est étrange, la poutre du salon faire une largeur de 20 cm vu de l'étage dessous (mais avec le platre), par le haut je mesure 12,5 cm, j'ignore sa hauteur.
 Ce qui est étrange c'est que la cloison entres les 2 pièces de 2ème étage, épaisseur 14 cm environ (va falloir que je sonde ce que c'est) ne repose pas sur la poutre, du moins partiellement car c'est de biais). Je crois je vais enlever un osb de la SDB de l'autre coté de la cloison pour voir sur quoi les solives de la salle de bain reposent. C'est vraiment étrange comme montage.


Ou puis-je trouver un tableau de charge de solive par sections et longueurs.
C'est vrai qu'un béton très allégé fait au moins 350kg le Mètre cube, déjà sans carrelage, donc après, soit il faut une solution ultra légère mais compatible humidité si je conserve les solives, soit partir dans un renforcement ( doublage solive ou carrément poutres acier).

Dans quel ordre dois-je procéder pour analyser la situation ?
Merci d'avance

Publié par 1212PA il y a 1 an

Bonjour.

Pour la cloisons séparant les deux pièce du grenier, qui est de biais par rapport à la poutre d'en bas, je ne sais pas si elle peut être porteuse de la toiture, elle est parallèle au faîte du toit, mais décalée par rapport a celui ci, il y a une structure en bois (horizontal et verticale tout les 1 mètre à 1,50 mètres environ, comme un cadriages, et l'épaisseur de 9 cm est un remplissage de platre et matière inconnue blanc grisé (comme du platre mais plus granuleux). Cette cloison est comme suspendue, elle ne reposent qu'en 3 points , les extrémités, et , grace à des cales, sur le centre de la poutre porteuse (bois d'environ 12,5x20 ou 22, je n'ai pas sondé précisément sous le platre) . Ca doit péser une tonne, Je pense qu'il faut à minima évider et réplaquer léger en BA10, voire si on peut tout virer et remettre droit en faisant une séparation ultralégère.

On a casser le réagréage de la moitié de la chambre qui n'était couverte que d'une moquette un plancher histoire d'alléger la poutre porteuse. (ciment sur des lattes diverse, beaucoup on des petits trous de bêbetes mais je suppose que c'est antérieur à leur pose sinon il y en aurait autant sur les solives);

On à pas cassé la moitié de la pièce qui possède déjà un plancher Les solives sont correctes sur cette partie bien que légèrement sous-dimensionnées. Par contre c'est pas du tout de niveau, donc on a fait un lambourdage et des dizaines de cales pour mettre à niveau.

Dans la partie de la chambre possédant un plancher, on a découvert une point humide, le bois s'effrite à l'applomb de l'angle du velux, je pense a un défaut de raccord toiture/Velux. Les tuiles bougent facilement à ce coin du Velux.

Pour alleger encore plus les solives de la chambre afin de mettre un plancher, on a décidé de casser le plafond en plâtre et latte du salon qui est dessous le grenier et là une mauvaise surprise. Sous l'infiltration (qui doit dater pas mal de temps), 3 solives sont pourries au bout (sur leur partie basse et il y a un truc cotoneux blanc jaunatre, est-ce que cela peut être de la mérule, ou autre ?, la zone est limitée comment traiter et éviter une propagation, avant de virer ces solives ?

Détails






Je ne sais pas si c'est important mais cette maison (pierres) est isolé par l'extérieur depuis au moins les années 80 (polystyrène), donc avec l'infiltration, l'eau ne pouvait que se stocker à l'intérieur.

Merci d'avance pour vos messages.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 1 an

Tout cela est bien, mais un peu embrouillé, on parle de cuisine de salon de chambre de SDB de grenier et du coup difficile de se repérer.
Concernant la poutre du salon de section à priori 125 x 200 et de portée 2500, elle serait correcte sous réserve de la qualité du bois.
Concernant les solives, sans plus de précision, difficile de se prononcer pour une portée de 3500 et des entraxes (si tant est que ce sont effectivement des entraxes et non des espaces) moyen de 400 entre du 8 x 16 qui serait correcte et du 6 x 13 très nettement insuffisant.

A mon sens, il vous faut mettre =tout à nu et nettoyer tout cela pour avoir une idée plus précise pièce par pièce avec des dimensionnement précis.

L'état des bois parait précaire et repartir pour une longue durée parait hasardeux.
En tout cas il faut oublier le béton qui, hormis le poids va apporter une humidité néfaste au bois.

Publié par 1212PA il y a 1 an

Bonjour, Pour les poutre j'ai compris et je ne ferais que du léger. Maintenant je viens de trouver un autre problème : Aujourd'*** en enlevant le plancher de l'autre moitié de la chambre (donc entre le grenier et la pièce du dessous), j'ai découvert des champignons et 3 solives pouries. Aujourd'*** j'ai cherché et découvert que ça vient d'une infiltration d'eau au niveau d'un Velux du grenier qui donc est allée pourrir le plancher. C'était caché derrière du placo et de la toile de verre peinte en blanc. Je ne sais pas quoi faire, est-ce que c'est grave ou est-ce que je peut traiter moi même sachant que la zone est à priori limitée pour l'instant.

Quelques photos :
- point de départ


Ouverture en suivant les traces :


gros plan sous pente :




gros plan lambris mur :