Plancher bois sur mur porteur en brique

Publié par DTiti il y a 12 ans

Tout d'abord, félicitations pour votre site qui est formidable. Je précise que je suis un professionnel de la charpente métallique mais je n'ai aucune connaissance en charpente bois. Je vous contacte pour un projet de rénovation de mon habitation personnelle.

Je souhaite réaliser un plancher de 4mx3m suivant les hypothèses de calculs suivantes :

Cp=Parquet flottant 15kg/m²+dalles OSB 15kg/m²+cloisons légères (en périphérie uniquement) 40kg/m² = Total des charges permanentes 75 kg/m².

Cexpl=150 kg/m² (usage de chambre d'ami quelques fois par an)

Les solives portent sur 3m et ont un entraxe de 410mm (les 2 travées de rives sont différentes). Section retenue 175x63 mm en résineux C22. (vu votre blog et mes calculs avec logiciel de dimensionnement)

D'un coté les solives seront fixés sur une muralière par l'intermédiaire de sabots métallique. Réaction par appuis environ 168 daN pondéré. Cette muralière sera fixée sur un mur porteur en briques de 27 cm (anciennes briques monomur des années 80) par des chevilles chimiques et tamis HILTI type HY70. Ces types de scellement permettent d'assurer une tenue de brique au cisaillement de 100 daN par appuis (type de brique RC40). Je compte donc doubler le nombre de fixations soit 410/2 = tous les 205mm pour diviser les 168daN par 2.

Cette technique de fixation me permettrait d'éviter des travaux de maçonnerie dans mon habitation (gain de temps, d'argents et de nuisance). Qu'en pensez-vous ? (Je peux vous communiquer la fiche technique HILTI.)

Publié par DTiti il y a 12 ans

Au fait je précise que je n'ai pas de chaînage aux endroits de la fixation car je suis entre deux niveaux.

 

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Bonjour

Mais n'y a-t-il point de plafond et d'isolation ??? ce qui ferait 75 + 30 de charges d'exploitation permanentes et + 15 de plafond et isolation = 120

Et 120 de charge temporaire d'exploitation.

OUI ! pour le 63 x 175 ou éventuellement du 75 x 150 avec des entraxes de 409 ou 410 mm pour des dalles de type P5 ou CTBH 19 mm de 2043 ou 2050 mm de long utile suivant le fournisseur ou des entraxes de 417 ou 414 mm pour des dalles OSB 3 ou 4 en 15 mm de 2500 ou 2485 de long utile suivant le fournisseur ou bien encore, des entraxes de 400 ou 417 mm pour des dalles OSB 4 en 16 mm de 2400 ou 2500 de long utile suivant le fournisseur.

Je rappelle en outre que tous les panneaux utilisés en structure, plancher, mur et toiture, doivent porter le marquage CE de la norme NF EN 13986 et se référer à la norme à laquelle ils se rapportent soit :

Pour milieu humide, classe de service 2 – NF EN 312 P5 (ou CTBH) pour les panneaux de particules et NF EN 300, OSB 3 ou 4 pour les OSB.

Pour les scellements, je reste toujours prudent vis-à-vis des tiges filetées. Elles tiennent incontestablement au cisaillement, certes, mais il va falloir serrer cette muralière, donc il convient de bien maîtriser le couple de serrage par rapport à la résistance à l'arrachement de cette tige filetée.

Personnellement, je préfère dans un cas comme celui là, poser la muralière sur équerres de charpente renforcée type E18/2.5 ou E19/3 de Simpson qui permet deux fixations, avec des SPIT SATELIS GM 10 ou 12 car elle possède un "parapluie" qui assure une très bonne tenue à l'arrachement.

De plus, en fixant une pièce mince, on a pas l'effet de basculement comme avec la fixation d'une pièce épaisse.

Mais bon ! ce n'est qu'une réflexion personnelle, si en tant que professionnel vous maîtrisez bien Hilti, pas de problème.

 

Boisphilement votre

Publié par DTiti il y a 12 ans

Vous avez vu juste, j'ai oublié le plafond suspendu en ba13, je rajouterai donc 15 kg/m².

Pour les fixations SIMPSON c'est effectivement plus adapté et je ne connaissais pas, je vais donc m'orienter vers ce type de fixation.

Je vous remercie pour votre réponse rapide, performante et professionnelle.

Publié par maxime il y a 12 ans

bonjour,
je parcours attentivement votre site en attendant des devis détaillés pour mes travaux, je m'instruis énormément, et une phrase éveille ma curiosité:
"Personnellement, je préfère dans un cas comme celui là, poser la muralière sur équerres de charpente renforcée type E18/2.5 ou E19/3 de Simpson qui permet deux fixations, avec des SPIT SATELIS GM 10 ou 12 car elle possède un "parapluie" qui assure une très bonne tenue à l'arrachement."

1. j'ai vu sur le site simpson les équerres en question (avec les 2 trous pour les spits), mais je ne comprends pas comment les utiliser "en parapluie" ? je comprends qu'on doit fixer les 2 spits, "enfiler" l'équerre (aile C en bas) et ensuite "enfiler" la muraillère sur les spits ce qui la place en appui sur l'équerre. qu'est ce que le parapluie?
2. les spit satelis GM 10 ne sont -ils pas utilisés avec des matériaux creux ? pour la brique ne faudrait-il pas des spits MAXIMA pour matériaux pleins?

merci encore
maxime

Publié par maxime il y a 12 ans

hello, j'ai compris pour le parapluie...

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 12 ans

Ce sont les équerres qui sont fixées par les SPIT et la muralière est posée sur les équerres.

Evidemment il faut adapter le type de SPIT en fonction du matériau dans lequel il est posé.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Calcul poutre sur mur porteur en briques.

Publié par timalex

3 réponses
36 vues
0 like

Lambris sur mur briques

Publié par Pierre L

0 réponse
1847 vues
0 like

plancher bois entre murs briques BGV

Publié par goldybois

0 réponse
1855 vues
0 like

Mûr et plancher porteurs

Publié par RayaneH

11 réponses
7233 vues
0 like

Doublage mur brique platrière

Publié par odelayen

7 réponses
1182 vues
0 like