Poser un parquet flottant

Pose de la première rangée

La pose de la première rangée de lames est primordiale, elle conditionnera la suite de votre travail. Voici comment franchir cette première étape sans compromettre le bon déroulement de la pose du reste de votre parquet.

Noter cet article :

12345

Avant de commencer

Le matériel nécessaire

  • Une scie sauteuse ou une scie égoïne, pourvue d'une lame à denture trempée pour coupes de panneaux stratifiés
  • Une équerre de frappe
  • Un maillet ou marteau
  • Une équerre à tracer
  • Un "martyr" ou cale de bois à frapper
  • Des cales en plastique ou en bois de différentes épaisseurs (5 à 10 mm)

Il existe des kits de pose qui comprennent des équerres de frappe et des cales.

A vérifier

  • Assurez-vous que le sol sur lequel vous allez poser votre revêtement soit propre et plan. Selon les produits, les lames comportent une sous-couche phonique intégrée ou non. Si ce n'est pas le cas, cette sous-couche s'achète en rouleau, au mètre.
  • Il est conseillé d'entreposer le parquet quelques jours au préalable, dans la pièce dans laquelle vous allez effectuer la pose.
  • Posez vos lames dans le sens de la lumière. (Les lames sont perpendiculaires au mur qui comprend la fenêtre).

Pose de la première lame

La pose de la toute première lame est particulièrement importante. Posez-la côté languette contre le mur tout en veillant à respecter un espace de 8 mm au minimum entre le mur et la lame.

Cet espace évitera que les lames se disjoignent par endroits ou se gondolent à d'autres en raison de la dilatation du bois.

Ces espaces seront ensuite cachés par les plinthes.

Visuel d'une lame posée

L'espace entre le mur et la première lame premet de jouer sur la dilatation du bois

Pose des lames suivantes

Emboîtez ensuite la seconde lame au bout de la première et continuez ainsi de suite, avec des lames complètes jusqu'au bout de la pièce.

Utilisez les cales fournies avec le kit de pose pour maintenir l'espace entre les lames et le mur.

Visuel d'une lame posée

Les cales permettent de conserver un espace suffisant entre le mur et la première lame.

Pose de la lame du bout de rangée

En bout de rangée, vous devez adapter la longueur de la dernière lame afin qu'elle puisse se poser entre la rangée et le mur.

Pour cela, posez une lame à l'envers sur la dernière lame posée, côté languette contre le mur :

Visuel des languettes sur une lame retournée

La largeur de la languette de la lame retournée sera équivalente au jeu à laisser entre la lame et le mur, ne prévoyez donc pas de jeu supplémentaire.

Visuel d'une découpe de lame par une scie sauteuse

Coupez la lame en suivant le tracé réalisé. Le fait de scier la lame de parquet à l’envers évite les éclats lors de la coupe.

Visuel d'une équerre de frappe et d'un marteau

Utilisez l’équerre de frappe pour emboîter le bout de lame coupé.

 

Remarque importante avant de poursuivre 

Soyez sûr que la première rangée est parfaitement linéaire. Elle ne doit pas former de courbe sur la longueur totale des lames assemblées.

Cette opération peut être un peu fastidieuse si le mur n'est pas très rectiligne, mais elle garantit la qualité du résultat final.

Vous êtes maintenant prêt à poser le reste de votre parquet.

Visuel de Marc traçant un trait

L'astuce de Marc

Utilisez des cales pour compenser en plusieurs endroits l'espace entre le mur et les lames, qui doit toujours être au minimum de 8 mm.

  • Pages :
  • 1
  • 2