mise en oeuvre d'un plancher avec solives encastrées

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour,

Tout d'abord un grand merci aux personnes responsables de ce site qui est une mine d'information pour les néophytes désireux de mettre la main à la pâte.

Je suis actuellement entrain de construire une maison dans laquelle je dois réaliser un solivage.
Je souhaite encastrer toutes mes solives directement dans la maconnerie qui est composée de blocs en terre cuite de 15 cm d'épaisseur.

Les solives ont une dimension de 6.5/18 cm (cf ingenieur en stablité ayant réalisé l'étude). L'entraxe sera de 40cm.

Plusieurs questions se posent à moi concernant le scellement de mes solives.
1) Le fait de trouer les murs porteurs tous les 40 cm pour y faire passer mes 6.5/18 ne risque-t-il pas de déforcer la maconnerie ?

2) Comment effectuer le sellement ? J'aurais tendance à vouloir tout remplir au mortier afin de déforcer au minimum les murs mais quid de la dilatation du bois. Des fissures ou pire encore risquent-elles d'aparaitre ? Si oui, comment éviter ce soucis ?

3) De combien faut-il encastrer les solives, sachant que les 2 murs porteurs intérieurs(sur 4 murs au total) supporteront des solives sur leur 2 côtés, donc soit je mets les solives une en face de l'autre, ce qui réduit l'encastrement à grand max 7.5cm, soit je les mets en décallé, ce qui augmente le nombre de trous à faire par 2 (il restera alors plus grand chose du mur...)


Un tout grand merci d'avance pour votre aide.
Nicolas

PS: un dessin vallant mieux qu'un long discours:

    3m60        3m60         3m60
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX  
XX----------XX----------XX----------XX        8m60
XX----------XX----------XX----------XX
XX----------XX==========XX----------XX
XX----------XX-----|| E XX----------XX
XX----------XX-----|| S XX----------XX
XX----------XX-----|| C XX----------XX  
XX----------XX-----|| A XX----------XX
XX----------XX-----|| L XX----------XX
XX----------XX-----|| I XX----------XX
XX----------XX-----|| E XX----------XX
XX----------XX-----|| R XX----------XX
XX----------XX-----|| S XX----------XX

XX  murs porteurs
-   solives simples
||  solives doublées
=   solives triplées

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour à tous,

La réalisation du solivage à désormais commencé.
Concernant les questions que je me posais dans mon post précédent, voici ce que j'ai décidé.

1) J'ai effectivement fait des trous dans mes murs tous les 40 cm. Un des murs s'arretant à hauteur du futur plancher, celà m'a permis de ne pas faire des trous énormes pour encastrer mes solives. Pour les endroit ou les solives était entre 2 pignons, je l'ai ai mise en place dans la pièce d'à côté (ou le mur s'arrete à hauteur du plancher) et ai ensuite fait "glissé" la solive à travers le trou pour lui donner sa place définitive.

2) concernant le scellement, j'ai laissé un vide d'environ 1 cm en bout de chaque solive, que j'ai retraité après découpe avec un fongicide/insecticide par sécurité. le reste de la réservation à été rebouchée avec du mortier traditionnel

3) J'ai encastré toutes les solives les une en faces de autres. L'encastrement est donc, finalement de 6.3cm sur les murs intérieurs et de 7 cm sur les murs extérieurs

Par contre, je me pose désormais un question sur le chainage (je pense que le terme exact est étrésillon). La plupart des personnes que j'ai rencontrés sont d'avis de les aligné (ou avec un léger décallage pour les fixer facilement). Mon architecte, quand à lui, préconise plutot de les alterner (comme un "nid d'abeille").

Qu'en pensez vous ?

Merci d'avance pour votre aide

3)


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Pour information : Pour une portée de 3600, des entraxes de 400 et une section de 6.5 x 18 qui en réalité est un 63 x 175, le résultat est le suivant : f = 1/320 – déformation hors fluage 7 à 8 mm et déformation à terme fluage compris 12mm – réaction aux appuis 180 kg – surface d'appui 63 x 50mm. Calculs effectués à l'EC5, en comptant des cloisons.
Plutôt que de trainer des années un plancher souple, je pense qu'il serait plus judicieux de passer en 63 x 200, mais bon …………
1) Il faut vous renseigner si les brocs en question résistent à une charge de 6 kg/cm².
2) Il faut laisser les scellements libres. Vous entourer l'extrémité de solive avec du liège par exemple.
3) Les réponses sont données plus haut
Second post ………….. le solivage à commencé, j'ai calculé pour des prunes, alors l=je ne vérifie même pas le chevêtre et la solive d'enchevêtrure puisque cela a été fait par me même ingénieur ………………
Quant à doubler ou tripler une solive, pourquoi pas, mais il y a intérêt à bien boulonner au point d'appui de la charge concentrée et recalculer la charge au cm² pour les appuis …………..
Il n'y a pas besoin d'entretoise pour une portée de 3600, mais je suppose que l'ingénieur à dû vous le dire.
Par contre il y en à besoin à chaque extrémité de travées, le long des murs (cours de solivage)
Puisque tout cela est en route, ce que nous en pensons n'a plus guère d'importance, non ?

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour Boisphilie,

 

Tout d’abord un grand merci pour votre réponse. Ce que vous pensez, contrairement à ce que vous dites, à encore de l’importance. Si problème potentiel il y a, mieux vaut être au courant et éventuellement corriger si nécessaire

Effectivement j’ai déjà commencé la mise en place de 63x175. Ca semble effectivement un peu limite à la vue de vos calculs. Il n’y aura par contre aucune cloison dans les combles. Seul un mur porteur sera présent mais il ne repose évidemment pas sur les bois. Question subsidiaire : le fait qu’il n’y aura pas de cloison améliore-t-il sensiblement le résultat de vos calculs ?

Concernant les 3 points :

1)      Les blocs supporte 20 N/mm2 soit 200 Kg/cm2, de ce côté-là j’ai de la marge J. Heureusement d’ailleurs car ma maison est entièrement faite de ces blocs

2)      Malheureusement la mal est fait, j’ai laissé un espace vide en bout de solive et combler le reste du trou au mortier. Que risque-t-il de se produire ? De petites fissures ? Est-ce grave docteur ? J

3)      Tout est effectivement OK si le seul paramètre à prendre en compte est bien la résistance à la compression des blocs.

Concernant les solives doublée et triplée il y a eu un peu de changement. JE ne pourrai les encastrer car elle se trouvent au niveau de poutres en béton que je ne peux évidemment pas trouer.

Je vais donc travailler avec une muralière + sabot. Comme il n’y a pas de sabot en 190mm de largeur, je vais prendre 180mm et raboter légèrement l’extrémité de la solive triples. Tout ceci m’a été validée par l’ingénieur mais bon, votre avis est bien entendu le bienvenu…  Selon lui la troisième solive sert uniquement à empecher les 2 autres de se tordre, pas à reprendre des charges. Il me proposait d’ailleurs de la boulonner aux autres sans la faire entrer dans le sabot

Je pensais effectivement la tripler  avec des tiges filetées+double boulon traversant de part en part les 3 solives. J’ai lu par ailleurs qu’il fallait aussi les coller. Cela a-t-il un utilité selon vous ?

Concernant le chainage, l’ingénieur n’en préconisait effectivement pas. Cependant, le mettre en œuvre pourrait-il me permettre de rigidifié le plancher et éviter ainsi la souplesse que vous craignez ?

Un tout grand merci d’avance pour votre aide

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

le fait qu’il n’y aura pas de cloison améliore-t-il sensiblement le résultat de vos calculs ?
Oui, bien sur, ce sont 40 kg/m² en moins et du coup on approche des 1/400 (1/390), c'est correct, mais vous pourrez noter quelques vibrations à la marche (fréquence 8 Hz parasite)

Par contre, des entraxes de 400 ne vous laissent guère de choix au niveau des dalles. Il faudra trouver des OSB 3 de 2400 x 675 x 18 (Kronofrance – Point P) parce que je rappelle que les petites rives doivent reposer et être fixées sur les solives – Fixation conventionnelles et collage des assemblages)

JAMAIS de tiges filetées en charpente, il faut utiliser des boulons de charpente (spéciaux) à corps lisse et percer par exemple à 11.5 pour 12 pour qu'il n'y ai aucun jeu.

Pour les sabots, vous pouvez prendre des étriers de croupe ETC485R en largeur 195 mais des GSE 500-184 conviennent.

Pour le chaînage, il est curieux de ne pas en prévoir, toutes les constructions sont chaînées …….. De plus vous ne donnez pas le lieu d'implantation pour vérifier si vous vous situez ou non en zone sismique, ce qui change beaucoup de choses.

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Encore merci pour votre implication dans mon projet.

Concernant les tiges filetées utilisées pour doubler/tripler les solives, j’avais prévu de les faire passer dans des tubes. Cette solution convient-elle selon vous ?

Par contre, je me pose une question concernant les solives que je ne peux encastrer(présence d’asselets ou linteaux béton). Je prévois de faire des petites « muralières » afin de les supporter (sabots).  Mais comment fixer ces muralières au mur ? Je pensais utiliser à nouveau des tiges filetées avec ancrage chimique. Le mieux serait-îl alors de se diriger vers des gougeons d’ancrage ? Est-ce approprié pour mon utilisation ?

Concernant le chainage, j’avais déjà posé cette question à l’ingénieur. Selon lui, il n’y en a pas de prévu car il s’agit d’une charpente dont les poussée sur les murs porteurs sont uniquement verticales. Il m’a donc dit qu’il n’était pas utile. Pour le coup, ca je ne peux plus le modifier, en espérant que ce soit correct…

Mes plus plates excuses, dans mon précédent post je parlais en réalité d’entretoises et non de chainage. Celui-ci me permettrait-il d’améliorer la rigidité et/ou que le niveau sonore du plancher.

Le lieu d’implentation de ma future maison se trouve en Belgique (région de Liège).

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Oui pour les tubes. Il faut les couper 5 mm plus court pour assurer le serrage et les enfoncer à force dans le bois.

Sabots métalliques avec goujons d'ancrage.

Si le chaînage porte effectivement la charpente, il tient aussi le rôle de ceinturage de l'ouvrage et rigidifie les murs dans leur plan.

Je répète, TOUS les bâtiments sont chaînés à chaque niveau.

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour Boisphile,

Les gougeons d'ancrage ne sont ils pas compatibles uniquement avec des matériaux pleins?
Mer murs sont composés de blocs terre cuite (bloc treillis).

D'avance merci

Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

OUI ! matériaux pleins, bien sur.

Je ne sais pas ce que sont vos "blocs treillis"

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour,

Ce sont des bloc en terre cuite avec des alvéoles. Je ne sais pas comment on appelle ca en France.
Mais voici le lien: http://www.wienerberger.be/fr/powerbrick-20.html?lpi=1115817653966


Boisphile

Publié par Boisphile il y a 6 ans

Scellements chimiques uniquement.

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bon ,aujourd'***, j'ai terminé les encastrements.
J'ai aussi fait un test "à blanc" du scellement chimique+ tige filetée sur un morceau de bloc . Impecable, je serre à force et tout tient correctement.

Demain j'attaque les muralières. Il n'y aura pas de tubes sur celles qui n'accueillent qu'une seule solive. Par contre, au niveau des linteaux(muralières de chaque côté du mur), je vais passer la tige à travers tout, dans un tube, avec boulon et rondelle papillon(pour pas que ca puisse se dévisser) de chaque côté. Qui sait, si tout va rapidement, j'aurai peut être encore un peu de temps pour aussi avancer sur les conduits de fumées(plus que 4 m à monter...), mais ça, c'est une autre histoire ...

à très bientôt et une fois de plus, merci(mieux vaut le dire une fois de trop, que de trop peu)
nico

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour,

Les muralières sont terminées, tout s'est finalement bien passé et le montage semble très solide.J'ai été contraint de laisser un peu le solivage de côté pour terminer mes cheminées car le charpentier devait faire le toit. Je suis donc maintenant au sec pour travailler, que du bonheur.

Je continue donc mon solivage. J'ai commencé à mettre les sabots qui vont acceuillir les solives qui ne peuvent pas être encastrées mais j'ai un soucis.

Lorsque je visse les sabots, les vis s'enfoncent et puis tournent à vide en fin de course, sans effort particulier de ma part, Je m'attendais plutot à devoir m'arreter au bon moment pour ne pas casser le bois. Il n'en est rien, en fin de course, les vis commencent à tourner à vide et le serrage ne me semble dès lors pas bon.

Mes bois sont restés quelques semaines à l'extérieur (ils sont traité pour la charpente), il n'y a cependant pas eu énormément de pluie pendant cette période mais ils sont un peu humides... Est-ce que celà pourrais être la cause de mon problème ?

J'utilise des vis à bois "standard" de bonne qualité, d'un diamètre de 5 et longueur 50, comme préconisés par Simpson, marque de mes sabots ?

Auriez-vous une explication, une solution ?

D'avance merci.

Publié par Patrick D. il y a 6 ans

Bonjour,

Vous devriez peut être utiliser des pointes spécifiques pour fixation sabot qui ont une bonne résistance à l'arrachement et au cisaillement.

Personnellement cela m'est déjà arrivé de foirer le vissage même avec tire-fond dans du bois trop humide.

Publié par nico2580 il y a 6 ans

Bonjour Patrick,

Merci pour ton aide.
Donc, ce serait bien le bois trop humide qui serait la cause de mon soucis...

La bonne nouvelle, c'est que maintenant que le toit est posé, les bois vont sècher... Je vais donc simplement attendre un peu que celui-ci sèche et voir si celà va mieux...j'ai déjà achetés toutes les vis...

A moins que ce soit à cause d'autre chose mais je vois pas quoi...


Commentez

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Discussions associées
Ces discussions peuvent également vous intéresser

MISE EN OEUVRE D'UN PLANCHER

Publié par louise

2 réponses
732 vues
0 like

mise en oeuvre d'un fermette

Publié par FrédéricC

1 réponse
1445 vues
0 like

Mise en oeuvre d'un solivage

Publié par Terry

5 réponses
1723 vues
0 like

Mise en oeuvre d'un plancher sur mezzanine

Publié par JMlebois

4 réponses
29 vues
0 like

Mise en oeuvre d'un plancher bois

Publié par YannT

0 réponse
1471 vues
0 like