Parquets

solivage suffisant ?

Publié par Octave il y a 9 mois

Bonjour,


Avant de poster, j'ai lu beaucoup de discussions, mais je crains d'être plus perdu qu'avant.


Maison fin 19e début 20e (parait-il), une pièce avec un décroché.

Le plafond du rdc a été déposé ce qui permet de voir le solivage.


Les solives dans la partie la plus longue de la pièce ont une portée libre de 5550 (environ 700 de moins dans la partie moins longue).

Les solives font 210 à 220 de haut, et environ 100 à 105 de large.

Certaines ne sont pas parfaitement rectangulaires, on voit la courbure du tronc.


C'est la longue partie qui m'interroge le plus.

Les vides entre solives ne sont pas égaux et font aux alentours de 400 à 10 ou 20 en plus ou en moins (sauf 1 à 490). Si on parle en entraxes faut donc rajouter env 100. Et d'un côté il y a un chevêtre (aucune idée du pourquoi de l'époque) qui réduit la portée d'une solive d'environ 800, avec reprise sur les 2 solives adjacentes.

Au dessus, des planches de 25, des lambourdes de 80, et enfin du plancher (en sapin peut-être on m'a dit). Chaque fois à 90°.

Au dessus de cette partie c'est principalement de la chambre, donc un peu de cloison mais pas tant que ça.

Le plancher est un peu souple dans cette chambre, mais rien de dérangeant. Pas de flèche apparente sur les solives dessous.


La petite portée porte plus lourd j'imagine puisqu'il y a une salle de bain au-dessus et un peu plus de cloison, mais là aucune impression de souplesse.


Les professionnels consultés ont des avis qui divergent de beaucoup. Ça va de pas de renfort nécessaire à un H de 260... (sous les solives, avec une portée d'un peu plus que 6000).


J'ai découvert le système des étrésillons ou entretoises qui rigidifierait le plancher en question. Mais la portée de 5550 est inférieure à la largeur des solives 100x60=6000. Inutile donc ?


Qui croire ? Que faire ?

En vous remerciant pour votre aide.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 mois

Sur le plan résistance, pas de problème, le taux de flexion est à 65 %, en revanche, avec une flèche de L/190, il est normal que le plancher soit souple.

Pour l'autre partie, évidemment, les résultats sont meilleurs avec un taux de flexion à 50 % et une flèche de L/ 290 donc proche des L/300.

Si aujourd'hui la souplesse relative ne vous gêne pas,je pense qu'il est inutile d'engager des travaux.

Les entretoises sont inutiles et de toute façon n'ont jamais rigidifier un plancher.

Publié par Octave il y a 9 mois

Merci pour cette réponse très précieuse.


Parce que peu après avoir posté je suis allé revoir les abaques de solivages

Et je pensais alors que ça n'irait pas puisqu'avec un entraxe 495 à 515, mon solivage ne semblait pas être suffisant même pour la 3e et plus favorable (55kg) des 3 hypothèses à 5500 (et j'ai un chouille plus 5550).

Et encore plus si je pensais au chevêtre, à l'équarrissage imparfait des solives, ou à leur âge...


Du coup j'ai regardé les possibilités de renforts sans gros travaux. Mais je n'avais pas réussi à déterminer si le bois lamellé était pertinent.


Question que je me repose, puisque je me suis un peu avancé en disant que la souplesse n'était pas dérangeante. Pour moi, oui zéro souci. Mais ma chérie est moins affirmative.


Mettre du bois lamellé sur une solive ou deux, mettons la ou les solives centrales, a-t-il quelque pertinence ? Ou bien c'est tout ou rien ? Si oui, pour quel genre d'amélioration ? Je veux dire, ça va juste être pour lui faire plaisir, ou bien elle va vraiment sentir une amélioration ?


L'option ne rien faire, me tente bien, à titre perso, j'avoue 0:-)


Et ok, j'oublie les entretoises. (L'idée était pourtant - trop - séduisante : des entretoises d'un mur à l'autre qui aurait agi un peu comme un madrier ou un IPN dessous mais sans le décroché ni trop alourdir la structure ni être compliqué ou cher à mettre en oeuvre. Ca avait un petit côté magique. Je suis naïf des fois.)


Merci encore.



Boisphile

Publié par Boisphile il y a 9 mois

Non, dans un pareil cas, il faut laisser en l'état et repartir sur un plancher indépendant au-dessus de l'existant en se servant du disponible au niveau du cisaillement des appuis, mais vous perdez 25 cm sous plafond.

Publié par Octave il y a 8 mois

Merci pour cette réponse.

Plancher indépendant au-dessus difficilement envisageable pour diverses raisons.

Un fer dessous en travers des solives pour couper les portées serait sans doute plus facile, plus rapide et moins cher à mettre en oeuvre. Mais avec le défaut d'un décroché traversant dans le plafond du rdc.


Par intérêt personnel, mais aussi pour convaincre  ma chérie qu'on ne va rien faire, serait-il possible de savoir pourquoi l'option bois lamellé est à oublier. Quelques indications succintes feraient mon bonheur.


D'un point de vue phonique, c'est pas terrible. On va traiter au mieux les ponts phoniques, mais il ne va pas être possible d'y mettre de la masse, autre que le plafond en placo, ce qui fera une bien maigre masse.

L'ajout de laine de roche entre solive ne m'enchante pas plus que ça, matériau très bof, et je ne suis que très partiellement convaincu par l'efficacité du procédé.

Mais bon, admettons que pour le "au cas où ça marche" on se laisse convaincre, est-ce un ajout de poids sans incidence ?


Merci encore Boisphile pour ce forum et le temps que vous consacrez bénévolement à aider les gens.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 8 mois

Si vous voulez galérer un peu et faire plaisir à votre chérie, vous pouvez toujours intercaler des 63 ou 75 x 200 entre les solives existantes.

Placez des entretoises sur sabots à ailes intérieures à chaque extrémités de travées le plus près possible des scellements et toujours avec des sabots, placer des nouvelles solives au milieu des entretoises.

Vous réduisez les entraxes, ce n'est ps terrible mais vous gagnerez un peu de rigidité.

Pas terrible parce que vous mélangez des bois secs et des bois pas secs, des sections différentes et donc des réactions différentes, mais comme les solives seront très rapprochée cela peu passer. 

La laine de verre est un bon isolant phonique pour les bruits aériens parce que très laineuse et aérée et si vous placez un revêtement de sol sur l'OSB, placez entre les deux un matériaux résilient pour les bruits d'impacts.

Vous vous donnez toutes les chances d'obtenir un gros câlin !!!

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Rénovation de plancher, solives suffisantes ?

Publié par cedric1030

2 réponses
104 vues
0 like

Plancher sans solivage

Publié par Grand-Mamie

4 réponses
101 vues
0 like

Solivage etage sur poteaux....?

Publié par Michmich

8 réponses
169 vues
0 like

Solivage sur vide sanitaire

Publié par Michmich

2 réponses
76 vues
0 like

calcul solivage avec trémie

Publié par mask

7 réponses
216 vues
0 like