Parquets

Plancher sans solivage

Publié par Grand-Mamie il y a 3 mois

Bonjour,

Je fais réhabiliter une ancienne maison dans laquelle il y avait une grange avec un étage qui va devenir la pièce de vie. Les murs porteurs sont en pierres et d'environ 45cm d'épaisseur. L'ancien plancher a été déposé. Il était constitué de planches de largeur 30 cm posées perpendiculairement à 7 poutres, de hauteur 30 cm sur 25 de large au maximum, mais seulement 10cm sur le dessus. Les entraxes varient de 85 à 105 cm. Les poutre sont en bon état.

L'entreprise m'a proposé d'installer un nouveau plancher sans solivage, constitué d'une couche de plaques d'OSB de 12mm, non rainurées, croisées avec une couche de plaques de Fermacell de 20mm. Sur les plaques, une chape de ciment fibré est coulée pour mettre le sol à niveau.

Au-dessus du plancher, j'ai prévu de poser un parquet en chêne massif de 22mm d'épaisseur sur des lambourdes de 4 x4 cm.


J'ai envie de faire confiance à l'entreprise qui a une très bonne réputation en rénovation (des compagnons, des chantiers avec les bâtiments de France).

Mais, tout ce que je lis sur les planchers me laisse penser qu'un solivage s'imposerait.


J'aimerais donc avoir votre avis sur la question pour savoir si ce dispositif vous semble adapté ou pas.

Ce plancher sera-t-il assez solide pour recevoir une pièce de vie, ses équipements (cuisine, salon, salle à manger) et des personnes en toute sécurité?

Pourrait-il fléchir et la chape se fissurer?

A quelles conditions peut-on se passer d'un solivage sous un plancher en plaques?


Merci d'avance pour vos réponses.

Bien cordialement.

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Il s'agit bien d'un ouvrage structurel habitable, c'est-à-dire qu'il doit répondre à des critères précis de résistance mécanique aux charges permanentes et temporaires d'un plancher habitable.

Or, ce procédé ne dispose d'aucun avis technique ou de Document Technique d'Application, donc en conséquence d'aucune garantie hormis la décennale. Mais je doute que vous ne pouvez pas vous contenter d'une garantie de dix ans pour un tel ouvrage.

Dans ce cas, le minimum doit être la garantie d'un BE structure.

Comme toujours c'est la maître d'ouvrage qui décide, en un mot, vous prenez le risque ou non !!!

Publié par Grand-Mamie il y a 3 mois

Bonjour,


Belle réactivité! Je vous remercie pour votre réponse.

Il ne me reste qu'à mourir avant que le plancher ne cède, mes héritiers se débrouilleront ;-) 

Ceci étant étant dit, et tout à fait sérieusement, me voilà inquiète... Je vais me replonger dans les abaques.

Bonne journée.


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 3 mois

Ce ne sont sans doute pas les abaques qui vous donnerons la réponse, sauf si vous trouvez un abaque qui explique comment il est calculé, ce dont je doute.

Si à minima vous donniez le profil de ces poutres avec des dimensions plus précises et un croquis bien dimensionné de leur implantation, il y aurait sans doute possibilité de commencer à calculer et vous proposer quelque chose, parce que là, on en est à la boule de cristal !!!

Publié par Grand-Mamie il y a 3 mois

Entendu. Je vais suivre vos conseils et faire un croquis. Merci.

Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

Solivage plancher chambres

Publié par PoilBricoleur

7 réponses
379 vues
0 like

Nivelage de planche par contre solivage

Publié par Jeremy

7 réponses
409 vues
0 like

Construction d'un plancher - doutes sur solivage

Publié par polobrico

5 réponses
157 vues
0 like

solivage suffisant ?

Publié par Octave

5 réponses
326 vues
0 like

Solivage etage sur poteaux....?

Publié par Michmich

8 réponses
169 vues
0 like