MDF, le panneau qui voit loin !

Panneau dérivé du bois, le MDF investit de façon croissante notre habitat. Ses bonnes qualités mécaniques, sa facilité d'usinage et son aptitude à recevoir de nombreuses finitions en font un matériau d'usage facile et désormais largement répandu.

Noter cet article :

12345

Qu'est-ce que le MDF ?

Le MDF (Medium Density Fiberboard) est un panneau de fibres à moyenne densité. Ce panneau dit "de process" est fabriqué à partir de fibres de bois et d'un liant synthétique.

Sa fabrication à sec comprend 8 étapes :

  1. le déchiquetage du bois en plaquettes,
  2. le triage, lavage et dépoussiérage des plaquettes,
  3. le défibrage par traitement à la vapeur,
  4. l'encollage des fibres,
  5. le séchage,
  6. le pressage,
  7. le refroidissement et la stabilisation,
  8. la mise au format.

Pourquoi utiliser le MDF ?

Matériau industriel récent, le MDF présente de multiples avantages. C'est un panneau :

  • homogène dans les trois dimensions,
  • esthétique du fait de sa texture fine,
  • plus économique que le bois massif,
  • disponible partout en différentes épaisseurs,
  • qui permet l'utilisation de bois de première éclaircie (arbres de faible diamètre, qui ne peuvent être valorisés en bois massif).

Du point de vue technique, le MDF est un matériau d'usage facile :

  • il ne se fend pas,
  • il résiste au feu,
  • il n'éclate pas,
  • il ne se déforme pas,
  • le sciage est net et sans bavure,
  • il peut être peint, lasuré ou verni.

Contrairement au bois brut, il n'y a pas de sens de fibres à observer pour le rabotage ou le ponçage. La finesse de sa texture permet également d'obtenir des surfaces aptes à la mouluration et au laquage.

A noter : le travail du MDF génère de grandes quantités de poussières qui peuvent provoquer des pathologies ORL. Il est donc recommandé de prendre des précautions d'usage (port d'un masque et aération de l'espace de travail) pour éviter des les inhaler.

Les utilisations du MDF

Les qualités des panneaux MDF permettent des applications nombreuses et variées dans trois domaines :

  • L'aménagement intérieur : éléments acoustiques, parquets contrecollés, habillages divers, moulures, frises, plinthes...
  • L'industrie du meuble : de cuisine, de salle de bains, mais aussi les bibliothèques, placards et le petit mobilier.
  • L'agencement de bureaux, de commerces, d'espaces d'accueil.

Selon les applications, le panneau MDF peut être : ignifugé , hydrofuge*, cintré , laqué ou mélaminé.

Esthétique et polyvalent, le MDF est un panneau aux multiples atouts qui trouve aisément sa place en aménagement et décoration intérieurs. Le travailler, c'est l'adopter !

*A noter : La qualité "hydrofuge" CTB-RH s'utilise exclusivement en milieu intérieur présentant des risques d'exposition temporaire à l'humidité.

Dominique Coutrot Délégué Général de l'Union des Industries des Panneaux de Process

Quel est le principal atout du MDF ?

C'est un matériau pratiquement isotrope, c'est à dire qu'il travaille dans les trois directions. C'est un panneau performant lorsque l'on en fait bon usage. En ameublement, par exemple, il remplace le bois massif avec des coûts qui peuvent être divisés par deux.

Quelle a été, selon vous, la principale évolution du produit ?

C'est surtout au niveau de la production que le MDF a évolué. Les chaînes continues permettent d'offrir des panneaux dans des épaisseurs et dimensionnements très variés avec des caractéristiques de produits stables et de mieux en mieux maîtrisés.

Le panneau de fibres est aussi disponible dans une grande palette de produits avec des masses volumiques variables : 800 kg/m3 pour le HDF, 750 kg/m3 pour le MDF, 600 kg/m3 pour le light MDF... Les panneaux de fibres peuvent ainsi répondre à la demande et aux besoins du client.

Y a t-il des progrès encore envisageables ?

Plus que les caractéristiques du produit, qui évoluent lentement en raison de son appartenance à l'industrie lourde, ce serait une meilleure utilisation du panneau qui constituerait un véritable progrès. Toutefois, à terme, on pourrait imaginer un panneau amélioré dont les propriétés physiques seraient plus résistantes à l'eau et à l'humidité avec une diminution du gonflement.

Rappelons cependant que le MDF est déjà disponible en classe 2, ce qui permet de l'utiliser en intérieur, même dans des pièces humides.